Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sécheresse : 39 départements concernés par des restrictions d'usage de l'eau

 

Trente-neuf départements sont concernés par des restrictions d’usage de l’eau, dont 19, principalement dans le Sud-Ouest, sont touchés par une interdiction de tout prélèvement non prioritaire, a annoncé jeudi le ministère de l’Ecologie alors qu’un avis de canicule est lancé dans six départements.

 

Quatre départements sont limités dans l’ouest

 

Dans l’ouest, la Vendée et le Maine-et-Loire sont en restriction totale avec l’arrêt des prélèvements non-prioritaires. La Loire-Atlantique est en alerte renforcée avec une limitation pour l’arrosage des jardins ou des espaces verts. L’orne est simplement en alerte et demande à ses habitants de faires des économies d’eau.

 

Les régions les plus touchées

 

L’Aquitaine, Poitou-Charentes, le Centre, mais aussi une partie de Midi-Pyrénées, sont les régions comptant le plus d’arrêtés limitant les prélèvements aux domaines prioritaires (eau potable, santé, sécurité).

 

Le niveau des nappes jugé « satisfaisant »

 

L’Ile-de-France est également touchée. La Seine-et-Marne est en« crise » (niveau 4 sur 4 prévoyant des interdictions totales de prélèvements non prioritaires, y compris agricoles par endroits), l’Essonne est en « alerte renforcée » (niveau 3 sur 4) et le Val-d’Oise en alerte simple (niveau 2 sur 4).

 

En Gironde, le niveau des grands axes (Garonne, Dordogne) et des nappes a été jugé « satisfaisant » par la préfecture grâce aux pluies d’avril et juin, mais le « niveau de bon nombre de petits cours d’eau a baissé sensiblement, ce qui menace la vie biologique » et explique les mesures de restriction.

 

Absence de pluies

 

De même en Dordogne, à partir de vendredi, la préfecture a décrété l’interdiction totale des prélèvements à usage d’irrigation sur un certain nombre de bassins, évoquant « l’absence de pluie, associée à de fortes températures, qui a accentué la chute des débits des cours d’eau déjà bien fragilisés » et pris davantage de restrictions au vu des fortes chaleurs prévues.

 

Dans le Lot-et-Garonne, l’un des six départements (Haute-Garonne, Gers, Lot, Lot-et-Garonne, Tarn et Tarn-et-Garonne) qui sera touché vendredi par la canicule, la préfecture a également annoncé une interdiction totale de prélèvements agricoles et domestiques (piscines, jardins, trottoirs…) non prioritaires autour notamment du bassin de la Lède.

 

Des précipitations inférieures aux normales

 

Selon Météo-France, bien que par endroits la première moitié de juillet ait été pluvieuse, le cumul de précipitations reste inférieur aux normales de 50 à 75 % sur l’est des Côtes d’Armor, du Pays basque au sud de la Gironde et sur le nord-ouest de Midi-Pyrénées. Sur les Pyrénées-Orientales, la région PACA et la Corse, le déficit peut atteindre localement 75 à 100 %.

 

Légendes de la carte

 

Gris. Vigilance : Information et incitation des particuliers et des professionnels à faire des économies d’eau.

 

Jaune. Alerte : Réduction des prélèvements à des fins agricoles inférieure à 50 % (ou interdiction jusqu’à 3 jours par semaine), mesures d’interdiction de manœuvre de vanne, d’activité nautique, interdiction à certaines heures d’arroser les jardins, espaces verts, golfs, de laver sa voiture,…

 

Orange. Alerte renforcée : Réduction des prélèvements à des fins agricoles supérieure ou égale à 50 % (ou interdiction supérieure ou égale à 3,5 jours par semaine), limitation plus forte des prélèvements pour l’arrosage des jardins, espaces verts, golfs, lavage des voitures,…, jusqu’à l’interdiction de certains prélèvements.

 

Rouge. Crise : Arrêt des prélèvements non prioritaires y compris des prélèvements à des fins agricoles. Seuls les prélèvements permettant d’assurer l’exercice des usages prioritaires sont autorisés (santé, sécurité civile, eau potable, salubrité).

 
Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article