Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

l'esprit est comme un parapluie = ne sert que si il est ouvert ....Faire face à la désinformation


FRANCE : Villages verts pour blancs « pure souche » : quand l’extrême droite se la joue retour à la terre

Publié par Brujitafr sur 14 Janvier 2014, 09:22am

Catégories : #NATURE - ECOLOGIE

 

Cultiver son « âme celte », se « ré-enraciner » dans les terroirs de « la France éternelle », respirer « l’essence authentique du peuple de France »...

L’extrême droite s’empare à sa manière de la transition écologique et d’expériences de relocalisation et de décroissance. En tentant d’implanter dans plusieurs régions des villages prétendument écolos et conviviaux. Ces projets, en apparence sympathiques pour les non avertis, masquent une vision communautariste, voire raciste, de l’écologie.

terroir :)

 

L’une des premières alertes est donnée début 2010 dans un petit village du Morvan, Mouron-sur-Yonne, 99 habitants. C’est un coin tranquille perdu entre Auxerre, Dijon et Nevers, juché en lisière d’un parc naturel remarquable. Mais comme dans nombre de petites communes, les riverains, notamment les plus anciens, subissent la désertification rurale. L’espoir renaît lorsque des jeunes décident en 2009 de reprendre l’ancienne tuilerie, un bloc de bâtiments délabrés abandonnés depuis des décennies.

Leur objectif : animer un lieu mettant l’accent sur la convivialité et le grand air. La vie s’y installe de nouveau. Les bruits de marteau résonnent, les passages dans les rues autrefois désertes s’intensifient. On espère peut-être voir des familles s’installer un jour. Bref, cette activité fait plaisir et certains villageois la considère même comme salutaire.

Jusqu’au jour où un internaute tombe sur des discussions en ligne décrivant le projet dans ses moindres détails : localité, bâtiments, dates…

Et là, surprise : il constate que les débats et le cadre s’orientent ostensiblement vers l’extrême droite, avec son lot de quolibets racistes et d’odes à la mère patrie. L’endroit est nommé « La Desouchière » (sic) par ses partisans, ce qui sous-entend que ce lieu est réservé à ceux qui sont de « pure souche ».

Rapidement, plusieurs personnes, dont des antifascistes, créent un blog pour dénoncer ce qui sera la première tentative avérée de village identitaire. Mois après mois, les auteurs du blog « Desouchière dégage ! » apportent des éléments sur les véritables intentions des nouveaux arrivants, derrière la bonhomie affichée d’un retour à la terre écolo. Plusieurs piliers de la Desouchière sont issus du Bloc identitaire, l’une des composantes de la nébuleuse de l’extrême droite radicale qui s’étend des royalistes aux néo-nazis, et de ses ramifications. Ils concrétisent ici la volonté fantasmée de recréer le bourg gaulois d’Astérix et Obélix, celui d’une vie en communauté, loin du matérialisme, de l’individualisme et du « mondialisme » d’une France jugée « déliquescente ». Une vie en communauté seulement entre « blancs », « au cœur du Morvan, en vieux pays celtique, là où de tout temps une rude race a vécu avec ténacité et indépendance »...

 

« France éternelle » et « âme celte » version bio

En continuant les recherches, une nouvelle structure est dévoilée début 2011. Il s’agit d’une Amap (association pour le maintien d’une agriculture paysanne) de l’agglomération dijonnaise, ciblée pour les liens étroits qu’elle entretient avec la Desouchière. Elle s’illustre par la promotion du terroir d’antan et propose les « paniers grevelons », un assortiment de produits locaux estampillé du blason de la Bourgogne. Là aussi, le vernis ne tiendra pas bien longtemps. Après vérification, cette association du nom de « Cercle Vincenot » (en hommage à l’écrivain régionaliste Bourguignon) s’avère issue de la mouvance identitaire et directement de la Desouchière, avec des membres formés au sein de cette dernière et poursuivant les mêmes desseins. Même le boulanger qui venait de s’installer était arrivé par ce biais [1].

