Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Salvador Dali "Les Chevaux - Le cheval de Troie"
un grand merci à Maître Confucius pour son travail !
1...Montebourg veut ouvrir les 37 professions réglementées conformément aux règles européennes jusqu'alors refusées

Si une profession est réglementée c'est parce qu'elle exige certains diplômes ou expériences (conditions d'accès et d'exercice) car un plombier n'est pas un médecin.
En plus de cette réglementation, s'ajoutent pour certaines professions comme notaire ou taxis un numerus clausus (quota).

Il convient donc déjà de distinguer une réglementation dans l'intérêt du public et un numerus clausus entraînant, pour certaines professions, par ce double cumul une situation de monopole de fait.
 Le discours de Montebourg laisse à penser qu'une profession réglementée implique automatiquement un monopole ce qui est totalement faux.

Montebourg utilise un stratagème de mauvaise foi quand il dit "protégées par un monopole, [certaines professions] captent par leur position des revenus à la population pour des services trop chers". 
La manière de présenter les choses, laisse à penser que la cherté du service rendu résulte du monopole or cela n'est pas la cause essentielle. 
La véritable question qu'il convient de se poser, c'est pourquoi ce service rendu est-il si cher en France?
La cherté du tarif ou du prix résulte d'abord de la taxation de l'Etat (80% pour le tarif notarié et d'environ 40% pour les honoraires d'avocat (23% urssaf + 10% assurance maladie + tva + coûts cachés/divers type frais d'expert, frais d'huissier...). Baisser les charges sociales et fiscales et vous verrez que les prix du service rendu diminueront.

2...Casser un monopole est une bonne nouvelle pour le consommateur. Mais il faut comparer ce qui est comparable. Si toutes les entreprises en situation de monopole de fait (par exemple la situation de la téléphonie mobile orange-bouygues-sfr) vendent le même produit, il est évident que casser le monopole de fait par l'intervention d'un quatrième acteur (par exemple Free) va réduire la facture pour le consommateur par une lutte sur le prix à la baisse. Or dans une profession réglementée, on parle de prestation intellectuelle, d'activité de conseil. On ne vend pas un contrat de mariage comme un mobile.

2.2....Les honoraires d'avocat sont librement fixés par les parties. Mais, en pratique, ils se fixent selon les coûts que l'avocat supporte et répercute.

2.3...Une avocate smicarde à Grenoble, avec 40 à 60% de charges sur 180€ d'aide juridictionnelle, est-elle considérée une rentière selon Montebourg?

2.4...Les conditions de travail y compris chez les avocats subissent la crise et ses abus comme le harcelement moral

3...L'ouverture à la concurrence est une bonne chose si elle respecte l'équilibre des parties. Mais ce problème d'ouverture à la concurrence de règlera pas la question centrale du pouvoir d'achat des Français. Il est évident qu'ils n'utilisent pas ces professions réglementées tous les jours. Les Français auraient préféré une hausse de salaire ou un logement moins cher. Montebourg veut donner 6 milliards de pouvoir d'achat alors que l'Etat a déjà ponctionné 69 milliards entre 2011 et 2013 et que vu notre situation de quasi-faillite, d'autres impôts et taxes viendront remplacer ces 6 milliards fictivement restitués.

4... En réalité, comme le rappelle, à juste titre, Asselineau, "on se sert du prétexte de l'ouverture à la concurrence pour abaisser le niveau de vie" (écouter à 19mn), il est évident qu'à terme on pourra choisir un notaire bulgare, un avocat roumain ou un médecin letton moins cher pour le consommateur du fait de la quasi-absence de taxation dans ces pays comparés à la France, sauf que le contre-coup sera l'aggravation de l'appauvrissement de la classe moyenne.
Le journal de 20h de France 2 sur le sujet à 12mn

5...Au final, on rejoint la problématique essentielle de la France. Comment faire pour augmenter le pouvoir d'achat d'un ménage français?
Soit vous agissez sur les recettes pour qu'ils augmentent.
Soit vous agissez sur les dépenses pour les réduire.
Or, de nos jours, la hausse des dépenses résultant du logement et du coût de la vie deviennent incompréssibles. 
Donc l'unique solution demeure d'agir sur le niveau des recettes pour les augmenter.
Soit vous travaillez plus mais avec le haut niveau de taxation en France, le travailler plus c'est transformé en gagner autant voire gagner moins.
Soit votre employeur vous paie plus mais avec le haut niveau de taxation sociale et fiscale en France et la crise économique, il ne peut pas.

La seule solution qu'il peut vous proposer ou qui sera imposée par le fédéralisme européen, par le traité transaltantique et par les marchés financiers sera la suivante:

- soit l'employeur transfère au salarié sa part des charges sociales/fiscales mais dans ce cas le revenu net du salarié diminuera comme en Allemagne.

- soit on supprimera tout simplement toute ou partie des charges sociales/fiscales supportées par l'employeur et donc tout ce que cela finance (services publics, éducation, santé...) comme en Grèce, Espagne, etc.. Il est évident que c'est la dernière solution qui sera imposée car elle permet d'harmoniser par le bas toute l'Europe puis tout le bloc transatlantique.
Tag(s) : #Crise de l'Euro

Partager cet article