Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

PNIJ, ou le nouveau Big Brother à la Française

La France va mettre sur écoute, tous les réseaux de communication au sein de la plate-forme nationale des interceptions judiciaires (PNIJ).

En plus de constituer une dépense, ce système de centralisation se révèle déjà peu fiable.


Big Brother arrive en France
Avec la PNIJ, vos conversations téléphoniques, SMS, MMS, Internet et autres, seront mis sur écoute, si la justice le demande.

Dès 2010, la PNIJ (ou le Big Brother français) a été souhaitée par Nicolas Sarkozy, afin de gérer l’explosion du nombre d’interceptions qui plombe le budget de la justice.

En effet, le budget consacré aux réquisitions judiciaires et écoutes autorisées par les juges a presque doublé en 5 ans, passant de 55 à 106 millions € en 2011, selon l’Express.fr

Combien ça va coûter ?
Le budget de la PNIJ était au départ de 17 millions d’euros.

Cependant, convoyer les communications vers le site d’Elancourt la base de Thales, actualiser les réseaux Internet de la police nationale et les ajustements à effectuer au niveau des gendarmeries et des douanes, engendrent des frais notables.
Au total, le budget de la PNIJ pourrait dépasser 50 millions €.

Une centralisation vraiment sécurisée ?
On ne saurait l’affirmer. D’abord la PNIJ sera sous la gestion de Thales, une entreprise privée qui est elle-même, sous le coup de plusieurs enquêtes judiciaires.

Toutefois, les risques sur la sécurité des données et les éventuels conflits d’intérêts portent un sérieux coup à ce projet, même s’il est prévu une surveillance par des « sages ».

 

source

 

Tag(s) : #INTERNET - COMMUNICATION

Partager cet article