Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Manifestations dans le monde Musulman

Et la plupart n’ont même pas vu la bande annonce. Selon le Los Angeles Times, le film n’a été projeté qu’une seule fois, devant moins de dix spectateurs, qu’est ce que cela va donner quand il va être diffusé a grande échelle ? Manipulation .......


Deux lignes d'évènements sont concurrentes. Les manifestations contre le film et la mort de l'ambassadeur. Le feu n'avait pas couvé suffisamment dans les rangs manifestants pour produire les évènements ayant occasionnés la mort de l'ambassadeur. Le groupe à son origine n'appartient pas aux manifestants.

Islam : des ambassades prises d'assaut à Tunis et Khartoum  

L'ambassade américaine de Tunis prise d'assault par des manifestants.
L'ambassade américaine de Tunis prise d'assault par des manifestants. Crédits photo : FETHI BELAID/AFP

Les manifestations consécutives à la diffusion sur Internet d'un film islamophobe ont gagné vendredi de nombreux pays du monde musulman. Les représentations diplomatiques américaines sont particulièrement visées.

 

Au Soudan, les ambassades britannique et allemande ont été visées.
Au Soudan, les ambassades britannique et allemande ont été visées. Crédits photo : ASHRAF SHAZLY/AFP

• Deux morts en Tunisie, deux au Soudan, un autre au Liban

À Tunis, des manifestants ont franchi le mur d'enceinte de l'ambassade américaine, mettant le feu à des arbres et brisant des fenêtres. La police a tiré des grenades lacrymogènes sur les manifestants, dont le nombre est évalué à un millier. L'école américaine de tunis a également été attaquée et pillée par des manifestants.Des ordinateurs et des instruments de musiques ont été volés.

Au moins deux personnes ont été tuées, selon un nouveau bilan provisoire. Vingt-huit personnes ont été blessées, dont deux gravement. Selon le ministère de la Santé, il y a «autant de blessés parmi les policiers que les manifestants». Par ailleurs, un journaliste de la radio Mosaïque FM a été battu par les manifestants à en perdre connaissance et s'est fait voler son matériel.

Les manifestants ont été dispersés par la police vers 19 heures. Mais le calme reste précaire. Le gouvernement tunisien a appelé «tous les citoyens au respect de la loi et au calme». Il a également rappelé que «ces agressions contre la souveraineté des établissements et des institutions diplomatiques sont illégitimes et exposent leurs auteurs à des poursuites judiciaires». Le président Moncef Marzouki devrait s'exprimer à la télévision dans la soirée.

À Khartoum, capitale du Soudan, après avoir tiré des grenades lacrymogènes pour disperser les 10.000 manifestants qui s'approchaient de l'ambassade américaine, les gardes postés sur le toit du bâtiment ont tiré en l'air vendredi après-midi. Un protestataire a par ailleurs été tué par un véhicule policier qui a foncé sur un groupe de manifestants lançant des pierres sur les forces de l'ordre. Un autre manifestant a été retrouvé mort au pied du mur d'enceinte de l'ambassade en fin de journée ; les circonstances de sa mort sont encore inconnues.

Plut tôt dans la journée, d'autres représentations occidentales ont été visées dans la capitale soudanaise: environ 5000 manifestants ont attaqué les ambassades britannique et allemande, mettant le feu à cette dernière et y replaçant le drapeau national par un étendard islamiste. Le ministère allemand des Affaires étrangères a affirmé que le personnel de l'ambassade était en sécurité.

Dans le nord du Liban également, un manifestant a été tué et deux autres ont été blessés dans des affrontements avec les forces de sécurité dans la ville de Tripoli. Les manifestants ont tenté d'envahir un bâtiment public et ils ont mis le feu à un établissement d'une chaîne américaine de restauration rapide. Douze membres des forces de sécurité ont été blessés par des jets de pierres.

 

Des violences qui interviennent au moment où le pape Benoît XVI arrive à Beyrouth pour une visite de trois jours, qu'il a entamée en dénonçant le fondamentalisme et en appelant à la tolérance.

