Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

l'esprit est comme un parapluie = ne sert que si il est ouvert ....Faire face à la désinformation


FRANCE : Vincent Peillon veut baisser le salaire des enseignants débutants

Publié par Brujitafr sur 6 Juin 2013, 17:33pm

Catégories : #ECONOMIE - FINANCE

Cela semble confirmer un précédent billet sur la baisse de salaire des français.

On dirait que cela commence ...

 

Selon le Snes-FSU, un projet de décret vise diminuer de 400 euros bruts la rémunération proposée aux professeurs et conseillers principaux d'éducation débutants.

Si ce décret est publié au journal officiel, ceux-ci ne toucheraient que 1600 euros bruts mensuels, au lieu des 2000 euros actuellement. Le premier syndicat des personnels du second degré s'étonne de cette mesure. "La décision de diminuer la rémunération des nouveaux enseignants, si elle était confirmée par le ministre, irait à l’encontre des engagements du ministre lui-même et ne pourrait que conduire à une forte réaction de tous les personnels" peut-on lire dans son communiqué publié ce mercredi matin.

Crise du recrutement

Le Snes-FSU rappelle que, selon les chiffres même de l'OCDE, "les enseignants débutants français sont payés 10% de moins que la moyenne des pays" membres de l’organisation internationale. Il se demande comment un telle baisse de salaires pourrait répondre à la "crise du recrutement des enseignants et des conseillers principaux d’éducation (CPE)".

Austérité budgétaire?

Ce projet intervient alors que d'autres coupes ont été effectuées dans le budget de l'Education nationale: 2000 assistants d'éducation en moins à la rentrée 2013, pas de réel coup de pouce pour les bourses et aux fonds sociaux (à lire: Quand Vincent Peillon s'emmêle les bourses). L'austérité budgétaire semble donc toucher aussi l'Education nationale. Celle-ci faisait pourtant partie des ministères prioritaires du candidat Hollande, avec celui de la Justice et de l'Intérieur. Un autre signe? Derrière la prime de 400 euros annuelle que serait prêt à verser le ministre Peillon aux 300.000 enseignants, en récompense de la mise en place de la réforme des rythmes scolaires, il s'agit d'une prime annuelle du même montant, non reconduite

SOURCE via les Mountons Enragés

Commenter cet article

zelectron 06/06/2013 18:58


De façon paradoxale autant il faut virer un nombre important de fonctionnaires autant dans le monde de l'éducation nationale il faut mettre le paquet et même
embaucher(ainsi que du personnel hospitalier de terrain) ne pas oublier de virer les parasites des ministères de la santé et de l'éducnat pendant que nous y sommes.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

<