Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

     

    Après une nuit très agitée sur la façade ouest de la France, Météo France annonce vendredi matin le maintien de l'alerte pour vent violent dans 47 départements, du littoral atlantique à l'Alsace.

La tempête Joachim frappe la France

 

 

Un cargo s'est échoué dans le Morbihan, provoquant un début de pollution des plages.

Les vents violents ont commencé à souffler jeudi sur la côte Atlantique française, et devraient s’amplifier ce vendredi. Dans la nuit, des rafales à 135 km/h ont été enregistrées sur l’île d’Yeu, elles pourraient aller jusqu’à 140 km/h. A l'intérieur des terres, elles pourraient avoisiner les 90 à 110 km/h, voire localement 120 km/h.

 

Un cargo, le TK Bremen, battant pavillon maltais, a rompu ses amarres et s’est échoué à 100 mètres de la plage de Kerminihy à Erdeven, dans le Morbihan, près d'Auray, provoquant une pollution du rivage. Une nappe d’hydrocarbure d’un kilomètre sur cinq mètres se dirige vers la plage.

 Dans le Finistère et le Morbihan, où la tempête a frappé en premier, des arbres se sont couchés cette nuit. Dans l’ensemble de l’ouest de la France, 200 000 foyers doivent faire face à des coupures de courant.

 

La tempête Joachim pourrait provoquer des vagues allant jusqu’à neuf mètres de haut, notamment dans le Golfe de Gascogne, selon Météo France. Sur la côte un appel à la prudence des plaisanciers et des marins à été lancé.

 

Dans les airs, le trafic pourrait être perturbé, notamment au départ des aéroports de Paris Roissy et Orly. Les renseignements sont disponibles au 39.50, sur le site d'ADP, sur l'application mobile "Myairport" ou sur le compte twitter @AeroportsParis.

 

Les autorités et les analystes météo ne se veulent pas pour autant alarmants. La tempête pourrait faire des dégâts, mais elle ne s’annonce pas comme, à priori, trop grave. Rien de comparable avec décembre 1999 par exemple.

 

47 départements sont en alerte orange : ceux d'Alsace, de Bourgogne, de Franche-Comté, d'Île-de-France, de Lorraine et également le Limousin, l'Allier, l'Aube, la Charente, le Cher, la Dordogne

 

(...)lire la suite sur Atlantico

 

Trafic SNCF bloqué dans l'Ouest

Le trafic SNCF est pratiquement paralysé dans les Pays de Loire et très perturbé en Bretagne du fait des conséquences de la tempête qui a sévi pendant la nuit.

En Pays de Loire, où la SNCF demande "aux voyageurs qui le peuvent de différer leurs déplacements", le trafic est "pratiquement paralysé du fait de la multiplicité des obstacles tombés sur les voies avec la tempête", a indiqué la SNCF.

"Tous les trains, du TGV au TER, sont concernés. On relâche le trafic dès qu'on peut mais, à chaque fois, il faut vérifier toute la longueur de la voie et enlever les obstacles", a indiqué M. Dominique Valence, responsable de la communication Pays-de-la-Loire.

"Nous faisons tout pour rétablir la circulation dans le courant de la journée qui, entre les trafics des gens qui devaient aller travailler et le départ en vacances de Noël, était prévu pour être chargé", a-t-il ajouté.

Sur l'axe Nantes-Angers, notamment, un silo de plus de 3mètres de haut est tombé sur la voie et doit être évacué pour que le trafic soit rétabli.

En Bretagne, le trafic est également très perturbé. Globalement, les trains circulent entre Rennes et Paris et entre Brest et Lamballe (Côtes d'Armor).

A Saint-Malo, le TER a heurté une tôle qui s'était envolée du fait des vents violents de la nuit et la circulation est bloquée. D'autres voies secondaires sont également bloquées par des chutes d'arbres.

 

 

 

 

Tempête: Que faire en cas de fortes rafales de vent, de fortes pluies et d'inondations?

