Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 
Une nouvelle proposition de loi a été déposée à l'Assemblée, (en première lecture) le 3 octobre 2013.
Je n'ai trouvé ça nulle part donc la voici peut-être en exclusivité pour les z'enculiminés. Il est indispensable de lire tout d'abord "l'exposé des motifs" de cette proposition d'un service civique de 3 mois pour tous ... motifs dont voici une copie :


EXPOSE DES MOTIFS DE LA PROPOSITION DE LOI

À l'heure de la montée de l'individualisme, de l'exacerbation des extrémismes de tous ordres et de la crise de la citoyenneté, il est nécessaire de proposer des solutions pour préserver les valeurs de la République.
La professionnalisation des armées qui a entraîné la suppression de la conscription obligatoire en 1997 a aussi créé un vide car pendant plus de deux siècles, le service militaire était considéré comme contribuant à constituer, au même titre que l'école de la République, un des piliers fondateurs d'une conscience collective d'appartenance à une communauté nationale.
Le "grand débat national" lancé à cette époque pour imaginer une solution de remplacement a fait couler beaucoup d'encre mais n'a abouti, pour le moment, qu'à une demi-solution, un service civique, qui, s'appuyant sur la base du volontariat, ne concerne qu'une faible partie de la population et ne peut répondre à la préoccupation du renforcement du lien social.
Aujourd'hui, la France a besoin de créer une nouvelle dynamique des droits et des devoirs. Nous vivons dans un monde où, pour chacun, la conscience de ses droits se développe de façon exponentielle tandis que décroît dans les mêmes proportions celle de ses devoirs. Il devient nécessaire d'entreprendre une reconquête citoyenne pour pouvoir compter sur une communauté nationale unie et confiante dans son avenir.
Or, l'intégration au sein de notre communauté nationale suppose le respect de ses principes et l'adhésion aux valeurs qui la fondent et il est nécessaire que les jeunes générations en prennent conscience. Il ne s'agit pas de revenir à une forme militaire du service mais de retrouver son équivalent en matière d'apprentissage de la citoyenneté.
Nous pensons que l'instauration d'un service civil obligatoire, s'il ne peut se substituer aux autres lieux d'apprentissage de la citoyenneté telle que la famille ou l'école, doit permettre de redonner un nouvel élan au développement du civisme. Il doit constituer une manière de pallier la crise de l'autorité dont souffre notre société contemporaine en renforçant le sentiment d'appartenance nationale. Le service civil obligatoire aura pour mission d'expliquer aux jeunes gens et jeunes filles leur rôle au sein de la cité et de la Nation. Il pourra les aider à y trouver leur place.
Le premier acte de ce service civil obligatoire serait constitué par l'allongement de l'actuelle Journée de la défense et de la citoyenneté qui est actuellement insuffisante quantitativement.
La nouvelle semaine citoyenne doit répondre aux besoins de recensement et d'inventaire de l'état des jeunes générations, qu'il s'agisse de leur état sanitaire ou psychologique. Elle doit également répondre à la nécessité de sensibiliser les jeunes générations à la citoyenneté.
Ainsi, elle sera par exemple l'occasion de découvrir la vocation de nos services publics et de permettre différents types d'éducation comme l'apprentissage aux gestes de premier secours et à la défense de l'environnement.
Elle comportera également une session consacrée à la présentation des différentes formes et possibilités offertes par le service civique, inventaire destiné à les éclairer dans les obligations qu'ils auront à effectuer dans le prolongement de cette première semaine.
C'est la raison pour laquelle l'article 1er de la proposition de loi vise à l'instauration d'une semaine citoyenne permettant de sensibiliser les jeunes aux exigences du civisme. Pratiquement, elle permettra également une présentation des multiples possibilités de participation aux missions civiques requises pour l'accomplissement du futur service civil obligatoire.
Effectivement, le chemin qui mène à une citoyenneté active ne peut se limiter à une phase d'information ou d'éducation aux valeurs de la République. La nouvelle semaine citoyenne doit donc être prolongée par un engagement citoyen au service de la collectivité : le service civique. L'article 2 vise à rendre obligatoire pour chacun la réalisation d'un service civique.
Les bienfaits de l'engagement pour les jeunes, au sein d'une association ou d'une collectivité publique agréées par -cliquez sur les mots suivants : l'AGENCE du SERVICE CIVIQUE, pour réaliser une mission d'intérêt général ne sont plus à démontrer. Plus de trois ans après la mise en place de ce dispositif, le bilan est positif, tel qu'un sondage TNS-SOFRES de mars 2013 le révèle. Tous les organismes ayant accueilli des jeunes souhaitent en engager à nouveau l'année suivante et 89 % des anciens volontaires se disent satisfaits de leur mission. Elle leur a permis de développer des compétences, d'être autonomes dans leurs fonctions, de profiter de se servir de cette expérience comme d'un tremplin professionnel et de découvrir le monde du travail.
Ces missions d'intérêt général doivent pouvoir développer l'esprit de solidarité et aussi responsabiliser jeunes filles et jeunes gens en leur montrant qu'ils ont un rôle à jouer. Elles permettent également d'offrir une seconde chance à plus de 150 000 jeunes qui sortent sans diplôme du système éducatif et pour qui la marginalisation est une véritable menace.
C'est la raison pour laquelle il importe de fixer à un minimum de 3 mois la durée de la mission d'intérêt général exécutée par chaque Française et Français pour les différentes missions qui leur seront proposées à la fin de la semaine de la phase initiale du service civil. Une durée de 3 mois minimum est nécessaire pour que les jeunes aient le temps de s'insérer dans un certain nombre d'actions.
Au terme du service civil obligatoire sera délivré à chaque jeune un brevet du citoyen remis lors d'une cérémonie solennelle. Cette cérémonie a pour vocation d'affirmer l'appartenance à la communauté nationale.
Inspiré du « rendez-vous citoyen » souhaité et conçu par Philippe Séguin préalablement à la suppression du service militaire, l'instauration d'un service civil obligatoire constitue une première étape dans l'immense travail de reconquête civique que doit entreprendre notre nation.

PROPOSITION DE LOI

Je vous propose de lire cette proposition de loi directement sur la page du Sénat - cliquez ici et lisez bien sûr en dessous de "l'exposé des motifs" que je me suis contentée de copier et coller en début de billet.
- une fois que vous avez lu - regardez le financement de cette loi (tout en bas) :
"Les charges qui pourraient résulter pour l'État de l'application de la présente loi sont compensées à due concurrence par la création d'une taxe additionnelle aux droits prévus aux articles 575 et 575 A du code général des impôts." -cliquez ici pour voir ces articles -

DONC : l'augmentation annoncée du tabac - qui va être très forte - financera le conditionnement des z'enfants de la Laïcité ... ?!


Source 
VIA SOURCE

Le diable se cache toujours dans les détails : L'initiatrice de cette proposition est Hélène Masson-Maret UMP. Elle a écrit "une approche normative des stéréotypes masculins féminin" !!!
+ main d’œuvre gratuite pour les "organismes agréés" et
les collectivités ?
Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article