L’histoire se répète près de Besançon, où trois membres de la Desouchière puis de l’Amap de Dijon s’installent à la Caborne, du nom d’un habitat typique de la Franche-Comté. La boulangerie et des locaux annexes servent de point de ralliement. Personne dans le village n’est au courant, seuls les initiés sont dans la confidence le temps de développer le projet et de prendre racine. Des activités sportives et culturelles commencent à attirer la population. Un potager et des vignes sont en projet. Un petit blog au nom de l’association valorise le terroir, l’éthique alimentaire, l’amitié autour d’une bonne table. Qui ne pourrait pas avoir de l’empathie devant ces valeurs franches et fraternelles ? En parallèle, des actions du Bloc identitaire se réalisent comme par hasard à proximité. Il faudra mener un gros travail de recherche pour éclaircir la situation. Après divulgation d‘une enquête minutieuse, c’est le choc dans le village.

Depuis, la Caborne semble s’être définitivement arrêtée.

 

Le vert comme cache-sexe de la haine

Le point commun entre la Desouchière – rebaptisée plus discrètement « La maison des elfes » – ou la Caborne ? Une association nommée Des racines et des Elfes, qui recueille les dons et organise des actions de soutien. A première vue, son objet semble (presque) des plus banals : l’association « met en place des solutions alternatives positives, constructives et fortement enracinées dans les domaines qui touchent de près ou de loin à la sauvegarde et à la transmission du patrimoine des peuples d’Europe. » S’impliquer dans des Amap ou un terroir pourrait sembler inoffensif. Mais une idéologie bien plus inquiétante se profile.

Le discours est d’abord implicite. On se revendique « Européens, libres, fiers, enracinés et solidaires », on évoque « l’essence authentique et historique du peuple de France », on vante la « restauration de l’âme véritable de ce sol (âme celte, franque, gréco-latine, et slave) », on vend un calendrier pour voyager « au cœur de la France éternelle »... Comprenez : tout ce qui n’en fait pas partie – immigrés, juifs, homos... – est prié de passer son chemin. La convivialité affichée, teintée de bio et de simplicité volontaire, se révèle des plus discriminatoire, voire raciste. Une idéologie que l’on l’applique d’abord au lieu communautaire tout en prévoyant de l’étendre à l’ensemble de la commune. À « la Desouchière », le plan final allait jusqu’à préparer la prise de la Mairie en calculant le poids démographique de leur communauté sur le reste du village ! Le blog « Desouchière dégage ! » a révélé des documents démontrant le montage immobilier et financier de ses occupants. Ils prévoyaient à terme le rachat d’une partie significative des habitations du village, en jouant sur la spéculation et le vieillissement de la population, l’objectif était d’instituer une véritable confrérie idéologique et raciale. Depuis, la Desouchière s’est métamorphosée en « maison des elfes » [2].

 

Paganisme blanc ou catho terroir

Actuellement, le nombre de structures similaires à l’ex Desouchière est difficile à évaluer. Ce qui est certain, c’est que la mouvance d’extrême droite cherche à les multiplier. On peut par exemple citer le « Réveil de la Vivre », structure située en Bourgogne. Selon ses promoteurs, V.I.V.R.E. est l’acronyme de « valeur, identité, vérité, résistance et espoir ». Ils devaient trouver un local et tenter une expérience de culture biologique en autonomie, c’était du moins la volonté initiale. Le site Internet du projet relaie de nombreuses publications d’extrême droite, des vidéos du Renouveau français (contre le mariage pour tous) ou des articles issus de la revue Eléments, issue de la nouvelle droite. Le projet ne semble pas avoir bouger depuis fin 2011 [3].

Encore bien active, l’association Racines charnelles, située en Rhône-Alpes, tente exactement le même parcours. Un blog du même nom relaie les appels à soutenir la « maison des elfes » de Mouron-sur-Yonne, entre des autocollants prônant la légitime défense, assorti du slogan « national, social et radical », ou des extraits de texte de Pierre Vial, ancien membre du FN (proche de Bruno Mégret), défenseur de « la race blanche », et bien davantage païen que catho.

