Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

© Henry Makow, le 13 Avril 2011

« Je suis en mode survie. C’est comme si j’étais passés d’une jungle (la prison) où je connaissais les lianes, à une nouvelle jungle. Je dois rester sur mes gardes car j’ai encore des ennemis. »

par Henry Makow Ph.D.

Après huit ans de prison basées sur une accusation montée de toutes pièces, chercheur pionnier des Illuminati FZ s’adapte à sa nouvelle vie en tant qu’homme libre.

Il a un appartement à Portland, merci à la générosité d’un ami Chrétien. Il travaille tous les jours à la gym et il est en pleine forme. Il a 55 ans mais plein de gens pensent qu’il en a 40. Il prépare et mange des repas sains, pourtant trop rien d’élaboré.

Il est sous liberté surveillée pour cinq ans supplémentaires. Cela signifie qu’il doit téléphoner tous les jours, et apparait parfois pour un test de drogue. Il a promit de ne pas s’engager dans des activités anti-gouvernementales. Sinon, il est libre.

En 2003, Fritz avait été condamné à 9 1/4 ans (jusqu’en 2012) mais fut relâché au milieu du mois d’Octobre 2010 pour sa bonne conduite. Il l’appela « prison dorée » mais c’était une amélioration sur la prison.

Puis, à son grand désarroi, à la mi-Janvier 2011, il a été réincarcéré sans explication « en attendant une enquête. » Il a été enfermé dans une cellule 20 heures par jour, avec un ou deux compagnons de cellule.

« Heureusement que je sais passer le temps, » dit Fritz. « Quand vous avez des citrons, vous faites de la limonades. »

La partie la plus difficile était de ne pas savoir pourquoi il a été réincarcéré. «C’était quelque chose que vous avez fait sur l’Internet», qu’on a finalement été lui dire.

Peut-être, il parlait de la façon dont il avait été rédigé. Ou peut-être, c’est parce que quelqu’un avait piraté son adresse email et a spammé sa liste pour des dons et qu’il était « bloqué en Europe. »

Une autre inquiétude était de ne pas savoir s’il serait libéré comme prévu le 25 Mars. Il savait d’un autre détenu qui avait été condamné à 20 ans, qui a passé son temps, puis a été condamné à un autre de 20 ans dans la solitude sous de fausses accusations.

« Ce type savait où était enterré les corps, » Fritz observa sarcastiquement.

PASSER DU TEMPS

En prison, Fritz pria à Dieu pour une direction. C’est quand il eu son inspiration pour sa série de bonnes actions — « que faire en attendant la fin du monde. »

Il l’appela les « 12 étapes Nobles ». Il commença à écrire en prison et les envoya sur l’internet. Il se réveillait tôt et notait ses idées, espérant ne pas déranger ses compagnons de cellules. Il a pour but de continuer sa série.

A peu près une semaine avant le 25 Mars, Fritz reçut finalement une lettre qui disait qu’il serait relâché comme prévu.

J’ai demandé à Fritz s’il était euphorique au sujet retrouver sa liberté.

« Peut-être quand je me serais rétablis moi-même, » répondit-il. « Je suis en mode survie. C’est comme si j’étais passés d’une jungle (la prison) où je connaissais les lianes, à une nouvelle jungle. Je dois rester sur mes gardes car j’ai encore des ennemis. »

« La prison était partir dormir comme Rip Van Winkle. Je me suis réveillé après huit ans et j’ai trouvé que tout le monde avait un téléphone portable scotché sur leurs oreilles. »

« Je ne me suis pas sentis isolé. J’ai continué de correspondre (par courrier) avec une centaine de gens. »

LE FUTUR

Fritz cherche un travail. Ses capacités de dessins et de peinture devinrent obsolètes quand il était en prison. Il considérait passer l’étape supérieure mais ça prendrait deux ans dans une université. Il redémarre son affaire du look, vendant ses propres titres. En plus de l’écriture, il sent qu’il peut être un bon professeur.

Il a trois enfants qui sont adultes maintenant. Ils ont été aliénés en rapport à lui par leurs mères.

Ses contacts sociaux principaux sont deux familles Chrétiennes à Portland.

Qui est Fritz Springmeier?