 

http://www.20minutes.fr/societe/843452-tempete-faire-cas-fortes-rafales-vent-fortes-pluies-inondations

 

 

 

Publié le 15.12.2011, 07h01 | Mise à jour : 16.12.2011, 00h13                                

Des vagues dépassent les jetées en Bretagne ici à Ile-Tudy (Finistère sud). Des vents de 110 à 140 km:h sont attendues sur le littoral.

Des vagues dépassent les jetées en Bretagne ici à Ile-Tudy (Finistère sud). Des vents de 110 à 140 km:h sont attendues sur le littoral.
| (AFP/Fred Tanneau)Ce sont désormais 47 départements (contre 12 auparavant) qui sont sous vigilance orange. L'avis de tempête émis par Météo France s'est traduit jeudi par des vents violents et de grosses vagues sur le littoral atlantique, avec pour l'instant un impact limité à quelques chutes d'arbres, des toitures arrachées et de grosses précipitations.

SUR LE MÊME SUJET



Dans la nuit de jeudi à vendredi, la première tempête hivernale, baptisée Joachim, doit toucher une bonne partie de la . Les préfectures et centres de secours (Codis) sont en alerte, de même qu'ERDF (Electricité Réseau Distribution ), filiale d'EDF, qui a annoncé avoir mobilisé son personnel pour faire face à toute éventualité.

Des risques de submersion sur la côte, le pont de Saint-Nazaire fermé Les autorités signalent des risques de submersion sur la cote ouest à cause de la combinaison des vents violents et d'une forte houle, en période de pleine mer, avec de très forts déferlements attendus sur le littoral. Au fond du Golfe de Gascogne, les vagues pourront atteindre jusqu'à 9 m au large. Les prévisions annoncent une surcote (surélévation du niveau de la mer) de l'ordre d'un mètre sur l'estuaire de la Loire, le pertuis charentais et l'estuaire de la Gironde. Par précaution, le pont de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) sera fermé vendredi de 1 heures à 9 heures, en raison des vents violents. Le pont de Noirmoutier (Vendée) sera également fermé toute la nuit. Dans le Finistère, le pont de l'Iroise a été fermé à 21 heures à la sortie de Brest en direction de Quimper. La réouverture est prévue en cours de nuit, selon l'évolution de la perturbation. A la Faute-sur-Mer (Vendée), village meurtri par Xynthia, l'attente vire parfois à l'angoisse.

Des rafales de 140km/h sur le littoral, de 100km/h à Paris et de 130/km sur les Vosges.
Dans la nuit de jeudi à vendredi, les rafales de vent pourront atteindre 140 km/h sur le littoral atlantique et 110 à 130 km/h près des côtes. Elles se propageront ensuite vers le Centre, le sud de l'Ile-de-France, la Champagne, le nord de la Bourgogne et la Lorraine, avec des rafales jusqu'à 100 à 110 km/h, localement 120 km/h en fin de nuit. Sur les régions voisines et plus au nord, on attend des rafales jusqu'à 90 à 100 km/h, notamment sur Paris. En début de matinée, l'axe de vent fort se décalera vers le nord-est et vers le sud, jusqu'aux régions allant de l'Aquitaine et du Massif central jusqu'à l'Alsace et la Franche-Comté, avec des rafales jusqu'à 120 à 130 km/h près des côtes, 90 à 110 km/h dans les terres, localement 120 km/h, jusqu'à 130 km/h sur les Vosges.

ERDF prépare de kits d'urgence et des groupes électrogènes. Face aux risques de coupures d'électricité, la filiale d'EDF, ERDF (Electricité Réseau Distribution France), «a mobilisé toutes ses équipes locales et entreprises prestataires spécialisées» ainsi que «son dispositif national FIRE (Force d'intervention rapide d'électricité) pour envoyer si nécessaire des équipes en renfort» soit quelque 2 500 techniciens d'intervention., indique un communiqué. Elle mis en alerte ses plate-formes de stockage permettant de déployer rapidement des kits d'urgence dépannage et jusqu'à 2 000 groupes électrogènes.

