Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

© reuters

La police italienne est intervenue samedi de manière musclée contre une cinquantaine d'"indignés" en provenance de plusieurs pays, notamment d'Espagne, de France et de Belgique, qui manifestaient sur la place Saint-Pierre pour contester le "pouvoir" du pape et la richesse du Vatican.

© reuters
© afp
© afp
© afp
© afp

Après avoir passé près de trois heures devant la crèche géante installée sur la place en criant des slogans hostiles au pape ou au Vatican, les manifestants ont été évacués manu militari par les forces de l'ordre, a constaté l'agence d'informations religieuses I.Media.

Ces dizaines de jeunes, en majorité Espagnols, Français, Italiens, Belges ou Grecs, s'étaient installés au pied du sapin de Noël dressé à côté de la crèche géante, devant la basilique.

Ils criaient de nombreux slogans, parmi lesquels : "Eglise corrompue", "pape criminel" ou encore "Vatican paie les impôts comme tout le monde".

Alors qu'ils avaient planté quelques tentes derrière les barrières entourant la crèche et le sapin, ils ont été, dans un premier temps, évacués des lieux par la police italienne et par des hommes de la Gendarmerie vaticane.

Trois manifestants ont été arrêtés par les forces italiennes, en charge de la sécurité de la place, dont l'un qui avait grimpé dans le sapin de Noël.

La police a donné quelques coups de matraque et attrapé plusieurs jeunes par les pieds et les épaules. De nombreux "indignés" ont résisté, les mains levées en l'air, au cri de "Non à la violence". Un jeune Espagnol, a été blessé, frappé au visage par un policier.

En quelques minutes, le groupe s'est retrouvé en dehors du territoire du Vatican, sur la place Pie XII, au milieu d'une bonne centaine d'hommes des forces de l'ordre.

Selon Gigi, un des responsables du mouvement, "le Vatican fait partie des riches" et "nous contestons sa suprématie". Cette militante belge précise que le mouvement, qui comptait de nombreux croyants, ne conteste pas "l'aspect spirituel" ou "l'engagement" de l'Eglise.

Sur un site Internet (http://indignado.org), un autre mouvement annonce que les "indignés" entendent occuper en mai prochain durant trois jours la place Saint-Pierre, au "centre moral du capitalisme mondial". (belga/chds)

14/01/12 23h12
Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article