Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un spécialiste des Nazis: “J’ai la preuve qu’Hitler est mort dans les années 60”

5

Une peinture représentant un Adolf Hitler âgé au cours des années 70 



"La plus grosse révélation est un document secret allemand authentifié qui indique Hitler comme un des passagers évacués par avion depuis l'Autriche pour Barcelone le 26 avril 1945."

Bien que l'histoire officielle soutienne qu’Hitler se soit suicidé avec sa toute jeune épouse, Eva Braun, le 30 avril 1945 et que leurs corps ont été brûlés par d'autres dans le bunker de Berlin, Abel Basti prétend prouver que cette histoire est une pure invention.

Selon la recherche méticuleuse de Basti, le chef du Troisième Reich a passé ses dernières années en tant que commerçant d'art et avait eu recours à la chirurgie plastique du visage pour changer son apparence.

Ce ne sont que deux des révélations stupéfiantes que le respecté journaliste et historien argentin Abel Basti documente dans son livre, l’Exile d’Hitler.

 


Le magazine TIME annonce la mort de Hitler en 1945

Alors que le livre était un best-seller en Amérique du Sud, il a été supprimé aux Etats-Unis et en Russie. Ces deux pays continuent de soutenir que le Führer allemand s'est suicidé pendant les derniers jours de la Deuxième Guerre mondiale.

Les journaux mondiaux disent que ... Hitler est mort, avaient-ils tort ?

L'affirmation selon laquelle Hitler et certains hauts officiers de la Schutzstaffel (SS) ont quitté l’Allemagne et ont fui vers l'Amérique du Sud n'est pas nouvelle.

Nil Nikandrov observe (Fondation Culture stratégique, «Tous les dirigeants du Troisième Reich ont fui vers l'Amérique latine»): «Dans son ouvrage bien documenté, Le Mythe de survie d'Hitler (1981), Donald McKale identifie la source la plus ancienne du mythe de la fuite d'Hitler vers l'hémisphère sud comme venant de l’abandon inattendu d'un sous-marin allemand au début de Juillet 1945 à Mar del Plata, en Argentine.

«Plusieurs journaux de Buenos Aires, au mépris des déclarations de la Marine argentine, ont dit que des canots de sauvetage largués avaient été vus et d'autres sous-marins aperçus dans la région.»

Le 16 Juillet 1945, le Chicago Times publiait un article sensationnel sur les Hitler ayant filé vers l'Argentine."

Le 16 juillet 1945 : Le Times de Chicago affirme qu’Hitler a fui en Amérique du Sud

 

Le conte « Hitler-en-Argentine » apparu dans un livre en 1947

Ladislao Zsabó, un annonceur hongrois, a assisté à l'arrivée de l'U-530 et a vu le débarquement de son équipage. Il avait entendu dire que la destination était l'Antarctique allemande et, par erreur, a fait la supposition qu'Hitler avait fui en Antarctique et publie le livre « Hitler está Vivo » (Hitler est vivant), où il parle de l'emplacement possible d’Hitler, dans les propriétés de la Reine Maud, face à la mer de Weddel, qui était alors rebaptisée Neuschwabenland, quand la région a été explorée en 1938 et 1939 par l'expédition allemande [menée] par le capitaine Ritschter.

Une brique du mur du complexe Nazi en Patagonie

"Zsab ó fait la mauvaise hypothèse.

«S'il avait lu le livre du professeur Hugo Fernandez Artucio publié en 1940, « Nazis en el Uruguay » (les nazis en Uruguay), il aurait découvert qu'il y avait effectivement un projet se référant à l’Antarctique allemand, mais ce n'était ni plus ni moins que le terme qu'ils utilisaient pour la Patagonie, et que cette information avait été rendue publique à New York en 1939. » [Nil Nikandrov]

"Nid d'Aigle" pierre sur le mur d’un complexe allemand, en Argentine.

Basti creuse obstinément plus profond.

Il n’y a pas de fumée sans feu. Basti a cherché le feu pendant sept ans d'enquêtes, parfois épuisantes.