Le trafic aérien perturbé à Nantes, ADP sur le qui vive. Par précaution, et bien que l'aéroport de Nantes fonctionne normalement, Air France a décidé d'annuler ses neuf vols qui devaient y atterrir après 20h45, ainsi que les onze qui devaient décoller vendredi matin avant 07h45. Aéroports de Paris (ADP), a pour sa part recommandé aux passagers de s'informer auprès de leur compagnie aérienne pour vérifier l'état du trafic au 39.50, sur le site d'ADP, sur l'application téléchargeable gratuitement sur smartphone «Myairport»"
, ou encore sur le compte twitter @AeroportsParis.





Impacts limités en journée en Bretagne. Les vents violents n'ont eu qu'un impact limité jeudi matin en Bretagne, avec une quarantaine de sorties de pompiers dans le Finistère,selon les secours. «La première phase s'est déroulée correctement», a indiqué Frédéric Rose, porte-parole de la préfecture du Finistère, après la marée du matin. Dans le Morbihan, l'Ille-et-Vilaine et les Côtes d'Armor, aucun impact particulier n'a été constaté, ont indiqué les centres de secours. Dans la nuit de mercredi à jeudi, des pointes de vent ont été enregistrées à 128 km/h à Belle-Ile, selon le site meteo-world.com.



Dans la nuit de mercredi à jeudi, des pointes de vent ont été enregistrées à 128 km/h à Belle-Ile, selon le site meteo-world.com.





Conséquence directe de ce gros temps, le parcours de la Transat BtoB (Back to Brittany) a été raccourci dans la nuit de mercredi à jeudi en raison des «conditions météo exceptionnelles» sur le golfe de Gascogne. L'arrivée a été jugée au large de l'Espagne alors qu'elle était initialement prévue à Lorient (Morbihan)




Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

LeParisien.fr  

MAJ ce jour à 15h50 :

EN DIRECT - La tempête Joachim traverse la France

 

14H33 - La moitié Est passe orange - La vigilance orange concerne désormais 22 départements, selon un nouveau bilan de Météo France à 14H00. L'alerte concerne les régions Alsace, Bourgogne, Franche-Comté, Lorraine, ainsi que les départements de l'Allier, du Cantal, de la Corse-du-sud, de la Loire, de la Haute-Marne, du Puy-de-Dôme, de la Savoie et de la Haute-Savoie.

14H26 - Les Alpes sur le qui-vive - Les sept stations de Haute-Savoie qui avaient ouvert leur domaine skiable pendant la semaine ont été fermées en raison du vent afin d'assurer la sécurité des skieurs. "Une décision doit être prise dans la journée sur leur éventuelle réouverture samedi", premier jour des vacances scolaires, selon l'organisme de promotion Savoie Mont-Blanc Tourisme. Les pneus neige et les chaînes sont obligatoires pour l'accès aux stations, mais il est recommandé de limiter les déplacements. Les services de la Croix-Rouge sont en état de pré-alerte pour la soirée.

14H11 - Pas de slalom à Courchevel? - Les fortes chutes de neige qui s'abattent sur la Savoie laissent planer une menace sur la tenue des épreuves de Coupe du monde dames de ski alpin à Courchevel, ce week-end. Les prévisions météo, avec un mélange de pluie et de neige, rendent difficile la préparation adéquate de la piste.

 

13H58 - Match de foot reporté - La rencontre de la 17e journée de Ligue 2 entre Clermont et Boulogne, qui devait avoir lieu ce soir au stade Gabriel Montpied à Clermont-Ferrand, a été reportée à samedi en raison des dégâts causés au stade par les intempéries.

13H37 - Nouveau bilan national - Il reste à la mi-journée 319.000 foyers privés d'électricité en France contre près de 600.000 ce matin, selon un nouveau bilan d'ERDF. Le ministère de l'Intérieur avait quant à lui évoqué le chiffre de 400.000 ce matin.

13H25 - Alerte levée au Blayais - EDF a levé son plan d'urgence interne à la centrale nucléaire du Blayais, en Gironde, plan qu'il avait déclenché à titre préventif ce matin.

13H23 - Trafic aérien perturbé... par la grève - Si le trafic SNCF a été paralysé par la tempête Joachim, le trafic aérien français est quant à lui perturbé non par la météo mais par un mouvement de grève des agents de sûreté. Tous les vols ont ainsi été annulés au départ de Lyon-Saint-Exupéry.