 

Un « ré-enracinement » qui s’étend des Flandres à la Bretagne

On peut citer aussi la Ferme du Bout du Monde située en Haute-Loire, Retour à la Terre dans l’Allier pour un « ré-enracinement », une antenne des « Vlaams Huis » (maison flamande) à Lambersart dans le Nord, animée par d’anciens membres du FN (lire ici), et plus récemment Jeune Bretagne (issu du Bloc identitaire) qui a acheté pour 330 000 € une bâtisse pour en faire un « centre des identités » nommé « Ti Breizh ». Ce projet semble cependant avoir du plomb dans l’aile puisque Jeune Bretagne cherche à revendre la maison pour financer la création d’une web-TV nationaliste, selon Le Télégramme. Cette liste n’est pas exhaustive. Et montre que la vigilance et la vérification sont de mises pour entraver puis stopper ces entreprises aussi insidieuses que dangereuses. Car les militants d’extrême-droite que drainent ces lieux prétendument « anti-système » expriment régulièrement leur violence. Attention à ce qu’elle ne s’enracine pas.

 

Enquête réalisée par Toufik de Planoise,

publiée par la revue Lutopik et adaptée et complétée par Basta !

Photo : CC David

 



Lutopik est un magazine trimestriel qui aborde essentiellement les questions écologiques et sociales et met en avant des alternatives possibles au système économique et politique actuel. Enquêtes et reportages sont réalisés sur la route : la rédaction se déplace en camping-car à travers la France, ce qui permet de passer suffisamment de temps sur place pour approfondir les sujets. Le magazine accorde une large place aux illustrations avec des photos, des dessins et une BD.

Le numéro 2, sorti début décembre 2013, consacre un long dossier aux problématiques liées aux semences paysannes (voir l’introduction ici). Vous trouverez également dans ce numéro un reportage au squat maraîcher des Lentillères à Dijon, un article sur le revenu de base, des témoignages sur la psychiatrie, la présentation d’un grand projet inutile de carrière dans le Rhône et, comme dans le premier numéro, une nouvelle de deux pages.
Lutopik fonctionne uniquement grâce à ses lecteurs, sans publicité ni subventions. Le numéro est à 4€, l’abonnement à partir de 15€.
Le premier numéro est disponible en téléchargement sur cette page.

Notes

[1Lire l’article que le site d’information Dijonscope lui avait consacré en 2011, en archive sur Mediapart.

[2Un lien mène directement de l’ensemble du site de l’ex Desouchière vers celui de la maison des elfes.

[3Accéder au site ici.

Commenter cet article

abeilles 19/07/2014 21:05


cher brujytafr Cela fait des années que les cultivateurs n'ont plus le droit ,où la possibilité ,car si ils veulent des subventions de Bruxelles ils sont obligés ,Voila pourquoi dans la mort est
dans le pré ;ceux veulent retrouver à l'agriculture saine normale doivent avoir du répondant ,enfin des finances ,Ils les ont piègé ,avec le Crédit Agricole ,Aujourd'hui les 3/4 des fermes ne
sont plus à leur famille qui depuis des générations leur appartenait ,la raison que je suis virulente ,Mon grand père a acheté une ferme payé comptant ,un simple ouvrier ,puis 3 autres maisons
voisine ,Mais ils s'entre aidaient se partageaient les travaux ,il y avaient une vie ,des petits commerçants ,artisans les français avaient un savoir faire ,des inventeurs ,voyez tout de suite
des desoucjières FN j'aimais bien Georges Marché je n'étais pas communiste ,il avait une liberté de paroles que j'appréciais ,aujourd'hui il faut être avec ceux qui nous font crever par le cancer
,des intoxications ce n'est que le début ,les jeunes n'auront aucune immunité ,comme cet enfant de 8 ans ,croyez-moi il yen aura d'autres ,chacun doit garder sa libre pensée

abeilles 19/07/2014 18:24


Oui mon fils achète leur calendrier ,des Racines et des Elfes ?Ce sont des hommes des femmes qui viennent pendant leur vacance ,où séjour pour reconstruire un village ,une Chapelle ,et cela
serait du racisme ,parce qu'ils sont chrétiens ,où athés ,Vous vous êtes posés cette question en France a t'on l Droit encore de dire ( je suis française ,chrétienne ) sans que vous me reprochiez
d'être raciste 


Réjouissez-vous vos enfants n'auront pas ce soucis ,ils seront des esclaves domestiqués par vos amis étrangers qui eux n'auront pas la pudeur de donner leur NOM ?et Religion ,


