Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

François Hollande, le 16 mai à l'Elysée. François Hollande, le 16 mai à l'Elysée. (PATRICK KOVARIK / AFP)

 

François Hollande a annoncé, jeudi 16 mai, qu'il allait lancer une initiative "en quatre points" pour "sortir l'Europe de sa langueur". Après avoir brièvement résumé "l'an I" de son quinquennat, le chef de l'Etat a annoncé : "L'an II, ce doit être l'offensive. L'an II, c'est d'abord lancer une initiative européenne", lors de la deuxième grande conférence de presse de son quinquennat. Le président de la République a détaillé cette offensive en quatre mesures.

1 - Un gouvernement économique de la zone euro

"Mon devoir, c'est de sortir l'Europe de sa langueur et de réduire la désaffection des peuples qui ne peut que compromettre l'avenir même de l'Union européenne", a expliqué François Hollande, avant de préciser les axes de son initiative "offensive". Premier axe : le chef de l'Etat souhaite "instaurer avec les pays de la zone euro un gouvernement économique qui se réunirait tous les mois autour d'un président qui serait affecté autour de cette seule tâche"."Ce gouvernement économique débattrait des principales décisions de politique économique à prendre par les Etats-membres, harmoniserait la fiscalité, commencerait à faire acte de convergence sur le plan social, par le haut, et engagerait un plan de lutte contre la fraude fiscale", a-t-il détaillé.

Est-ce une idée neuve ? Pas vraiment, mais pour la première fois, François Hollande se prononce clairement pour cette solution. En août 2011, en pleine crise de la zone euro, Nicolas Sarkozy et Angela Merkel avaient proposé cette solution. Constitué du conseil des chefs d'Etat et de gouvernement, ce "gouvernement économique de la zone euro" devait se réunir deux fois par an et élire un président stable pour deux ans et demi. Une proposition franco-allemande restée lettre morte jusque-là.

2 - Un plan européen pour l'insertion des jeunes

François Hollande a également présenté une "initiative européenne tournée vers les générations future avec un plan pour l’insertion des jeunes""Mobilisons tout de suite les 6 milliards d'euros prévu par l'Union européenne, au lieu d'attendre le cadre financier, en 2014, pour que nous puissions venir en soutien de tous les jeunes d'Europe qui aujourd'hui peinent à trouver une formation ou un emploi", a suggéré le président, qui "soumettra" cette proposition à Bruxelles. Et le chef de l'Etat a souhaité que l'Europe définisse une nouvelle "stratégie d'investissement", "notamment pour les nouvelles industries et les technologie de communication"

3 - Une communauté européenne de l'énergie

Le président a ensuite proposé la mise en place d'une "communauté européenne de l'énergie", afin de "coordonner les efforts dans le renouvelable". Un projet que François Hollande entend "soumettre" à ses partenaires européens. Cette idée  n'est pas forcément neuve : le chef de l'Etat a déjà plaidé pour des objectifs communs au sein de l'Union européenne et pour une commauté de l'énergie. Il en avait fait l'un de ses thèmes de campagne et il avait renouvellé son vœu de communauté européenne de l'énergie, en septembre 2012, comme le rapportait le site Euractiv.

4Davantage d'intégration européenne

Enfin, "la zone euro doit se voir dotée d'une capacité budgétaire et doit pouvoir lever des emprunts", estime François Hollande, qui s'est dit disposé à "réaliser une union politique européenne dans les deux ans". Là aussi, ce n'est pas la première fois que le chef de l'Etat souhaite que la zone euro puisse emprunter des fonds. Mais il s'est toujours heurté au refus catégorique de l'Allemagne.

 

Par Francetv info

Tag(s) : #Nouvel Ordre Mondial

Partager cet article