Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La naturalisation imaginaire de la Femen Inna Shevchenko

Merci à Acid pour son commentaire et lien

 

 

 

L'Ukrainienne Inna Shevchenko, militante féministe, le 8 juillet 2013 au Bateau-Lavoir, le QG des Femen, à Paris.

 

L'annonce a fait beaucoup réagir sur les réseaux sociaux, en particulier les milieux de droite et d'extrême droite. Mais contrairement à ce qui a été écrit ici ou là, Inna Shevchenko, la chef de file des Femen, ces militantes féministes aux méthodes très contestées, n'a pas été naturalisée. Le récit d'un amalgame.

  • Une annonce triomphante d'Inna Shevchenko

Tout commence avec un tweet. « Après un long combat j'ai obtenu mon passeport ! Très fière qu'il soit marqué République française dessus. Bonne journée les fascistes. » Fidèle à son style provocateur, c'est par ces quelques mots, écrits en anglais, que la figure de proue des Femen, Inna Shevchenko, présente mardi son tout nouveau titre de voyage sur Twitter.

Voir l'image sur Twitter

After a long struggle I got my passport! Very proud it's written République française. Have a nice day,fascists:)

 

 

 

 

Une deuxième photo, montrant cette fois-ci l'intérieur du document, est publiée peu de temps après sur le compte officiel du mouvement, connu pour les actions militantes de ses membres aux seins nus, dont l'objectif revendiqué est « l'abolition totale du patriarcat sous toutes ses formes ».

 

Voir l'image sur Twitter

Marianne a récupéré ses papiers! Bonne indigestion les fachos! @femeninna @LaManifPourTous

  • Un titre de voyage et non un passeport

En réalité, le document fièrement diffusé « est juste un passeport [précisément, un titre de voyage] qui lui permet de voyager partout dans le monde, à l'exception de l'Ukraine », explique Inna Schevchenko, jointe par LeMonde.fr. « J'en ai fait la demande à deux reprises auprès de la préfecture au cours des derniers mois, et je l'ai enfin reçu il y a deux jours », précise l'activiste, qui, en employant le mot « passeport », réservé aux détenteurs de la nationalité française, a certainement contribué à créer la confusion.

Fuyant son pays d'origine, l'Ukraine, où elle était poursuivie pour avoir scié une croix orthodoxe en soutien aux Pussy Riot, Inna Schevchenko est arrivée en France en août 2012, munie d'un visa de touriste. Elle a ensuite déposé auprès de l'Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra) un dossier pour obtenir le statut de réfugié politique.

Lire son portrait (en édition abonnés) : Une Ukrainienne, figure de proue des Femen, devient réfugiée politique en France

Au terme de ses investigations, l'Ofpra lui a accordé ce statut le 9 avril 2013. Elle dispose donc aujourd'hui d'une carte de résidence valable dix ans, qui l'autorise, comme tout réfugié politique, à séjourner et travailler en France. Et désormais d'un titre de voyage, valable deux ans, qui lui permet de quitter son pays d'adoption pour voyager.

  • Réactions en chaîne

Comme la plupart des informations concernant les Femen, très rodées dans l'art de la communication, les photos du prétendu passeport ont été immédiatement relayées. Et si certains se sont contenté de les reproduire, d'autres n'ont pas hésité à s'indigner de la naturalisation supposée de la jeune femme, qui avait déjà suscité l'émoi en inspirant le nouveau visage de Marianne figurant sur les timbres de poste.

Lire le post de blog : Le nouveau visage de Marianne ne plaît pas à tout le monde

A l'image du adjoint UMP au maire d'Ormoy-la-Rivière et cadre dirigeant de l'UNI, Franck Guiot, qui a demandé mardi au ministre de l'intérieur de s'en expliquer « rapidement ».

Cette supposée acquisition de la nationalité paraît d'autant plus inacceptable à certains qu'Inna Schevchenko a présenté son « passeport » en anglais, un comble pour les relais de l'extrême droite.

« Naturalisation de Femen, 3 j après profanation de l'église, et en pleine polémique #Dieudonné c #quenelle aux fr »  (« la naturalisation d'une Femen, trois jours après la profanation d'une église et en pleine polémique Dieudonné, c'est une quenelle aux Français »), écrit à titre d'exemple @FrDesouche, administrateur de l'influent site d'inspiration identitaire du même nom.