Fritz Springmeier (né Victor Earl Schoof, le 24 septembre 1955 à Garden City), est un écrivain essayiste conspirationniste et conférencier américain. Il se décrit lui-même comme un religieux chrétien. Il change officiellement de nom en 19871.

À partir de 1973, il passa deux ans comme cadet à l’Académie militaire de West Point qu’il quitta pour « ne plus obéir à l’armée mais à Dieu ».

Il a écrit plus de dix livres, tourné de nombreuses vidéos et donné plusieurs conférences portant notamement sur le projet de la CIA MKULTRA de contrôle mental où il fait témoigner Cisco Wheeler, une victime de ces programmes.

En 2003 Springmeier a été condamné à 9 ans de prison pour une prétendue implication dans un vol ayant eu lieu à Portland (Oregon) en 1997. Sa participation est sujette à controverse. Il purge actuellement sa peine à Sheridan, dans l’Oregon et attend les résultats de sa procédure en appel3.

Dans l’un de ses premiers livres intitulé The Watchtower & the Masons, Springmeier s’intéresse aux liens qui existeraient, selon lui, entre les Témoins de Jéhovah et la Franc-maçonnerie. Il soutient que Charles Taze Russell, le fondateur de ce mouvement religieux, serait lié à la maçonnerie et à l’establishment politico-financier de la côte Est américaine.

Par la suite, il élabore une théorie à propos de ceux qui, selon lui, contrôleraient vraiment le monde en s’appuyant sur de nombreux témoignages. Il nomme ces derniers les Illuminati qu’il associe à 13 familles qu’il nomme « bloodlines » ou « lignées héréditaires » dont il décrit la fortune et l’influence personnelle de chacun de ses membres. Présentées comme pratiquant une forme de satanisme, ces familles sont également accusées de pratiquer le contrôle mental. Selon Springmeier, ces 13 familles seraient les: Astor, Bundy, Collins, Dupont, Freeman, Kennedy, Li, Onassis, Reynolds, Rockefeller, Rotshchild, Russell et Van Duyn.

Il est convaincu que le pouvoir des symboles est suffisamment fort pour qu’un emploi massif répétitif de ceux-ci soit capable de réduire l’humanité en esclavage. C’est pourquoi, selon Springmeier, le pouvoir politique emploie la culture de masse pour y distiller une forme d’imagerie symbolique liée à des programmes de contrôle mental.

De même, il est persuadé qu’Al Gore n’est pas hémophile, mais qu’il transporterait du sang dans sa mallette (tel que cela a été exposé dans les médias américains), en raison de sa dépendance à l’adrénaline, laquelle est présente en grandes quantités dans le sang de victimes sacrifiées rituellement qui, terrorisées, ont secrété énormément de cette substance dans le sang. Cette opinion se rapproche de celles de David Icke sur les sacrifices rituels accomplis par les reptiliens.

Il pense que la technologie sur Terre est bien plus avancée qu’il n’y paraît, mais que l’élite ne la diffuse qu’au compte-goûte afin d’en garder le contrôle sur son utilisation et sa diffusion. Il s’interroge sur les vol spatiaux en direction de Mars qui ont « tous » échoués à obtenir l’information afin de savoir s’il y a ou non de la vie sur cette planète. Non seulement pense-t-il que ces vols ont tous abouti, mais que désormais il y a des colonies d’esclaves humains là-bas qui y travaillent pour le Nouvel Ordre Mondial, rejoignant en cela les thèses de Richard Hoagland.

Bibliographie
- The Illuminati Formula Used to Create an Undetectable Total Mind Controlled Slave
- Deeper Insights into the Formula Volume 1
- Deeper Insights into the Formula Volume 2
- Be Wise as Serpents: The Systematic Destruction of Christianity by Secret Societies Worldwide
- Ezekial 6:3 Spiritual Warfare
- The Watchtower & the Masons
- Bloodlines of the Illuminati (Previously « The Top 13 Illuminati Bloodlines »)
- Guide to Ancient and Foreign Strokes
- Humility
- Deut. 22:25 Interest
- Exous 20:4-5 Likenesses
- They Know Not What They Do

Tag(s) : #AIR DU TEMPS

Partager cet article