Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les scientifiques qui ont inquiété la communauté internationale en décembre après avoir révélé l'existence d'un virus H5N1 transmissible d'homme à homme ont décidé de faire une pause dans leurs recherches.

 

 

Les chercheurs se donnent 60 jours pour réfléchir

Les chercheurs se donnent 60 jours pour réfléchir DR

Ils veulent que la communauté internationale débatte de leurs recherches. Faut-il oui ou non concevoir en laboratoire des virus pouvant potentiellement provoquer des millions de victimes pour faire avancer la science ? C'est la question que se pose des chercheurs des équipes du centre médical universitaire Erasmus de Rotterdam, aux Pays-Bas et de l'université du Wisconsin, dans le nord des Etats-Unis. Toutes deux travaillent actuellement sur la grippe H5N1 et la première avait annoncé au début du mois de décembre avoir réussi à créer un virus mutant extrêmement dangereux transmissible d'homme à homme. Ces scientifiques viennent d'annoncer conjointement qu'ils cessaient leurs recherches pendant 60 jours, le temps de créer un débat mondial sur cette question.

« Au vu des inquiétudes soulevées par les récentes recherches sur la grippe aviaire, les scientifiques travaillant sur les moyens de transmission de la souche du H5N1 se sont accordés pour cesser leurs recherches dans ce domaine pendant soixante jours afin de donner du temps à l'opinion internationale de s'exprimer » soulignent les chercheurs dans les revues Science et Nature. « Il nous incombe à nous et au reste de la communauté scientifique de clairement exposer les bénéfices découlant de ces recherches et les mesures prises pour réduire les risques au minimum (…). Nous proposons que cela se fasse dans le cadre d'un forum international où la communauté scientifique se réunirait pour discuter et débattre de ces sujets ».

L'OMS inquiète

Fin décembre, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) s'était dite « profondément inquiète » de ces découvertes. Des gouvernements et l'opinion publique s'étaient également inquiétés de ces études, remettant en cause le travail des scientifiques. Seulement voilà, ces investigations sont nécessaires selon la communauté scientifique pour faire avancer la connaissance du sujet et éviter un jour que le scénario d'une pandémie mondiale ne se réalise. En travaillant sur un virus transmissible d'homme à homme, les chercheurs savent quoi combattre et sont donc mieux armés pour trouver comment le combattre.

Par R.K.    source via "Incapable de se taire "
Tag(s) : #SANTE

Partager cet article