Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Idéalement, sous réserve de ne pas "endormir" le lecteur moyen, 100% de la base d'informations accidentelle de Fukushima devrait être disponible pour examen, moins peut-être les quelques données touchant un peu trop directement des aspects sécuritaires des installations (4) ; or, nous sommes intimement convaincus que le grand public connaît à peine 10% des événements qui pourraient, qui devraient les intéresser. La quantité et l'étendue de la contamination en est un parfait exemple ; chaque jour, de nouveaux faits révélés tendent à prouver que, quelque soit le pays concerné considéré (5) la réaction des autorités est la même qu'au Japon : dissimulation, temporisation, minimisation et procrastination (6).
source

Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article