Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

cyberpharmacie Bonne nouvelle pour la "cyber-pharmacie". Le conseil d’Etat vient d’autoriser la vente en ligne de tous les médicaments sans ordonnance.





L’élargissement

Jeudi soir, le Conseil d’Etat a mis fin au vide juridique qui entourait la vente des médicaments sur le net.

Ainsi, tout pharmacien peut dorénavant commercialiser sur son site Internet l’intégralité des médicaments disponibles en pharmacie sans ordonnance obligatoire, comme le stipule une directive européenne.

Aujourd’hui, ce ne sont plus seulement 455 médicaments (autorisés par l’agence française du médicament en décembre) qui pourront faire l’objet de cette vente, mais environ 10.000 !

Quelles conséquences ?

Interrogé sur la décision du conseil d’Etat, Philippe Lailler, l’un des pharmaciens initiateurs de cette vente en ligne considère que c’est une bonne décision car dit-il, « il est important qu’on se mette à la page ».

Quant aux éventuels risques, il déclare que « ça n’est pas plus dangereux qu’autre chose » mais reconnait qu’il est important d’encadrer et de bien organiser le secteur. « C’est une activité complémentaire qui est sécurisée », assure-t-il.

Quels avantages ?

En réalité, la vente en ligne permet de comparer les prix. D’ailleurs, le pharmacien explique que c’est pour cela que certains pharmaciens n’en veulent pas.

Rappelons que même si certains pharmaciens s’en donnent déjà à cœur joie, l'activité de vente en ligne ne sera vraiment légale qu'à compter du 1er mars, date à laquelle le Conseil d'Etat devrait confirmer sa décision.

 

 

source

Tag(s) : #SANTE

Partager cet article