Pour les agriculteurs,on les a mis sur la paille ,d'ailleurs ils en ont plus ,car des tracteurs ,machines agricole à des prix exorbitants pour les rentabiliser il faut des années juste le temps
d'en acheter un autre ,puis il faut avec Bruxelles ,mettre au norme ,des quotas ,des obligations ,acheter les produits chaque année car avant ils gardaient leur semence ,voila des décennies sont
obligés ,Nous Nous sommes fait déplumer ,liquider ,raser ,tondre La FRANCE est foutue nous avions les meilleurs produits ,Fromages ,Viande ,Volailles ,Vins le PAYS LE PLUS FANTASTIQUE ,Et il y a
encore des Boeufs qui crient au loups contre des français ,au il y a des étrangers voisins qui viennent donner un coup de main ;


Pourquoi a votre avis quand j'étais enquêtrice ,des enfants me demandent mon travail ,je réponds ( je fais un sondage auprès des français ( moi je suis algérien pas français )cet enfant était
fier ,je le comprends car le français n'existe plus ,tout est vendu ,


Je n'ai pas eu le droit d'acheter la ferme de mes parents ,pas agricultrice ,comme je n'ai pas voulu la vendre à des étrangers ,c'est mon frère qui a acheté nos parts ,et je ne suis pas raciste
j'ai été bouclier humain en Irak ,je prie chaque jours pour ces peuples que l'on achèvent ,J'aime ces peuples qui ont la même fierté de leur PAYS Ce ne sont pas des Léonarda 

Brujitafr 19/07/2014 18:34



La mort est dans le pré et les agriculteurs meurent



400 agriculteurs français se suicident chaque année. Merci monsanto
!


 


France : pour les agriculteurs, ressemer sa propre récolte
sera interdit ou taxé


 


France : excédés par les vols, les agriculteurs réclament
l’action de l’etat



christiane 19/07/2014 10:47


Ceux  qui  se  disent  " écologistes " : les  Verts  sont  en  réalité  des : Vers.  Ils  veulent  la  destruction  de
 notre  pays  au  profit  de  l' étranger, qui  vit  de  nos  impôts  et nous  crache  dessus.  Les  députés  UMP
et  UDI  (la fausse  droite)  du  parlement  de l'UE,  se  joignent  toujours  à  ceux  du  PS et  des  Verts pour
  voter  les  mêmes  décrets  et  nommer  les mêmes  personnes.  Tout  cette  oligarchie  issue  des  loges  poursuit
 le  même  but :  la  destruction  de  l' Europe  et  en  particulier  celle  de  la  France.  Tous  les
 patriotes  soutiennent  le  projet  de  la  Desouchière  et  souhaitent  qu'il  couvre  toute  la  France.

Bernard 16/01/2014 09:43


Que peut on trouver de répréhensif dans cette démarche ? Le FN, naturellement et là rien n'est positif ! La FRANCE , notre FRANCE est envahie par volonté des politiques, de l'UE et autres
structures .....Mais en étant chez nous, nous devrions tout aceepter, favoriser encore et toujours cette immigration massive à nos dépens !


Franchement mieux vaut cracher à la figure QUE de se dire du FN ! Mais qui a diabolisé le FN ? L' UMPS simplement pour défendre uniquement leurs places au chaud; un coup nous voterons à droite
puis à Gauche puis.... toujours les mêmes ! Cela finira mal, très mal car tout est VOULU pour une lutte fratricide et la destruction de NOTRE FRANCE ! Ouvrez les yeux !!

zelectron 16/01/2014 01:18


Les islamistes ont le droit de s'imposer et nous de dire amen ?

christiane 15/01/2014 22:19


Je  trouve  que  cette  idée  de  le  Desouchière  est  excellente  et  j'espère  qu'elle  fera  boule  de 
neige  à  la  vitesse  grand  V.  Comment,  chez  nous   peut-on  être  catalogués  de  " racistes"  alors 
que  nous  défendons  notre  héritage  sur  notre  terre,  celle  que  nos  aieux  nous  ont  léguée.  Tous 
les  Français  devraient  en  faire  autant  et,  ceux  qui  veulent  vivre  chez  nous  doivent  recevoir  le 
message  suivant : " à  Rome,  fais  comme  les  Romains " et  en l'occurence,  " en  France,  fais  comme  les  Français".

zelectron 14/01/2014 10:14


desouchière v/s ventres d'allah ?

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

<