Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog



En plus des mesures de rétorsion prises pour « punir » la Palestine de son succès à l’UNESCO voici en plus des rumeurs de bruits de bottes contre l’Iran…

Au secours ! Ils vont y arriver, à tout faire péter !

Le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, le 20 juin 2011.

Le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, le 20 juin 2011.AP/Sebastian Scheiner


Le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, et son ministre de la défense, Ehoud Barak, tentent de lever l’opposition d’une majorité de ministres contre une attaque visant les installations nucléaires iraniennes, a indiqué, mercredi 2 novembre, le quotidien Haaretz.

Pour preuve, le quotidien croit savoir que l’armée de l’air israélienne s’exerce, sur une base italienne de l’OTAN, pour des attaques à distance. L’armée a aussi procédé à un essai de tir de missile à partir de la base militaire de Palmachim, près de Tel Aviv. Sans préciser de quel type de missile il s’agit, Ehoud Barak s’est réjoui d’« une réalisation technologique impressionnante et [d']un grand pas en avant pour Israël dans les domaines de l’espace et des missiles ».

Impossible de savoir si ces manœuvres militaires ont un lien direct avec les visées israéliennes contre l’Iran. Dan Meridor, vice-premier ministre israélien chargé du renseignement et du nucléaire, a tenu à dissocier l’essai de missile de mercredi et les rumeurs sur une éventuelle intervention militaire. « Les deux choses sont vraiment distinctes », a-t-il dit à la radio de l’armée. 

Le chef d’état-major des forces armées iraniennes, le général Hassan Firouzabadi, a aussitôt déclaré que l’Iran ne resterait pas sans bouger. « Les Etats-Unis savent que toute attaque du régime sioniste contre l’Iran produira de sérieux dommages, non seulement contre ce régime mais aussi contre les Etats-Unis », a-t-il affirmé, ajoutant : « Nous sommes totalement préparés et sommes prêts avec les équipements adéquats à punir toute erreur » de la part d’Israël.

PRESSIONS ÉCONOMIQUES

Lundi, M. Barak avait démenti des informations des médias israéliens selon lesquelles il aurait d’ores et déjà pris la décision avec M. Nétanyahou d’attaquer l’Iran, malgré l’opposition des chefs de l’armée et du renseignement. Selon le journal israélien, la majorité des membres du « forum » des huit ministres les plus importants, est, elle aussi, opposée à une telle opération. Seuls MM. Nétanyahou, Barak et le ministre des affaires étrangères Avigdor Lieberman soutiennent « l’option militaire » contre l’Iran.

En revanche, le ministre de l’intérieur et chef du parti ultra-orthodoxe Shass, Elie Yishaï, Dan Méridor (ministre chargé des services de renseignement), Benny Begin (ministre sans portefeuille), Moshé Yaalon (ministre chargé des affaires stratégiques) et Youval Steinitz (finances) sont contre. Selon ces opposants, Israël doit continuer à tenter de mobiliser les pays occidentaux pour exercer des pressions économiques sur l’Iran dans la mesure où l’Etat hébreu ne peut pas se permettre d’agir militairement seul sans coordination avec les Etats-Unis.

TÊTES NUCLÉAIRES

Haaretz, citant des ministres et des hauts responsables de la défense et des affaires étrangères, affirme que le rapport que doit rendre public l’Agence internationale pour l’énergie atomique (AIEA) le 8 novembre sur le programme nucléaire iranien aura « une influence décisive » sur le gouvernement israélien.

Israël, ennemi juré de la République islamique d’Iran, et les pays occidentaux accusent cette dernière de chercher à se doter de l’arme atomique sous couvert d’un programme nucléaire civil, ce que Téhéran dément. L’Etat hébreu est considéré comme une puissance atomique dans la région mais il n’a jamais ni confirmé ni nié avoir des têtes nucléaires. Israël a testé mercredi avec succès un système de propulsion de fusée à partir de la base de Palmahim au sud de Tel-Aviv, a annoncé le ministère de la défense. La radio publique citant des experts militaires étrangers a pour sa part indiqué qu’il s’agissait d’un missile balistique sur lequel il est possible d’adapter des têtes nucléaires.

Source: lemonde.fr

By: DELAUDE

source: lesmoutonsenrages

Tag(s) : #AIR DU TEMPS

Partager cet article