Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Fascinant de voir les médias grecs se réjouir pour la Ne fois de leur Ne sauvetage de l'abysse.

Mais cette nuit, on a dépassé tout ce qui a été vu jusqu'à présent en termes d'arnaque financière faite au peuple grec. Mr Samaras, Premier Ministre, a déclaré cette nuit, je cite "Tout se passa parfaitement (pendant les négociations). Nous Grecs, nous avons combattu ensemble. Un nouveau jour se lève pour tous les Hellènes". Ouaaa, de ma salle de petit-déjeuner je vois en effet les premiers rayons de Helios toucher les ruines du Parthénon!!! Ca ne s'invente pas! La puissance des mots...


Regardez bien l'arnaque: les remboursement de leurs prêts et/ou intérêts criminels ont simplement été allongés et étirés, parfois sur 10 ans et même sur 30. C'est une victoire, mais certainement pas pour le peuple Grec, mais bien pour les banques étrangères qui ont pu souffler et sauver l'équilibre illusoire de leurs livres de comptes maquillés. Et regardez ensuite le chantage: le FT titre "Eurozone strikes Greek aid deal", d'accord, mais juste après... IMF delays its portion of bailout aid until final details agreed"... Ca ne s'invente pas non plus! "Bon, pour tes 5 milliards de ce mois-ci, et les 35 autres bloqués, on attendra que tu fasses exactement ce qu'on t'a dit, couché, pas bouger...".


Tout ce que les Grecs ont vraiment gagné, c'est... l'annulation des... "frais de dossier", ha ha ha, au secours, total délire, je vous le dis! On se croirait face à un vendeur de cusines Mobalpa, ha ha ha..., qui, royal, vous dit "je vous offre l'installation des poignées de porte"... "Cancellation of 600mln of fees"... Oui mon bon Blaze Samaras, tu peux danser le Flamenco Sirtaki, on te fait cadeau de 600 millions d'euros de frais de dossier, en revanche toi et tes esclaves vous devrez payer des milliards en intérêts sur 30 ans de plus.... Lève la patte et dis Kalimera selon CNBC: "Juncker said ministers would formally approve the release of a major aid instalment needed to recapitalize Greece's teetering banks and enable the government to pay wages, pensions and suppliers on Dec.13. Greece will receive up to 43.7 billion euros in stages as it fulfills the conditions"

Le Figaro a très bien résumé la chose, mais sans souligner la folie, lisez: "Le plan exclut pour le moment toute atteinte au principal de la dette ... il utilise les possibilités d'allègement de la part des trésors nationaux, de la BCE et des fonds européens. Afin de diminuer le fardeau, il réduit de 1 point le taux d'intérêt accordé à la Grèce par les créanciers publics. Il rallonge les échéances de ces prêts de 15 à 30 ans, c'est-à-dire au-delà de 2040". Note: et pourquoi pas après l'an de grâce 2114 de Notre Seigneur??? "Il reporte de 10 ans le paiement des intérêts au FESF. Dès 2013, la BCE et les banques centrales nationales rétrocéderont quelque 11 milliards de profits réalisés sur les obligations grecques. L'Eurogroupe autorise enfin Athènes à racheter ses propres titres, avec une décote probable de plus de 60%".

Ekath a simplifié tout ceci par cela: "The ECB is reportedly set to return to Athens 11 billion euros of profits from its purchase of Greek bonds as part of the effort to reduce the country's debt"... Donc, la BCE a gagné des milliards d'euros sur le dos d'Athènes et elle consent à lui rendre... 11 milliards. Cool.

La presse présente cela comme des dizaines de milliards d'offerts à la Grèce pour limiter son endettement à 124% (sic). Essayez de rembourser des emprunts si vous dépensez 124 alors que vous gagnez 100, la logique folle de Friedman (pour sauver le dollar sans or). Cela n'a échappé à personne que, vu l'usine à gaz que sont devenus tous ces sauvetages, même celui-ci finira par tomber à l'eau comme les précédents... Rappelez-vous de Sarkozy expliquant par deux fois avoir sauvé le monde et la Grèce. Lire ici Beattle dans le FT, ici CNBC, ici Bloomberg, Mark Grant dans ZH ici "there is no deal" et ici ZH.

PS: Merci cher Jean-Claude Juncker, on a bien ri grâce à vous. On ne savait pas les Luxembourgeois être des humoristes de talent. Quant à Christine Lagarde, franchement, j'ai toujours dit qu'elle était très douée... la preuve, elle a réussi à *********** (choisissez le verbe) les officiels Grecs avec le sourire et tout en douceur en faisant croire au début que cet accord n'arrangeait pas le FMI.

 

Revue de Presse par Pierre Jovanovic © www.jovanovic.com 2008-2012

Tag(s) : #Crise de l'Euro

Partager cet article