13H10 - Ecole pleine d'eau - A Soultz, dans le Haut-Rhin, les 765 élèves d'un collège ont été renvoyés chez eux en raison d'infiltration d'eau dans les locaux: "L'eau ruisselant le long des murs près des fenêtres, a formé de grosses flaques dans de nombreuses salles de classes", précise sur son site web le quotidien local L'Alsace

13H00 - Coupures vers l'est - "La mobilisation des premières équipes ERDF a permis de rétablir l'alimentation électrique de plusieurs milliers de clients mais suite à une dégradation des conditions météo, notamment sur les Alpes du nord, on comptabilise 13.000 clients supplémentaires" par rapport à ce matin, souligne ERDF. 36.000 foyers étaient privés d'électricité ce midi en Bourgogne, dans les Alpes, la Loire et l'Ain.

12H54 - Direction l'Allemagne - Le coeur de la dépression venteuse se situait en fin de matinée sur l'ouest de l'Allemagne, se déplaçant vers l'est, selon Météo-France. L'axe des vents les plus forts se situe sur et devant le front froid axé de la Gironde à la Lorraine. Les rafales de vent doivent atteindre 120 à 130 km/h, voire localement 140 km/h sur le littoral.

12H50 - Château fermé en Alsace - Le célèbre Château du Haut-Koenigsbourg, situé à près de 800 mètres d'altitude dans les Vosges, a fermé ses portes au public en raisons de "quelques dégâts dus à la tempête". Il ne devrait rouvrir "probablement" que mardi matin, a annoncé dans un bref communiqué le conseil général du Bas-Rhin, qui gère le monument.

12H35 - PLUS QUE 31 DEPARTEMENTS EN ALERTE ORANGE. L'alerte orange de Météo France, qui concernait 47 départements ce matin, était maintenue sur 31 départements à la mi-journée: les régions Alsace, Bourgogne, Franche-Comté, Limousin, Lorraine, Poitou-Charentes, ainsi que les départements de l'Allier, du Cantal, de la Corse du sud, de la Dordogne, de la Gironde, de la Loire, de la Haute-Marne, du Puy de Dôme, de la Savoie et de la Haute-Savoie. L'alerte a été levée notamment sur les départements bretons, ainsi que sur le Centre et sur l'Ile-de-France.

Joachim se déplace vers l'Est

12H26 - Super G abaissé - Dans les Alpes côté italien, le départ du super-G messieurs de Val Gardena, épreuve de la Coupe du monde de ski alpin, a été abaissé de 100 mètres en raison du vent, passant sous les 2000 mètres initiaux.

12H21- NKM sur place - La ministre de l'Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet, doit être ce midi à Erdeven, près du lieu du naufrage du TK Bremen pour assister aux opérations de colmatage et de dépollution sur la plage de Kerminihy.

11H54 - 330.000 FOYERS SONT TOUJOURS PRIVES D'ELECTRICITE, DONT 270.000 DANS L'OUEST DU PAYS, INDIQUE LE MINISTERE DE L'INTERIEUR. En début de matinée, le ministre de l'Intérieur Claude Guéant avait fait état de près de 400.000 foyers privés d'électricité.

11H45 - Creux de 1,50 m sur le Lac Léman - La Compagnie générale de navigation suisse a décidé d'interrompre la circulation de ses bateaux de transport public sur le lac Léman en raison des fortes rafales de vent. "On constate de grosses vagues avec des creux de 1,50 mètre, ce qui est très gros pour un lac", a expliqué à l'AFP le porte-parole du groupe. "Les vagues inondent les quais et transportent des grosses pierres sur les rivages".

11H38 - Enquête judiciaire - Le parquet de Brest a ouvert une enquête après l'échouage du cargo TK Bremen Morbihan, et l'a confiée à la section de recherche de la gendarmerie maritime à Brest.

11H35 - "Pas le fuel lourd de l'Erika" - Le carburant qui s'échappe du cargo échoué, "c'est du fuel de propulsion, un peu moins lourd que le gasoil", selon le capitaine de frégate Marc Gander. "Ce n'est pas le fuel lourd de l'Erika" .

