Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

un "anonyme" qui me fait la "biz", me donne à lire ceci ! un doc PDF, sur l'usine de Fessenheim, Merci !

page 9 du document, apparaissent les doses aux quelles nous pouvons être exposés sans "souci".

ces doses sont exprimées en millisievert, pas en becquerel. évidemment !  
(pense en lui même Ortho ! )

chers camarades paranoïaques je cherche comment convertir nos 64.000 becquerels/litre japonais en sieverts et ....c'est dur, car cela n'est pas possible automatiquement :

Unités de mesure


Trois unités de mesure sont utilisées pour mesurer la radioactivité.

le becquerel
mesure l'activité d'une source radioactive, c'est-à-dire le nombre de transformations atomiques qui s'y produisent en un temps donné. Le becquerel correspond à une transformation par seconde. Par exemple, le corps humain est une source radioactive dont l'activité est de 8 000 becquerel (pour un individu de 70 kilos). Cela signifie que 8 000 atomes s'y désintègrent à chaque seconde.

le gray
mesure la quantité de rayonnement absorbé par l'individu ou l'objet exposé. Le gray correspond, en énergie, à une dose absorbée de 1 joule par kilogramme de matière.

le sievert
mesure l'effet biologique du rayonnement sur l'individu exposé. A dose absorbée égale, ces effets ne sont pas les mêmes. Ils dépendent du type de rayonnement reçu (alpha, beta, gamma, neutrons...). On évalue ces effets en affectant la dose absorbée d'un coefficient spécifique à chaque type de rayonnement : c'est un équivalent biologique, ou équivalent de dose que mesure le sievert. A titre d'exemple, l'irradiation moyenne annuelle due à la radioactivité naturelle en France correspond à un équivalent de dose d'environ 2 millisievert (mSv) par individu. le CEA (ils savent de quoi ils parlent !)



Table de facteurs de doses
Cette table des facteurs de doses par ingestion et par inhalation montre des variations très importantes. Pour mettre en évidence ces variations et les valeurs étant très petites, nous avons adopté comme unité le mSv/kBq (millionième de Sv/Bq),. Les émetteurs bêta (tritium, produits de fission, etc …) sont indiqués sur fond bleu. On remarquera, la nocivité beaucoup plus forte des émetteurs alpha, surtout par inhalation. En cas de filiation radioactive, le symbole (*) signifie que les descendants ont été pris en compte dans le calcul de la dose engagée.
Source: Annexe du Rapport CNE 2003


Les valeurs de ces facteurs de doses, qui convertissent des activités en becquerels en doses exprimées en sievert, sont des nombres très faibles, parce que le becquerel est une unité d'activité très petite et que le sievert est une unité de dose relativement grande. Les facteurs de doses se situent entre un dix millième pour un élément lourd comme le plutonium à un cent milliardième pour de l'eau tritiée.  


Formule de la dose en fonction de l'activité absorbée
L'activité du plutonium mesurée par l'IRSN due aux rejets dans la mer des effluents radioactifs de l'usine de retraitement de la Hague est très faible : 30 mBq/m3 correspond à 0,03 désintégration dans un mètre cube. Malgré la forte radiotoxicité du plutonium la dose absorbée en cas d'ingestion (0,00000348 mSv) est à comparer à la limite légale de 1 mSv/an pour les expositions accidentelles aux rayonnements.
IN2P3


  La formule montre comment utiliser ces facteurs de doses pour convertir des becquerels (Bq) en millisieverts (mSv).  source

à nos calculettes !

L'activité radioactive ou intensité d'une source est mesurée en becquerels (Bq).
1 Bq = 1 désintégration par seconde
Un becquerel est une quantité extrêmement faible d'activité radioactive. source

un cadeau de Wendy : un convertisseur en "lecture seule" pour les longues soirées d'hiver : 
[XLS]

Convertisseur d'unités

 vous l'aurez compris, Wendy aimerait bien pouvoir convertir tous ces becquerels japonais en sieverts...mais elle ne voit pas comment, là, tout de suite.

on manque furieusement d'informations !!!!!! 

1) les unités de mesures nucléaires en elles mêmes sont extrêmement difficile à manipuler comme un fait exprès et encore 

2) un grand bravo aux journalistes qui recopient les becquerels de Tepco la bouche ouverte sans comprendre un traître mot de ce qu'ils entendent !!!

3) on est dans le potage ! je suis très en colère ! 

4) c'est sur que Tepco, ils met pas d'eau dans le Pernot !

comparaison avec Fessenheim, selon le document PDF (cf. haut de page, page 29) et en ce qui concerne uniquement le Titrium, pour prendre le même élément que mesuré par Tepco :

 

REJETS RADIOACTIFS LIQUIDES POUR LES 2 RÉACTEURS DU CNPE DE FESSENHEIM EN 2011

UNITÉ                                         LIMITE                                    ACTIVITÉ                      % DE LA LIMITE

ANNUELLE                       RÉGLEMENTAIRE                       REJETÉE                         RÉGLEMENTAIRE

Tritium TBq                  74                      12,2                      16,5

1 TBq (térabecquerel) = 10 puissance 12 Bq – 1 GBq (gigabecquerel) = 10 puissance 9 Bq

* Valeur non réglementée, calculée sur la base de l’énergie brute produite

j'ai calculé et j'ai trouvé ça : 

 

122 000 000 000 00 becquerels rejetés par Fessenheim en 2011.

La limite est de 740 000 000 000 00 becquerels rejetés par an 

 chers lecteurs, je laisse tout cela à votre sagacité.... !

 



 

Tag(s) : #NUCLEAIRE