Le journaliste-auteur Abel Basti tient la copie de son bestseller

Il a personnellement visité des enceintes allemandes sécurisées et sévèrement gardées, a interviewé des témoins survivants dans les villages près des citadelles et a même obtenu des photographies authentifiées d’Hitler et de Braun pendant leurs années d'exil.

La photo alléguée d'Adolf et d'Eva avec leur fille Urich en Argentine

«Basti a écrit qu’ A. Hitler, E. Braun, et les plus proches collaborateurs du Führer sont partis en avion de Berlin en feu pour l'Espagne ... et ensuite traversé l'océan Atlantique avec trois sous-marins et ont atteint l'Argentine.

"En Juillet-Août 1945, Hitler et sa clique ont atterri dans la province de Rio Negro près du village de Caleta de los Loros et ont déménagé dans l’Argentine plus profonde.

«Apparemment, le même itinéraire secret préparé par le personnel le chef des SS Himmler fut utilisé plus tard par Bormann, Mengele et Eichmann.

«Basti a détaillé le parcours d’A.Hitler et d’E. Braun à travers l'Argentine assistés par des sympathisants nazis locaux et a décrit la vie familiale du couple au cours de laquelle, malgré les difficultés de la clandestinité, ils ont même eu des enfants."

Photo présumée d'Hitler déguisé, réunion de Buenos Aires, 1952

Obstructions soviétiques

 

Les Soviétiques n’étaient pas utiles au sujet de la mort du leader allemand.

«Les Soviétiques ont continué à être compliqués. Ils ont refusé d’autoriser les Occidentaux à Berlin, même après la cession de gouvernement du Dönitz et les dernières armées en campagne des 7-9 mai. Le 10 mai, ils ont annoncé l'existence de corps incendiés dans la Cour de la chancellerie, mais ont seulement convenu qu’un d’eux pouvait être celui d’Hitler. Le même rapport a continué en disant que son corps ne pourrait jamais être retrouvé.

 'Le 6 juin, un porte-parole de l'armée soviétique à Berlin a annoncé sans équivoque qu’Hitler s'était suicidé et que son corps avait été identifié. Trois jours plus tard, Marshall Zhukov, à la tête de l'armée soviétique, donne une conférence de presse avec le vice-ministre des affaires étrangères Andrei Vishinski derrière son dos. « Nous n'avons pas identifié le corps d’Hitler, », a-t-il déclaré. « Je ne peux rien dire de précis sur son sort. Il pourrait s’être envolé de Berlin à la toute dernière minute. » [Nil Nikandrov]

Interview de Basti

Dans une interview dans Deadline - Live, un programme d’informations argentin, le journaliste Santiago Romero a interviewé Abel Basti sur la fuite d'Hitler, sa vie en Patagonie et les événements qui ont suivi la 2ème guerre Mondiale. ['Hitler huyó a la Patagonia en un submarino que zarpó desde Vigo' Edited.]

Romero : Quelle est votre opinion au sujet de la fuite d'Hitler ?

Basti : Hitler s'est enfui par avion de l'Autriche jusqu’à Barcelone. La dernière étape de sa fuite était un sous-marin, en partance de Vigo, et se dirigeant directement sur les côtes de Patagonie. Finalement, Hitler et Eva Braun, dans une voiture sous escorte et avec chauffeur - un défilé d’au moins trois véhicules, ont été conduit à Bariloche (l'Argentine).

Il s’est réfugié dans un endroit appelé San Ramon, à environ 15 miles à l'est de la ville. C'est une propriété d'environ 250,000 acres avec un point de vue sur le Lac Nahuel Huapi, qui est devenu  propriété allemande depuis le début du vingtième siècle, quand il a été acheté par une société allemande du nom de Schamburg-Lippe.'

Un prétendu domicile de la famille Hitler : Hacienda San Ramon  

Romero : Sur quelle base affirmez-vous qu’Hitler était en Espagne après avoir quitté son bunker de Berlin ?"

Basti : J'ai été en mesure de confirmer la présence d’Hitler en Espagne grâce à un prêtre Jésuite-assez âgé maintenant-, dont les membres de la famille étaient des amis du chef Nazi. Et j'ai des témoins qui font allusion aux réunions qu'il avait avec son entourage à l'endroit où ils ont séjourné en Cantabrie.

