Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Plus de 2,5 millions de Français s'interrogent sur le sort du SMIC à partir du 1er janvier 2014. Entre '' hausse probable '' et '' revalorisation automatique, sans coup de pouce '' la question demeure. Zoom sur les motivations d'une telle décision.

L'avis des experts

Pour des raisons liées à la compétitivité et à l'emploi, les 5 économistes formant le groupe d'experts sur le SMIC, s'opposent unanimement aux coups de pouces. La composition de ce groupe s'est faite avec l'accord du gouvernement. Il est donc inconcevable que ce dernier ne prenne pas en compte les propos du groupe.


Au moment où le gouvernement espère une réduction des dépenses publiques à hauteur de 15 milliards d'euros en 2014, il semble peu probable qu'un coup de pouce soit donné au salaire minimum

Un gouvernement moins charitable ?

Les coups de pouces enregistrés en France, avant le gouvernement en place, varient de 4 à 6,4%. Si en 2012, le coup de pouce a été de 0,6% et qu'en 2013, le gouvernement s'en tient à une hausse légale de 0,3% , c'est que la générosité n'est pas son fort.

Un coup de pouce risquerait d'augmenter le chômage. En effet, quand le SMIC augmente, le coût du travail des emplois les moins qualifiés se voit amplifié. Le gouvernement ne va sûrement pas se soustraire à sa politique.

Au début de l'année 2013, le gouvernement a mis en place des règles de revalorisation du SMIC. Cela induit une revalorisation basée sur l'indice des prix à la consommation. C'est le meilleur moyen d'aider les salariés.

Par Sylvain Leleu 

source

 

La banque d’Espagne propose d’abolir le salaire minimum….

La banque d’espagne propose d’abolir le salaire minimum….

Les suisses vont voter sur le principe d'une allocation mensuelle: 2080 euros pour tous

Les suisses vont voter sur le principe d'une allocation mensuelle: 2080 euros pour tous

 

Tag(s) : #VIE QUOTIDIENNE

Partager cet article