Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Près de quarante indignés ont passé la nuit de samedi à dimanche dans le quartier d'affaires de la Défense, près de Paris, après y avoir pour certains déjà dormi la veille, a constaté un journaliste de l'AFP.

Des "indignés" participent à une manifestation dans le quartier d'affaires de la Défense près de Paris le 5 novembre 2011.

Des "indignés" participent à une manifestation dans le quartier d'affaires de la Défense près de Paris le 5 novembre 2011. Thomas Samson afp.com

Ils sont beaucoup moins nombreux qu'à Wall Street, mais le mouvement continue. Près de quarante indignés ont passé la nuit de samedi à dimanche dans le quartier d'affaires de la Défense, près de Paris, après y avoir pour certains déjà dormi la veille, a constaté un journaliste de l'AFP.

Vers 9h30, au pied de la Grande Arche de la Défense, des manifestants étaient encore emmitouflés dans des sacs de couchage pendant que d'autres devisaient avec des badauds, sous les yeux de quelques membres des forces de l'ordre.

A quelques mètres de là, huit véhicules de gendarmerie étaient parqués et dans un bistrot situé à proximité, des gendarmes mobiles prenaient un café.

Les traits tirés, Jean-Marie, 31 ans, explique avoir "passé la nuit" près du monument du quartier d'affaires. "La nuit a été calme et heureusement, il n'a pas plu", explique-t-il, en précisant qu'un nouveau rassemblement est prévu à 15h00.

La veille, les manifestants s'étaient rassemblés en début d'après-midi à l'appel des mouvements Démocratie réelle Paris, Indignés de la Bastille, Uncut France, Occupy Paris et les Pas de Noms.

Vers 19h30, ils étaient environ 250 sur place, certains chantant et dansant pendant que d'autres participaient à un débat. Dans la nuit de vendredi à samedi, lors de la première action des indignés à la Défense, deux manifestants avaient été légèrement blessés.

Les organisateurs avaient appelé à l'occupation de la Défense "pour que cesse l'austérité, pour que vive la démocratie réelle et construire un autre monde".

Importé par 20minutes.fr

source: 20minutes.fr
Tag(s) : #Crise de l'Euro

Partager cet article