Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

<p>François Fillon et son minitre de l'Economie, François Baroin, mercredi à Matignon. Le Premier ministre a prévenu samedi que la France se trouvait à

http://fr.reuters.com/

PARIS/MORZINE, Haute-Savoie (Reuters) - Le gouvernement français et le président Nicolas Sarkozy devaient mettre la dernière main durant le week-end à un nouveau plan d'austérité, avec peut-être un nouveau taux de TVA et une possible nouvelle journée travaillée pour l'Etat. 

 

Alors que des réunions devaient se dérouler à Paris, le Premier ministre, François Fillon, en déplacement en Haute-Savoie, a parlé "d'heure de vérité" et présenté comme inévitables les sacrifices pour un retour à l'équilibre des comptes publics.

 

Ce sera le second plan d'austérité depuis fin août après une série de nouvelles taxes décidées à l'époque sur les boissons sucrées et avec édulcorants, certains alcools, le tabac, les assurances complémentaires de santé et certains hauts revenus afin de dégager 11 milliards d'euros de recettes nouvelles en 2012.

 

Ce plan a été rendu insuffisant par la révision de la prévision de taux de croissance de 1,75% à 1% en France pour 2012, ce qui nécessite selon le gouvernement de trouver six à huit milliards d'euros supplémentaires par an. Ces chiffres sont considérés comme encore optimistes par certains économistes, qui annoncent plutôt une récession de 0,1%.

 

S'exprimant devant 800 élus locaux à l'assemblée générale des maires de Haute-Savoie à Morzine, le Premier ministre a blâmé les gestions passées. "Nous avons perdu une part de nos richesses du fait de la concurrence, sans rien changer à notre façon de vivre, alors, nous nous sommes endettés", a-t-il dit.

 

"L'heure de vérité a sonné, il n'est pas utile de s'en prendre aux agences de notation, aux banquiers, aux spéculateurs ou à je ne sais quel bouc émissaire, pas utile de faire croire qu'il y a des trésors cachés pour financer nos dépenses publiques", a-t-il ajouté.

 

"Quand on a le record de la dépense publique et qu'on détient le record des prélèvements obligatoires par rapport à la richesse produite, il n'y a pas d'autre recette pour réduire l'endettement que de réduire les dépenses", a-t-il ajouté.

 

Il a promis que le budget de l'Etat pour 2012 serait un des plus rigoureux depuis l'après-guerre.

 

HAUSSE DES IMPÔTS ET JOURNÉE DE TRAVAIL Suite...

Tag(s) : #Crise de l'Euro

Partager cet article