M. et Mme. Hitler en Espagne avant le voyage en Patagonie

 

En plus, un document des services secrets britanniques révèle qu'à l'époque, un convoi sous-marin Nazi a quitté l'Espagne et après s’être arrêté aux Canaries, a continué son voyage au sud de l'Argentine.

"Hitler et Eva Braun ont voyagé à bord d’un de ces sous-marins, qui sont arrivés plus tard en Patagonie entre juillet et août 1945, sous la présidence de facto de Farrell Edelmiro et plus tard de Juan Domingo Peron, alors son ministre de la guerre. Il y a aussi un autre document important qui mentionne que le FBI était à la recherche d'Hitler en Espagne après la Seconde Guerre mondiale. "

Romero: D'où est-il parti pour la Patagonie?

Basti: Toutes les preuves indiquent la côte galicienne, qui était une base importante de fournitures pour des sous-marins nazis pendant la Bataille de l'Atlantique, dans la mesure où Churchill avait envisagé la possibilité de l'envahir -une action qui a été abandonnée quand ils ont trouvé les décryptages de la machine "Enigma" et ont réussi à déchiffrer les messages de la flotte sous-marine nazie et la course de la guerre sous-marine a été inversée.

Il y a la possibilité qu'il soit parti de Vigo ou de Ferrol, mais il est presque certain qu’il est parti de Vigo, selon la MI6 britannique.

Romero: Quelle était la vie d'Hitler en Argentine?

Basti: Hitler a vécu comme un fugitif avec sa femme et son garde du corps. Ses premières années ont été en Patagonie, puis il a vécu dans les provinces plus au nord [de l'Argentine].

Dans les premières années, il a tenu des réunions dans différentes parties de l'Argentine, et avec d'autres nazis au Paraguay, ainsi que des sympathisants de pays étrangers.

Il se rasa la tête et la moustache, il n'était donc pas facilement reconnaissable. Il a vécu loin des grands centres urbains, bien qu'il ait tenu quelques réunions à Buenos Aires. Il est décédé dans les années soixante en Argentine.

J’effectue actuellement une enquête pour savoir où il fut enterré et comment il a vécu ses derniers jours.

Romero: Avez-vous eu accès aux documents de l'ancienne Union soviétique?

Basti: Jusqu'à sa mort en 1953, Staline a toujours cru qu’Hitler s’était échappé. En 1945, Staline en a informé les Alliés. Il y a trois courtes notes différentes dans lesquelles Staline a mentionné que le leader allemand s’était enfui.

En Argentine, j'ai interviewé des gens qui avaient vu et rencontré Hitler. Dans les archives russes, il y a une abondante documentation qui montre qu’Hitler s’était échappé. "

Romero: Comment votre livre impacte-t-il l'histoire officielle de la mort d'Hitler?

Basti: Malgré les récentes enquêtes qui ont avéré que les restes d'Hitler situés au Kremlin en Russie ne lui appartiennent pas, la plupart des Russes ont toujours rejeté la théorie selon laquelle il s'est échappé. Le même constat s'applique aux nations impliquées dans la guerre.

Les Etats-Unis viennent de reclasser [sous les auspices de la sécurité nationale] pour [plus] de 20 ans tous les documents officiels relatifs à cette histoire, et lorsque ce délai sera atteint, ils seront probablement reclassés.

Les Britanniques reclassent tous les documents connexes pour 60 ans de plus. Les chercheurs ne peuvent pas accéder à cette information. "

Lien pour l’article original en espagnol

Amazon books: El exilio de Hitler / Hitler's Exile: Las pruebas de la fuga del fuhre a a la Argentina (Spanish Edition) by Abel Basti (Apr 2010).


Traduction par Caralmera que je remercie pour son aide


SOURCE
http://beforeitsnews.com/story/1163/749/Nazi_Expert:_I_Have_Proof_Hitler_Died_In_1960s.html
Tag(s) : #AIR DU TEMPS

Partager cet article