Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

          Aujourd'hui, on est le 11...avril 2012

 

 Fukushima Daiichi  11... mars 2011 

 

L'île de La Réunion lève à son tour son alerte orange au tsunami. Elle avait été déclenchée par le préfet Michel Lalande à l'instar de plusieurs pays de l'océan Indien.

 

 

Pourquoi les tsunamis ont été moins graves que prévu, alors que leur formation était crainte après le séisme? Le mouvement du séisme initial était horizontal et non vertical, explique à l'Agence France-Presse la sismologue Susanne Sargeant du British Geological Survey. Il n'a donc pas causé de déplacement apparent du fond de la mer, or c'est ce déplacement qui est à l'origine des tsunamis, détaille-t-elle.    

 

 

15h45: Le Sri Lanka lève son alerte au tsunami.

 

Le Mozambique et Madagascar s'estiment à l'abri d'un éventuel tsunami ravageur. A Madagascar, on attend une "faible montée des eaux" allant de 0,5 à 0,6 mètre sur la côte Est de la Grande Ile. Au Mozambique, "si quelque chose doit se produire, cela aurait déjà eu lieu", assure-t-on aux services d'urgence.    

 

 

15h30: L'Indonésie et l'Inde lèvent l'alerte au tsunami. Les autorités indonésiennes ont levé mercredi soir l'alerte au tsunami , a annoncé la présidente de l'Agence indonésienne de géophysique, Sri Woro B. Harijono, sur la chaîne de télévision Metro TV. «Les gens peuvent rentrer chez eux», a-t-elle indiqué. L'Inde a également réduit le niveau d'alerte au tsunami dans les îles Andaman et Nicobar, situées dans l'océan indien, et a levé son avertissement concernant plusieurs Etats côtiers, a annoncé le Centre indien de surveillance des tsunamis. «La période au cours de laquelle des vagues significatives (auraient pu résulter) d'un tsunami est désormais terminée pour toutes les zones côtières menacées», a indiqué le Centre dans un communiqué

© epa.

 

 

© reuters.

 

15h15: A la Réunion, le chef d'état major de zone et de protection civile de l'océan Indien a annoncé que des vagues successives comprises entre 50cm et deux mètres étaient attendues vers 19h15 sur les côtes, rapportent les médias locaux.

Dans le cadre du déclenchement du niveau 2 du plan ORSEC Tsunami, la cellule d’information du public a été activée en préfecture.

Elle est joignable au 0262 41 00 00.

 

 

15h20 : Après les Etats-Unis et l'Indonésie, ce sont l'Inde et le Sri Lanka qui réduisent le niveau d'alerte au tsunami sur leurs côtes et îles concernées.    

 

 

 

    15h: L'alerte au tsunami est levée pour l'océan Indien à l'exception des côtes de l'Inde, de l'Indonésie, du Sri Lanka et des Maldives.

 

14h50: Le président indonésien Susilo Bambang Yudhoyono a fait savoir qu'aucune victime et qu'aucun dégât n'étaient signalés pour le moment à Aceh, le point le plus proche du séisme qui s'est produit en mer.

 

14h30: Le Kenya a émis une alerte au tsunami sur l'ensemble de sa côte et a décidé de fermer les écoles. La population a reçu la consigne de s'éloigner des plages. Le tsunami pourrait frapper la côte kényane aux environs de 20h locales (19h heure de Paris), a indiqué la ministre des Programmes spéciaux Esther Murugi lors d'une conférence de presse. La Tanzanie a fait de même.

14h20: Des vagues de 80cm de hauteur ont été observées sur la côte ouest de l'île de Sumatra, a indiqué l'agence indonésienne de géophysique. Des «petits tsunamis» allant de 0,36 mètre à 0,80 mètre ont été observés dans quatre localités situées dans le nord de cette île indonésienne aux environs de 17h00 locales (12H00 heure de Paris), a indiqué à l'AFP Said Kristiawan, de l'Agence indonésienne de géophysique et de météorologie.
© afp.© afp.© afp.© epa.© epa.© epa.© epa.
Màj 14h15
Une alerte orange au Tsunami a été déclenchée, ce mercredi en début d'après midi, dans l'île de La Réunion. "L'arrivée de l'onde sur les côtes réunionnaises pourrait avoir lieu entre 19h00 et 20h00" locales, précise la préfecture dans un communiqué.  

L'Indonésie a subi ce mercredi midi une réplique de 8,2 après le séisme au large de Sumatra. Elle est survenue à seulement 16km de profondeur et à 615km de Banda Aceh, la capitale de la province d'Aceh, a précisé l'Institut américain de géophysique.

Plusieurs pays de l'Océan indien, dont le Sri Lanka, la Thaïlande et l'Inde ont lancé une alerte au Tsunami après le premier séisme de magnitude 8,7 ce mercredi au large des côtes de l'île indonésienne de Sumatra.

L'Inde a étendu ce mercredi midi son alerte à plusieurs Etats côtiers après avoir émis une précédente alerte rouge pour les îles Andaman et Nicobar, situées dans l'océan Indien. Les Etats de l'Orissa et du Bengale occidental (est), du Kerala et de Goa (sud) ont été placés sous haute surveillance, à la suite des Etats du Tamil Nadu (sud) et l'Andhra Pradesh (sud-est).

