Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


 © Présidence de la République - P. Segrette

Cannes (awp/afp) - Voici les principaux points de la déclaration finale du sommet du G20 de jeudi et vendredi à Cannes:

 

 

CROISSANCE ET EMPLOI

 

 

"Les pays développés s'engagent à adopter des politiques de nature à renforcer la confiance et à soutenir la croissance, et à mettre en oeuvre des mesures claires, crédibles et ciblées pour rééquilibrer leurs finances publiques".

 

 

Les pays dont les finances publiques demeurent solides "s'engagent à laisser fonctionner les mécanismes de stabilisation automatiques" et "soutenir la demande intérieure si la situation économique devait s'aggraver fortement".

 

 

Les pays aux excédents courants importants "s'engagent à mettre en oeuvre des réformes destinées à accroître la demande intérieure, associées à une plus grande flexibilité des taux de change".

 

 

QUESTIONS SOCIALES

 

 

"Nous sommes résolus à renforcer la dimension sociale de la mondialisation".

 

 

Le G20 appelle à "des socles de protection sociale qui soient adaptés à chaque situation nationale".

 

 

SYSTEME MONETAIRE INTERNATIONAL

 

 

"Nous reconnaissons que la composition du panier du DTS (Droit de tirage spécial) doit continuer à refléter le rôle respectif des devises dans le système commercial et financier international". Elle "sera révisée en 2015, ou plus tôt".

 

 

Le G20 s'engage à "accroître la flexibilité des taux de change" et à "s'abstenir de procéder à des dévaluations compétitives des monnaies".

 

 

Le G20 soutient "la proposition du FMI de créer la nouvelle ligne de liquidité et de précaution pour offrir au cas par cas de la liquidité de court terme en quantité plus abondante et selon des modalités plus souples" aux pays exposés à des "chocs".

 

 

"Nous veillerons à ce que le FMI continue de disposer des ressources nécessaires" et "sommes disposés à faire en sorte que des ressources supplémentaires puissent être mobilisées rapidement" selon des options à définir.

 

 

REFORME DU SECTEUR FINANCIER

 

 

Le G20 veut parvenir "à ce qu'aucun établissement financier ne puisse être considéré comme +trop important pour pouvoir faire faillite+ et à éviter au contribuable d'assumer le coût de la résolution des banques".

 

 

"Le Conseil de stabilité financière (FSB) publie aujourd'hui une première liste d'établissements financiers d'importance systémique mondiale. Ces établissements seront soumis à une supervision renforcée (...) et à partir de 2016, à des ratios de fonds propres plus élevés".

 

 

"Nous ne tolèrerons pas un retour des comportements observés dans le secteur financier avant la crise, et nous contrôlerons étroitement la mise en oeuvre de nos engagements concernant les banques, les marchés dérivés de gré à gré et les pratiques de rémunération".

 

 

PARADIS FISCAUX

 

 

"Nous appelons toutes les juridictions à prendre les mesures nécessaires pour remédier aux défaillances constatées. Ceci concerne notamment les onze juridictions dont le cadre a été jugé insuffisant par le Forum mondial".

 

 

MATIERES PREMIERES ET AGRICULTURE

 

 

"Les régulateurs de marché doivent être dotés de réels pouvoirs d'intervention pour prévenir les abus de marché".

 

 

"Promouvoir la production agricole est essentiel pour nourrir la population mondiale" et le G20 décide "d'investir dans la recherche et développement en matière de productivité agricole et de la soutenir".

 

 

COMMERCE INTERNATIONAL

 

 

"Alors que l'économie mondiale traverse une période critique, il est important de souligner les mérites du système commercial multilatéral pour éviter le protectionnisme et le repli sur soi".

 

 

DEVELOPPEMENT

 

 

"La crise humanitaire dans la Corne de l'Afrique souligne l'impérieuse nécessité de renforcer l'intervention d'urgence et de long terme pour remédier à l'insécurité alimentaire".

 

 

Le G20 appelle à "renforcer les investissements dans le secteur agricole" et "atténuer les effets de la volatilité des prix".

 

 

Il met "l'accent sur onze projets d'infrastructures exemplaires".

 

 

Le G20 "demande aux pays émergents d'accroître le niveau de leur aide à d'autres pays en développement".

 

 

"Nous reconnaissons les initiatives prises dans certains de nos pays pour taxer le secteur financier à des fins diverses, dont une taxe sur les transactions financières entre autres pour soutenir le développement".

 

 

GOUVERNANCE MONDIALE

 

 

"Le G20 doit demeurer un groupe informel".

 

 

PRESIDENCE DU G20

 

 

La prochaine réunion du G20 est prévue en juin 2012 à Los Cabos, sous la présidence du Mexique. La Russie présidera le G20 en 2013, l'Australie en 2014 et la Turquie en 2015.

 

 

ds



(AWP / 04.11.2011 19h16)

Lu sur: Romandie News

Tag(s) : #Crise de l'Euro

Partager cet article