Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Florence Rey et son compagnon étaient des anarchistes qui rêvaient d'un nouveau Mai 68.
En 1994, avec la complicité de Dekhar ils furent les auteurs d'un braquage qui a entraîné la mort de 5 personnes dont 3 agents de la Paix.
Avec un tel arrière-plan politique, il ne faudrait être guère étonné si l'enquête mette en avant la responsabilité d'une certaine frange de la dissidence française dans cette macabre affaire.


Et le tireur fou de Paris devint une star sur le web…
Selon BFMTV, l'homme interpellé en début de soirée dans les Hauts-de-Seine serait Abdelhakim Dekhar. Cet homme, âgé de 48 ans, est bien connu de la justice française puisqu'il a déjà fait quatre années de prison dans le cadre de l'affaire Rey-Maupin, au milieu des années 90, où trois policiers avaient perdu la vie. Il cotoyait à l'époque les milieux anarchistes d'extrême-gauche. Le "logeur" du suspect aurait confirmé qu'il s'agissait de Dekhar, en s'appuyant sur les papiers d'identité que l'homme lui avait laissés, selon LCI.
L'identité du suspect sera seulement confirmée officiellement dans la nuit, quand les forces de l'ordre seront en possession des résultats de l'analyse ADN. Dans un appartement à proximité du parking où le suspect a été interpellé, la police aurait également trouvé les vêtements qu'il portait lorsqu'il a été "immortalisé" par les caméras.

Interpellation dans les Hauts-de-Seine

Cette interpellation est consécutive à un témoignage, recueilli au commissariat de Courbevoie (banlieue ouest). L'homme interpellé n'est toutefois pas pour l'heure en mesure d'être entendu et la notification de ses droits a dû être différée, a-t-on ajouté sans plus de précision.

Dans leurs investigations, les enquêteurs de la brigade criminelle de la police judiciaire parisienne comptaient notamment sur les témoignages suscités par une photo rendue publique mardi matin, plus nette que celles diffusées la veille. Le suspect au visage rond y apparaissait de face, bonnet enfoncé sur le front et bouche entrouverte.

Les enquêteurs ont reçu plusieurs centaines d'appels. Ils cherchaient un homme de 35 à 45 ans, de type européen, et mesurant entre 1,70 m et 1,80 m.

Lundi matin, cet homme s'est rendu au coeur de Paris au siège du quotidien Libération. Là, il a sorti son fusil et a tiré deux fois, blessant grièvement un photographe assistant de 23 ans.

Une heure et demie plus tard, au moment où des mesures de sécurité étaient prises dans tous les grands médias à Paris, le tireur a déchargé son arme sur la façade d'une banque dans le quartier des affaires de La Défense, dans la banlieue ouest de la capitale.

Il a ensuite pris en otage un automobiliste, lui ordonnant de le conduire dans une avenue adjacente des Champs-Elysées. Selon certains médias, cet automobiliste, à qui l'individu avait intimé l'ordre de ne rien dire à la police, est rentré chez lui, ne prévenant que tardivement les forces de l'ordre de sa brève prise en otage.


Selon son témoignage, l'homme lui a affirmé "sortir de prison, être prêt à tout, et avoir une grenade" dans son sac.

Vendredi, c'est au siège de la chaîne BFMTV qu'un homme armé avait fait irruption dans le hall, ne tirant toutefois pas de coup de feu.

http://www.dhnet.be/actu/monde/paris-abdelhakim-dekhar-serait-le-tireur-de-libe-528d0b953570b69ffdddb2f3

Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article