Une alerte au tsunami a été lancée notamment par l'Inde, le Sri Lanka et la Thaïlande, après un séisme de magnitude 8,7, entaînant des scènes de panique dans plusieurs pays de l'Océan indien. Une alerte orange a également été déclenchée dans l'île de La Réunion.  
 
 
A peine 10 centimètres. C'est la taille de la vague qui a touché une île de la côte ouest de l'Indonésie, à la suite du fort séisme l'a frappé mercredi. L'alerte est pour le moment maintenue dans le pays. Une alerte orange au Tsunami a été déclenchée, ce mercredi en début d'après midi, dans l'île de La Réunion.
L'Indonésie a subi ce mercredi midi une réplique de 8,2 après le séisme au large de Sumatra. Elle est survenue à seulement 16km de profondeur et à 615km de Banda Aceh, la capitale de la province d'Aceh, a précisé l'Institut américain de géophysique.   Indonésie: un séisme provoque un risque de tsunami jusqu'à la Réunion
Fort risque de tsunami dans l'Océan indien après un séisme de magnitude 8,7 au large de la côte ouest de l'île indonésienne de Sumatra.
 
Plusieurs pays de l'Océan indien, dont le Sri Lanka, la Thaïlande et l'Inde ont lancé une alerte au Tsunami après le premier séisme de magnitude 8,7 ce mercredi au large des côtes de l'île indonésienne de Sumatra.
L'Inde a étendu ce mercredi midi son alerte à plusieurs Etats côtiers après avoir émis une précédente alerte rouge pour les îles Andaman et Nicobar, situées dans l'océan Indien. Les Etats de l'Orissa et du Bengale occidental (est), du Kerala et de Goa (sud) ont été placés sous haute surveillance, à la suite des Etats du Tamil Nadu (sud) et l'Andhra Pradesh (sud-est).
Le tremblement de terre, annoncé par les agences de géophysique indonésienne et américaine, donne lieu à des scènes de panique dans plusieurs villes côtières ayant gardé le souvenir du tsunami meurtrier de 2004.
"Ca a commencé comme une petite secousse et puis ça a forci", a expliqué un journaliste de l'Agence France-Presse à Banda Aceh en Indonésie, le point terrestre le plus proche de l'épicentre. "Certains tentent de fuir [loin des côtes], certains prient et des enfants ont paniqué quand les enseignants ont essayé de les faire sortir de l'école", a-t-il ajouté. "Il y a des embouteillages partout."
 
Des premiers mouvements de foule confirmés par la vidéo ci-dessous, tournée à Banda Aceh:
En Inde et en Thaïlande, la secousse a été perçue très loin à l'intérieur des terres, faisant trembler des immeubles à Bangkok. La Thaïlande demande aux populations vivant sur la côte de la mer Andaman d'évacuer "vers des hauteurs et rester aussi loin de la mer que possible". La Thaïlande était l'un des pays les plus touchés par le tsunami de 2004, dont le séisme initial était lui aussi proche de Sumatra.
 
12h00: L'USGS, le centre d'études géologiques américain, réévalue le séisme à 8,6 sur l'échelle de Richter.
Un séisme de magnitude 8,6 sur l’échelle de Richter a frappé mercredi matin, à 15h38 heure locale (10h38 heure de Paris) la pointe nord de l’île de Sumatra, en Indonésie.
Survenu au large d’Aceh, il a provoqué une alerte au tsunami qui s’étend à tout l’océan Indien, selon le centre d’alerte des tsunamis dans le Pacifique. L’épicentre du séisme serait situé sous le fond de l’océan, à 33 kilomètres de profondeur, et est éloigné de la capitale de la ville de Banda Aceh, capitale de la province d’Aceh, de 495 kms.
La secousse a été ressentie à Singapour, en Thaïlande, en Malaisie et en Inde. Les bâtiments de la côte ouest de la Malaisie auraient bougé pendant au moins une minute. Le correspondant de la BBC à Jakarta indique que les secousses ont été ressenties pendant cinq minutes à Banda Aceh. Des déplacements de foule vers les hauteurs seraient en cours dans la province d'Aceh, rapporte Reuters. Le Sri Lanka a invité toutes les populations côtières à s'éloigner du littoral et à se rendre en lieu sûr. Les autorités thaïlandaises ont lancé elles aussi une alerte au tsunami et demandé aux populations vivant sur la côte de la mer Andaman d'évacuer. «Les gens qui vivent sur la côte Andaman doivent se déplacer dans des hauteurs et rester aussi loin de la mer que possible», a indiqué le Centre national de gestion des catastrophes. Un porte parole des autorités indonésiennes indique que l’électricité est coupée à Banda Aceh. Des bouchons se sont formés sur toutes les routes pour gagner les terres en hauteur, et des sirènes et des récitals de Coran sont entendus dans toute la ville, a-t-il indiqué à Reuters.

© reuters.

Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article