Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Par Olivier Auguste Mis à jour le 26/12/2011 à 18:28 | publié le 26/12/2011 à 18:00

Le nombre de sorties de Pôle emploi pour reprise d'emploi déclarée est en hausse de 6,1% par rapport à octobre. Crédit : François Bouchon/Le Figaro

 

Le nombre de demandeurs d'emploi atteint 2,85 millions en catégorie A en novembre, revenant à son niveau de novembre 1999. En catégories A, B et C, la hausse atteint 51.800 personnes.

Douze ans, exactement, qu'un tel niveau n'avait plus été atteint. Le nombre de chômeurs en catégorie A (sans aucune activité au cours du mois) a atteint 2,85 millions en novembre, soit une hausse de 29.900.

Le nombre de demandeurs d'emploi grimpe de 51.800, à 4,25 millions de personnes, si l'on ajoute les demandeurs d'emplois en activité réduite -temps partiels subis, CDD arrivés à échéance et autres «petits boulots»- classés en catégories B et C (ayant travaillé respectivement moins et plus de 78 heures dans le mois). Pour la deuxième fois d'affilée, il s'agit d'un record absolu.

Hommes et femmes, jeunes, moins jeunes et seniors: aucune catégorie n'échappe à la hausse. Motif supplémentaire d'inquiétude, alors que ce sont surtout les fins de CDD et de contrats d'intérim qui alimentaient la hausse du chômage depuis quelques mois, le nombre d'entrées à Pôle emploi à la suite d'un licenciement économique est reparti à la hausse depuis octobre (+11,1% sur le seul mois de novembre). Il s'agit là des statistiques concernant la Métropole. Pour noircir encore un peu le tableau, DOM inclus, le nombre de chômeurs en catégories A, B et C a franchi la barre des 4,5 millions.

Il faudra encore un mois pour dresser le bilan précis de 2011, mais la tendance de novembre, comparable à celle des mois précédents, ne fait que le confirmer: la décrue constatée de janvier à avril n'aura été qu'un faux espoir, le marché de l'emploi s'est ensuite brutalement retourné et, au final, l'année aura été mauvaise. Sur douze mois glissants (novembre 2011 par rapport à novembre 2010), la hausse du chômage est de 5,2% à 5,6%, selon les catégories observées.

Le nombre d'offres d'emploi satisfaites augmente de 10%

Le ministre du Travail «prend acte» de cette nouvelle dégradation imputée au «ralentissement économique». Xavier Bertrand implore le service public de l'emploi de faire preuve de «réactivité» dans cette période difficile. Il sera dès mardi à Reims dans une agence de Pôle emploi, au côté du nouveau directeur général, Jean Bassères. La feuille de route qui vient d'être fixée à ce dernier prévoit de «personnaliser et d'améliorer sensiblement l'accompagnement des demandeurs d'emplois et les services rendus aux entreprises», rappelle le ministre.

La pression que Xavier Bertrand met depuis plusieurs mois sur ce thème de l'efficacité est-elle en train de payer? L'ancienneté moyenne au chômage a reculé d'un tout petit jour en novembre, à 457 jours. Le nombre de sorties de Pôle emploi pour reprise d'emploi déclarée est en hausse de 6,1% par rapport à octobre. L'organisme a collecté davantage d'offres pour des postes de un à six mois (+8,9%) et de plus de six mois (+7,2%). Et le nombre d'offres satisfaites augmente de 10%. Mais ces petits signes encourageants doivent encore être confirmés sur la durée.

En attendant, Xavier Bertrand met le cap sur le «Sommet pour l'emploi» qui réunira les partenaires sociaux autour de Nicolas Sarkozy, le 18 janvier. Il en attend «des solutions d'application rapide pour contenir au maximum les effets de la crise». Il sera beaucoup question de chômage partiel. La CGPME propose une autre piste: autoriser les entreprises à renouveler les CDD actuellement en cours dans la limite de 30 mois, au lieu de 18. Par Olivier Auguste

Tag(s) : #VIE QUOTIDIENNE

Partager cet article