© inconnu
Par un communiqué à la Presse, l'Adefdromil (Association de Défense des Droits des Militaires) informe qu'elle a été saisie par de nombreux militaires de graves dysfonctionnements dans le paiement des salaires.

Des centaines de militaires n'auraient pas perçu depuis 2 mois leur solde, des primes ou indemnités.

Rien que pour le mois d'octobre dernier, un défaut de paiement total ou partiel concernerait pas moins de 1200 militaires.

Alors que certains conjoints tentent de s'organiser pour manifester devant le ministère de la défense, l'Adefdromil demande au ministre de la défense de mettre en place une procédure d'urgence d'avance de fonds afin que la situation des militaires soit réglée avant les fêtes de fin d'année.

Ci-dessous, le communiqué de presse publié ce jour par l'Adefdromil

COMMUNIQUE DE PRESSE

Association de défense des droits des militaires (loi du 1er juillet 1901), représentée par son président en exercice le Colonel (e.r) Jacques BESSY

Tél. : 06 72 18 44 57 ou 06 99 04 58 20.

Adresse courriel : president@adefdromil.org


Dysfonctionnements dans le paiement des soldes et indemnités diverses : des familles de militaires menacent de protester devant le Ministère de la défense.

L'ADEFDROMIL vient d'être saisie par de nombreux militaires et leurs familles des graves dysfonctionnements survenus dans la mise en œuvre du traitement des soldes par le système Louvois mis en place par le ministère de la défense à compter du 1er octobre 2011.

Ces dysfonctionnements génèrent pour des centaines de militaires d'active et de réserve des non paiements de solde depuis deux mois, des non versements de nombreuses primes et indemnités, et pour ceux qui ont été payés, de nombreuses erreurs matérielles qui conduisent à quelques trop-perçus et surtout à des moins perçus.

Pour le seul mois d'octobre, environ 1200 militaires souffrent d'un défaut de paiement total ou partiel.

Certains militaires chargés de famille se retrouvent dans une situation très critique à quelques semaines de Noël. Certains conjoints tentent de s'organiser afin de manifester devant le ministère de la défense.

Devant une telle situation, l'Adefdromil s'étonne que ni le ministre de la défense, ni le chef d'état-major de l'armée de terre aient jugé utile de communiquer sur le sujet et s'indigne des pressions exercées par la hiérarchie pour que cette affaire ne sorte pas du cadre restreint du ministère de la défense.

L'Adefdromil, qui ne saurait cautionner une quelconque manifestation publique de militaires, demande au ministre de la défense de mettre en place une procédure d'urgence d'avance de fonds afin que la situation des militaires soit réglée avant les fêtes de fin d'année.
A lire également :

Non paiement des soldes et autres indemnités : que faire ? (Jacques BESSY, Président de l'Adefdromil.)

http://www.armee-media.com/2011/11/29/non-paiement-des-soldes-et-autres-indemnites-et-frais-de-deplacement/

Des dizaines de militaires de l'armée de terre n'ont toujours pas été soldés pour le mois d'octobre 2011

Non paiement des soldes : l'humour décalé du SIRPA TERRE