Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

NHK WORLD 31 mai 2011

 La pluie augmente le volume d'eau radioactive à la centrale

De fortes pluies ont accru le volume d'eau hautement radioactive s'accumulant dans les bâtiments de la centrale.
L'eau contaminée déborde déjà dans les sous-sols des bâtiments de la turbine et du réacteur, en partie du aux injections d'eau pour refroidir les coeurs des réacteurs.
TEPCO dit aujourd'hui que les niveaux d'eau ont monté plus vite lundi en raison d'écoulement d'eau de pluie dans les bâtiments sérieusement endommagés.
Dans le soubassement du bâtiment du réacteur n°1, l'eau radioactive est montée de 37,6 cm en 24 heures depuis mardi matin.
Au réacteur 2, le niveau d'eau est monté de 8,6 cm dans un tunnel souterrain qui part du bâtiment.
L'eau dans le conduit du tunnel n'est actuellement qu'à 39 cm en-dessous du niveau du sol. L'utilitaire accélère le travail pour reboucher l'ouverture.
TEPCO planifie de décontaminer et recycler l'eau radioactive en eau de refroidissement pour les réacteurs. Mais le système ne sera pas en place avant juillet au plus tôt.
En même temps l'utilitaire étudie les étapes pour empêcher l'eau de pluie de s'infiltrer. Il envisagera aussi de nouveaux sites de stockage pour que l'eau contaminée puisse être rapidement transférée avec la saison des pluies qui approche.

_________________________

Une explosion entendue près du réacteur 4


 TEPCO enquête sur un rapport concernant une explosion qui a été entendue côté sud du réacteur n°4 de la centrale.
Les ouvriers de TEPCO ont rapporté le bruit aux environs de 14h30 mardi.
TEPCO dit qu'aucun feu ou fumée n'ont été aperçus et qu'il n'y a eu aucun changement notable dans les niveaux de radioactivité aux postes de surveillance à l'intérieur de l'enceinte. Aucune blessure n'a été rapportée.
L'utilitaire dit que le lourd dispositif automatique qui enlève les débris du site a pu endommager un cylindre de gaz et créer l'explosion.
Edit : c'est une bonbonne d'oxygène qui a explosé.

__________________________
Encore 1800 personnes à évacuer

Environ 1800 personnes de la zone d'évacuation près de la centrale demeurent toujours dans leurs maisons, en dépit du dernier délai d'aujourd'hui mardi.
Le gouvernement a averti environ 10.000 résidents de la zone d'évacuation, s'étendant sur 5 municipalités en-dehors de la zone interdite de 20 km autour de la centrale, qu'ils devaient évacuer fin mai.

Mais les autorités du village de Iitate disent que 1427 personnes, ou 23% de la population n'ont pas encore bougé.

Ils ajoutent cependant que de nombreux résidents des zones à haute radioactivité ou avec des bébés et des enfants ont déjà évacué.
Ceux qui restent dans le village comprennent des gens qui ne peuvent trouver des endroits convenables et aussi des éleveurs de bétail et des gens en auto-entreprise.

_______________________
Le gouvernement demande à TEPCO de tester davantage d'ouvriers

Le gouvernement japonais a instruit l'opérateur de la centrale de tester dès à présent plus d'ouvriers pour une exposition interne à la radioactivité.

Cela arrive après que de forts taux de substances radioactives aient été trouvés dans le corps de deux ouvriers. Leur exposition totale a pu dépasser la limite de sécurité de 250 millisieverts, ce qui a été établi comme taux plafond d'urgence.

Les deux hommes travaillaient dans les pièces de contrôle des réacteurs 3 et 4 de la centrale. Ils ont rapporté qu'ils ne portaient pas de masques protecteurs lors de l'explosion d'hydrogène survenue le 12 mars.

Le ministère du travail a instruit TEPCO pour tester plusieurs dizaines d'ouvriers qui se trouvaient également dans les pièces de contrôle. Il a dit que ces ouvriers ont pu inhaler des substances hautement radioactives.

Une série de problèmes de sécurité pour les ouvriers est venu récemment en lumière à la centrale. Certains ouvriers se sont engagés dans leur travail sans porter de dosimètres, et deux femmes employées de TEPCO ont été exposées à de hauts niveaux de radioactivité qui dépassaient la limite de sécurité.

Lundi le gouvernement à dit à la compagnie et à ses partenaires de prendre des mesures complètes pour assurer la sécurité de leurs ouvriers.
_________________________
TEPCO démarre un flux de vidéo en direct de Fukushima

TEPCO a démarré une prise de vue en flux direct de la centrale endommagée sur le site de la compagnie.

Le film en temps réel provient d'une caméra installée à environ 250 mètres au nord-ouest du réacteur n°1.

On peut voir filmés les réacteurs 1 à 4.

TEPCO avait jusqu'à maintenant téléchargé des images prises du côté sud de la centrale, une fois par heure.

Il a commencé le service vidéo mardi en réponse à de nombreuses requêtes pour des images en direct des réacteurs.
_______________________
 
Inquiétudes sur l'exposition interne

La commission de sécurité nucléaire japonaise a exprimé des inquiétudes concernant l'exposition aux radiations internes pour les ouvriers de la centrale.

De hauts niveaux de substances radioactives ont été détectés sur le corps de deux ouvriers de la centrale.


Après la réunion de lundi, un membre de la commission Shizuyo Kusumi a dit aux journalistes que l'organisation a des inquiétudes sur le fait que les masques de protection sont ou non capables de protéger les ouvriers de l'exposition interne.

Mme Kuzumi a ajouté que la commission étudierait les deux cas en se basant sur les données envoyées par l'agence de sécurité nucléaire.

Un autre membre, Osamu Oyamada, a noté le besoin de gestion détaillée de l'environnement au travail, disant qu'un meilleur environnement serait mis en place avant l'été.

_________________
La remise en état de Fukushima pourrait coûter 250 milliards de dollars



Un think tank privé dit que l'accident de Fukushima pourrait coûter au Japon jusqu'à 250 milliards de dollars sur les prochains dix ans.
L'estimation émane de l'opinion de la commission de sécurité nucléaire et autres experts sur la catastrophe nucléaire, dont l'expertise est en cours.

Le président du centre japonais pour les recherches économiques, Kazumasa Iwata, a annoncé l'estimation mardi.

Il a dit que le coût de l'accident pourrait aller de 71 à 250 milliards de dollars. Le chiffre inclut 54 milliards pour reconstruite le pays à l'intérieur des 20 km touchant la centrale, 8 milliards de paiement en compensation aux résidents locaux, et entre 9 et 188 milliards pour débarrasser les réacteurs.

Iwata a déclaré qu'une révision drastique de la politique d'énergie nucléaire du gouvernement est nécessaire pour financer la remise en état.

Il a dit que le gouvernement pourrait récupérer environ 71 milliards de dollars nécessaires au financement sur les prochains dix ans en gelant les projets de recherche et développement liés au cycle de l'énergie nucléaire.

Un autre 150 milliards pourrait venir du fond de réserve de TEPCO et de budgets gouvernementaux reliés à l'énergie nucléaire.

La commission de sécurité nucléaire continue les enregistrements des experts ces prochains mois et ajoutera des avis extérieurs dans les futurs débats sur l'énergie nucléaire.



A SUIVRE...

Tag(s) : #AIR DU TEMPS

Partager cet article