Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

billets 50 euros

Les paiements en liquide de plus de 1 000 euros devraient être interdit « d’ici la fin de l’année » pour lutter contre la fraude selon Matignon. 

Lors d’une réunion ce lundi à Matignon, le Comité national de lutte contre la fraude (CNLF) a souhaité renforcer la lutte contre la fraude. Pour cela, il aura fallu d’un regard chez nos voisins espagnols, belges ou italiens pour avoir cette idée.

Le CNLF envisage en effet d’abaisser le montant des paiements en liquide de 3 000 à 1 000 euros seulement pour les résident français et de 15 000 euros à 10 000 pour les non résidents. Selon le Figaro, un décret doit être pris, à l’issue d’une concertation, « d’ici la fin de l’année ».

La CNLF envisage également de constituer un fichier des contrats d’assurance-vie, qui « sera un instrument essentiel en termes de lutte contre le blanchiment notamment« . Autre pistes à l’étude pour lutter contre la fraude : « le déploiement dans toutes les pharmacies de la liste d’opposition des cartes Vitales, quotidiennement actualisée, pour prendre en compte les cartes perdues ou volées« .

Seront également approfondies la lutte contre la fraude fiscale, la fraude à la TVA sur les ventes de véhicule d’occasion, la lutte contre les fraudes patrimoniales les plus graves de type « avoirs non déclarés à l’étranger » ou la lutte contre le travail illégal.

L’Italie traque depuis le 1er Janvier 2012 tous les mouvements bancaires des Italiens pour endiguer l’évasion fiscale, qui représente 120 milliards par an pour les caisses de l’État italien. Depuis cette date, le secret bancaire est aboli. Tous les établissements financiers communiquent en temps réel les mouvements sur les comptes de tous leurs clients et les paiements en liquide supérieurs à 1 000 euros sont interdits. Toutes ces informations, 22 000 par seconde, sont analysées par un gigantesque ordinateur appelé, Serpico.

En Espagne, le gouvernement de Mariano Rajoy a mis en place l’année dernière une série de mesures, limitant les paiements en liquide à 2500 euros.

Enfin, De Standaard et Het Nieuwsblad rapportent que pour surveiller les 1,2 milliard d’euros de transactions suspectes dans le secteur de l’or en Belgique, le gouvernement souhaite interdire que de grandes quantités du métal précieux soient encore achetées en cash, en limitant le montant maximal du paiement en cash à 10% de la somme totale et à 5000€.


Sources : De Standaard / Het Nieuwsblad / Le Journal du Siècle

Tag(s) : #ECONOMIE - FINANCE

Partager cet article