Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Huit Prix Nobel appellent l'Europe à rejeter les sables bitumineux

Huit prix Nobel de la Paix, dont l'archevêque sud-africain Desmond Tutu (notre photo), ont écrit au premier ministre Stephen Harper pour lui demander de mettre un terme à l'exploitation des sables bitumineux.

 

Le 23 février prochain, les Etats membres de l’Union européenne devront se mettre d’accord sur les conditions de mise en œuvre de la directive sur la qualité des carburants. Votée en 2008 mais mise de côté depuis lors, cette réglementation offre la possibilité de limiter l’importation des carburants les plus polluants en Europe.

Ceci explique la forte opposition qu’elle suscite auprès des grandes compagnies pétrolières et du Canada, important producteur de sables bitumeux. Or, selon l’organisation des Amis de la Terre, certains pays, dont la France, seraient en train de céder à la pression du lobby contrant cette loi.

Dans ce contexte, huit Prix Nobel de la Paix (1) ont écrit aux chefs d'États européens et aux ministres de l'environnement, en leur demandant de s’attaquer aux problématiques sources de carburants les plus polluantes, tels que les sables bitumineux et les huiles de schiste.

En effet, comme le rappelle l’ONG, le pétrole produit à partir de sables bitumeux, d’huiles de schiste ou de charbon liquéfie génère des émissions de gaz à effet de serre (GES) bien plus importantes que le pétrole conventionnel.

Les carburants issus des sables bitumeux produisent ainsi plus de 23 % d’émissions de GES que le pétrole conventionnel. Ils dégradent de manière irréversible l’environnement et affectent fortement les conditions de vie des populations locales.

Selon les Amis de la Terre, Total travaillerait à un tel projet à Madagascar, zone vulnérable qui pourrait ainsi connaître le même sort que les forêts boréales canadiennes. Par le passé, des Prix Nobel s’étaient déjà adressés au président américain Barack Obama.

Ils l’avaient alors persuadé d’abandonner le projet d’oléoduc Keystone XL, chargé de transporter les sables bitumeux depuis l’Alberta (Canada) vers les Etats-Unis.

 

(1) Mairead Maguire, Prix Nobel de la Paix (1976) - Irlande
2) Betty Williams, Prix Nobel de la Paix (1976) - Irlande
3) Adolfo Pérez Esquivel, Prix Nobel de la Paix (1980) - Argentine
4) Archbishop Desmond Tutu, Prix Nobel de la Paix (1984) - Afrique du Sud
5) Rigoberta Menchú Tum, Prix Nobel de la Paix (1992) - Guatemala
6) President José Ramos Horta, Prix Nobel de la Paix (1996) - Timor Oriental
7) Jody Williams, Prix Nobel de la Paix (1997) - Etats-Unis
8) Shirin Ebadi, Prix Nobel de la Paix (2003) - Iran

 

 

 

Auteur : Cécile Cassier

Source : www.univers-nature.com via "Terre Sacrée"

Tag(s) : #NATURE - ECOLOGIE

Partager cet article