11H31 - "Pollution limitée" - La préfecture maritime de l'Atlantique assure que la pollution provoquée par le cargo TK Bremen est "limitée" en volume et en surface. Il y un "risque de boulettes circonscrit à la zone proche du bateau" qui se se trouve sur le sable couché sur le flanc, cap au sud, "avec une brèche côté bâbord, c'est-à-dire côté plage"..

11H20 - Avalanches: risque maximum - La Savoie et la Haute-Savoie, où sont tombées d'importantes chutes de neige, viennent d'être placées en alerte orange aux avalanches, avec un risque maximum, soit 5 sur une échelle de 5. Plus d'un mètre de neige fraîche est attendue au-dessus de 2.000 mètres dans la nuit de vendredi à samedi, prévoit Météo France, après 40 à 50 cm déjà tombés la nuit dernière.

11H15 - Le château de Versailles fermé - Le parc du Château de Versailles, dans les Yvelines, a été fermé au public "jusqu'à nouvel ordre" en raison des conditions météo.

11H00 - Trains bloqués dans l'Oise - Deux trains sont bloqués et quelque 800 personnes sont en cours d'évacuation dans le Val-d'Oise après la chute d'un arbre sur les voies ferrées. Un Transilien a été bloqué à proximité du lieu de l'incident, avec 200 personnes à bord. Ces passagers ont été évacués par bus vers Montsoult. Un TER transportant quelque 600 personnes a lui été bloqué à hauteur de Presles. Les passagers sont en cours d'évacuation en direction de la gare de Nointel.

10H55 - Marché de Noël fermé - A Strasbourg, la mairie a décidé de ne pas ouvrir le marché de Noël. C'est "une précaution car nous craignons la chute d'objets, la prise au vent des chalets étant très forte", a indiqué à l'AFP Robert Herrmann, premier adjoint au maire.

10H52 - Pollution du cargo échoué - Une fuite d'hydrocarbures a été constatée sur l'une des cuves des réservoirs du cargo échoué dans le Morbihan, et une nappe d'1 kilomètre sur 5 mètres se dirige vers les côtes, a annoncé la préfecture de Brest. Des barrages flottants doivent être déployés, tandis que les autorités préparent une opération de pompage et de dépotage vers des bacs de décantation à terre. Le navire contient 180 tonnes de fuel et 40 tonnes de gazole.

10H49 - Roissy et Orly fluides - Les liaisons aériennes, perturbées depuis hier soir sur les aéroports de Brest, Nantes et Rennes, restent fluides pour les deux grands aéroports parisiens de Roissy et d'Orly.

Reprise progressive du trafic SNCF dans l'Ouest et le Pays de la Loire

10H33 - Bourgogne, Rhône Alpes - Quelque 23.000 foyers sont privés d'électricité en Bourgogne et Rhône-Alpes, indique ERDF. Les départements touchés sont l'Yonne et la Nièvre (10.500 foyers), la Savoie et la Haute-Savoie (9.000) ainsi que la Loire (3.500). "315 techniciens d'intervention entraînés aux situations de crise sont mobilisés", mais "tant que les conditions climatiques ne sont pas stabilisées, il est prématuré de planifier un retour à la normale".

10H25 - Le point SNCF à Nantes - La circulation a repris progressivement entre Nantes et Angers, après que le trafic a été bloqué par un silo à grains et des arbres sur la voie. Mais elle est encore bloquée entre Angers et Le Mans. Du coup, des TGV Paris-Nantes sont détournés par Saint-Pierre-des-Corps, près de Tours.

10H20 - Le dos en compote - "Nous sommes arrivés à 7 heures moins deux pour un train à 7h05... On ne l'a pas raté puisqu'il n'est pas parti. Mais maintenant, j'ai le dos en compote, j'ai hâte de repartir", raconte à la gare de Nantes une voyageuse qui partait en week-end à Lyon.

10H15 - Déraillement en Suisse - La tempête souffle désormais en Suisse, où trois personnes ont été légèrement blessées à la suite du déraillement d'un train dans une forêt près de Tramelan, au nord-ouest du pays.