• Le gouvernement égyptien appelle à des manifestations calmes

En Égypte, où l'ambassade américaine du Caire est visée par des manifestations depuis mardi, des heurts sporadiques se sont poursuivis toute la journée avec les forces de l'ordre déployées aux abords de la mission diplomatique, mais aussi sur la «corniche», un grand boulevard longeant le Nil et abritant des grands hôtels. Bilan: un mort. Le mouvement des Frères musulmans, dont est issu le président Morsi, a néanmoins retiré son appel à manifester à travers tout le pays, appelant à un rassemblement «symbolique» sur la place Tahrir.

«Quand nous avons appelé (mercredi) à des manifestations dans tout le pays devant les mosquées, le but était d'exprimer la colère de tous les Egyptiens. Mais à la lumière des événements des deux derniers jours, la confrérie a décidé de participer à une manifestation symbolique place Tahrir uniquement, afin qu'il n'y ait pas de destructions de biens, de blessés ou de morts comme cela est arrivé dans le passé», a déclaré le secrétaire général du plus puissant mouvement politique d'Egypte.

Des Bédouins égyptiens ont également attaqué le camp de la force multinationale du Sinaï, faisant trois blessés du côté des soldats.

 

En Syrie, près de 200 manifestants ont organisé un sit-in de protestation devant l'ambassade des États-Unis à Damas, déjà fermée depuis plusieurs mois en raison des violences qui agitent le pays. Silencieux, les manifestants portaient des pancartes dénonçant le film. En Iran, des milliers de personnes se sont rassemblées à Téhéran aux cris de «Mort à l'Amérique» et «Mort à Israël». Une manifestation pacifique a également eu lieu en Mauritanie à proximité de l'ambassade américaine.

• Washington envoie des marines au Yémen

À Sanaa au Yémen, la police a tiré en l'air et fait usage de canons à eau pour repousser quelques centaines de manifestants qui s'approchaient de l'ambassade américaine. Jeudi, quatre personnes avaient trouvé la mort lors d'attaques contre cette même ambassade.

Pour protéger leur représentation diplomatique, les États-Unis ont dépêché vendredi une équipe de marines au Yémen. «Une mesure de précaution», a précisé le porte-parole du département de la Défense.

En Afghanistan, les autorités sont sur le qui-vive et la plupart des ambassades ont pris des mesures de sécurité accrues pour leur personnel et appelé leurs ressortissants à éviter de sortir.

 

Manifestation à Jakarta, en Indonésie.
Manifestation à Jakarta, en Indonésie. Crédits photo : BAY ISMOYO/AFP

• La colère gagne les continents asiatique et européen

Au Bangladesh, quelque 10.000 manifestants ont brûlé à Dacca des drapeaux américains et israéliens, et tenté de s'approcher de l'ambassade des États-Unis. En Indonésie, environ 350 islamistes radicaux ont également manifesté à Jakarta contre la «déclaration de guerre» que représente selon eux le film.

Dans le sud-est de l'Inde, plusieurs centaines de manifestants ont attaqué le consulat américain de Madras. Ils ont «lancé des pierres et fait voler en éclats les fenêtres du consulat, s'en sont pris aux caméras de surveillance et tenté de franchir le mur d'enceinte du bâtiment avant d'être dispersés», a déclaré un officier de la police locale. 86 d'entre eux ont été arrêtés.

Londres a également été le théâtre d'une manifestation devant l'ambassade américaine. Environ 150 personnes se sont rassemblées après la prière et ont brûlé des drapeaux américains et israéliens. Parmi les protestataires se trouvaient des partisans de groupuscules islamistes interdits en Grande-Bretagne. source

 

à lire aussi : L’auteur de la vidéo qui se moque de Mahomet, et qui a enflammé les islamistes n’est ni israélien, ni juif, ni américain, mais égyptien !

Manifestations dans le monde Musulman

Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article