Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Entre juillet et septembre, 50.400 postes ont été détruits selon l'Insee. Un nombre directement lié à la chute de l'emploi intérim sur la période.

Des ouvriers PSA de l'usine de Poissy.

 


L'emploi salarié est au plus mal. Au troisième trimestre, le nombre d'emplois dans les secteurs marchands non agricoles a reculé de 0,3%, annonce l'Insee ce mardi dans son estimation provisoire . Sur cette période, 50.400 postes ont été détruits contre 22.400 au deuxième trimestre, un chiffre révisé à la hausse par rapport à la première estimation publiée en août (11.700). Sur un an, le recul est de 0,4% avec 63.800 emplois en moins, portant à un peu plus de 16 millions, le nombre d'emplois dans le secteur marchand.

La dégringolade de l'emploi intérimaire explique en grande partie cette chute. Ce dernier a accentué sa baisse par rapport au trimestre précédent: 32.800 emplois ont été supprimés, soit une baisse de 6%, alors que sur la période allant d'avril à juin, 18.900 postes avaient disparu. Hors intérim, le pays a continué à détruire des emplois au troisième trimestre avec 17.600 postes en moins (-0,1%).

Depuis un an, l'intérim, baromètre des évolutions du marché de l'emploi, a perdu 73.600 postes, soit 12,5% de ses effectifs, constate l'Insee. Les conclusions de l'institut rejoignent celles de Pôle emploi qui avait notamment fait état d'une dégringolade de l'emploi intérimaire de 4% en septembre, soit 24.200 postes de moins qu'un mois auparavant.

Dans son estimation, l'Insee indique que tous les secteurs sont frappés de la même manière: «L'emploi du tertiaire dans son ensemble, de l'industrie comme celui de la construction sont en net repli (-0,3%) au troisième trimestre», explique un communiqué. L'industrie a perdu 9800 postes (-7700 au trimestre précédent), la construction 3900 (contre 6800 au deuxième trimestre) et le tertiaire 36.700 (-7900).

source

Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article