10H01 - La Bretagne repart - Après de grosses perturbations du trafic ferroviaire dans la région, seul le tronçon Auray-Quimper, entre le Morbihan et le Finistère, est encore perturbé à 09H50, selon la SNCF.

09H55 - Nantes redémarre - Paralysé depuis les premières heures de la matinée en gare de Nantes, le trafic SNCF a commencé à reprendre, a constaté la journaliste de l'AFP Sophie Pons. Les hauts-parleurs appelaient, tour à tour, les passagers des différentes destinations, en particulier celles qui empruntent la voie Nantes-Angers, axe majeur qui était jusqu'ici bloqué.

09h50 - Plan d'urgence - EDF a déclenché son plan d'urgence à la centrale nucléaire du Blayais, en Gironde. La vitesse du vent attendue est de 75 km/h, alors que le seuil de déclenchement du plan d'urgence est de 70 km/h. Les prévisions météorologiques annoncent une baisse de la vitesse du vent vers 16h00.

09H41 - Rétablissement ? - La SNCF annonce que le trafic est en cours de rétablissement en Pays de la Loire. "La circulation reprend progressivement entre Nantes et Angers. Elle est encore bloquée entre Angers et Le Mans en raison d'obstacles sur les voies et de problème d'alimentation électrique, mais les équipes oeuvrent pour la rétablir".

09H30 - Evacuations - A ce stade, il y a eu "quelques dizaines d'évacuations de personnes, dans des zones qui étaient submersibles et ce matin, notamment sur la côte Atlantique, l'attention est toujours très forte sur ce point", a indiqué Claude Guéant. Toutefois, s'est-il réjoui, "nous n'avons pas de victime à déplorer, semble-t-il" et "les sapeurs-pompiers, sous l'autorité des préfets, sont sur le pont partout en France".

09H26 - En Champagne Ardennes - Des vents pouvant atteindre 116 km/h ont été constatés à Chouilly, dans la montagne de Reims. 200 habitations sont sans courant, près de Montmirail, dans le sud de la Marne, département où quelques routes secondaires ont été inondées. L'A4, coupée dans le sens Paris-Metz par un camion couché par le vent, a rouvert, rapporte la journaliste de l'AFP Alix Rijckaert.

09H20 - Trains bloqués - Le trafic ferroviaire est pratiquement paralysé dans le Pays de Loire et très perturbé en Bretagne, et la SNCF recommande aux voyageurs qui le peuvent de différer leurs déplacements. "Tous les trains, du TGV au TER, sont concernés. On relâche le trafic dès qu'on peut mais, à chaque fois, il faut vérifier toute la longueur de la voie et enlever les obstacles", a indiqué à l'AFP un porte-parole de la SNCF pour la région Pays de la Loire. "Nous faisons tout pour rétablir la circulation dans le courant de la journée".

09H18 - Vents violents - Des vents violents ont soufflé toute la nuit sur l'ouest de la France, avec des pointes à 133km/h à la pointe du Raz, 126 à Vannes comme au sémaphore de Chemoulin, près de Saint-Nazaire. Les vents ont également soufflé très fortement à l'intérieur des terres, jusqu'à 109km/h à La Roche-sur-Yon ou 103 à Poitiers.

09H10 - EDF sur le pont - "Le point noir, ce sont les coupures d'électricité puisqu'il n'y a pas loin de 400.000 foyers qui sont privés d'alimentation électrique, mais enfin l'EDF va travailler pour rétablir les choses", a assuré le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, sur France Info.

EN DIRECT - La tempête Joachim traverse la France et a privé près de 400.000 foyers d'électricité, selon un dernier bilan. Des vents violents ont soufflé toute la nuit sur l'ouest du pays, avec des pointes à 133km/h. Météo France a placé 47 départements en alerte orange. Le trafic SNCF et aérien est perturbé, tandis qu'un cargo s'est échoué sur la côte dans le Morbihan.

source: actu.orange.fr



Tag(s) : #NATURE - ECOLOGIE

Partager cet article