Inna Schevchenko évoque des attaques « d'une rare violence », moquant au passage « la panique chez les extrémistes » créée à la vue de ce document. Des réactions qui illustrent bien, selon elle, la peur et le rejet que son mouvement provoque chez ces derniers.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

valls1

 

 

 

 

Ah, les donneurs de leçons !

Elle est belle la France des droit et des libertés…des grands, un pays devenu un asile pour fous. Alors qu’on demande aux petits d’être exemplaires, tout en haut, la clique de faussaires, elle, jouit d’une impunité incroyable. Après le président de la République livreur de croissants, dont on dit que sa relation extra-conjugale n’affecte pas sa fonction…hé, hé !, voici venu le tour de Manuel Valls, le ministre de la censure et de la morale à tête chercheuse, que je soupçonne d’entretenir une relation adultère avec Inna Shevchenko, la Femen en chef. Voici pourquoi. 

 

 

 


L’incroyable passe-droit dont vient de bénéficier la Femen venue d’Ukraine Inna Shevchenko, nouvelle "française de papier", pour emprunter leur prose, fait partie de toute cette entreprise de falsification des données inscrites dans le code de la nationalité que, certains, ne respectent même pas. Inna Shevchenko ne remplissait pas au moins, une condition valable d’obtention de son sésame. Si ce n’est pas Manuel Valls, le censeur, qui a violé au plus haut degré la loi, c’est qui donc ? Alors qu’on expulse des enfants Roms pourtant scolarisés, comme la jeune Leonarda et sa famille, l’activiste féministe, hébergée semble-t-il par la journaliste et essayiste Caroline Fourest, se réjouit de l’obtention de sa naturalisation, en…anglais bien sûr. Bon, c’est une boutade, juste pour rire avec Manuel Valls, je ne crois pas qu’il soit avec cette folle à lier, qui a récemment simulé l’avortement de Jésus sur l’autel d’une église. Aucune indignation…

 

Ca va mal se finir !


 

Un bon coup de pied au cul !!!

Une Femen mime un avortement en l'église de la Madeleine à Paris

Réveillez-vous les Français sacrement.

C’est intolérable.

Elle crache sur votre héritage. Sortez ça sur la tête avec des bleus qui font mal, elles vont y repenser à deux fois avant de recommencer.

En rigoler, c’est tolérer. C’est effacer les limites pour la génération qui nous suit. Mais quand va t’on arrêter de ne penser qu’à nous-mêmes et notre petit cul ?

La liberté possède ses limites ( Pierre Chatillon)

 

Une Femen à l'église de la Madeleine le 20 décembre 2013.

 

 

 

Voir l'image sur Twitter

 

 

 

Zoom

Comment Inna Shevchenko a fait pour être naturalisée française, sans avoir un travail ni aucune maîtrise de la langue…française ? Comment a-t-elle pu obtenir des papiers français ? Mystère et boule de gomme…

Pour acquérir la nationalité française par naturalisation, réintégration ou déclaration à raison du mariage, vous devez justifier de votre connaissance du français.

Ce niveau peut être prouvé de différentes manières selon votre situation (production d’un diplôme, d’une attestation ou simple entretien individuel avec un agent de préfecture).

Quel est le niveau requis ?

Le niveau requis est le niveau B1 du cadre européen commun de référence pour les langues. Il correspond au niveau d’un élève en fin de scolarité obligatoire apte à écouter, prendre part à une conversation et à s’exprimer oralement en continu.

Il s’agit de maîtriser le langage nécessaire à la vie quotidienne et aux situations de la vie courante.

Comment peut-on prouver son niveau ?

Selon votre situation, vous avez différentes possibilités :

Production d’un diplôme ou d’une attestation prouvant votre niveau de français

Pour prouver votre niveau de français, vous devez produire :

  • un diplôme égal ou supérieur au niveau requis,
  • ou une attestation délivrée soit par un organisme reconnu par l’État comme apte à assurer une formation "Français langue d’intégration" (FLI), soit à l’issue d’un test linguistique certifié ou reconnu au niveau international.

Entretien individuel

Vous êtes dispensé de produire ce diplôme ou cette attestation prouvant votre niveau de français si vous êtes :

  • titulaire d’un diplôme délivré dans un pays francophone à l’issue d’études suivies en français,
  • souffrant d’un handicap ou d’un état de santé déficient chronique,
  • âgé de plus de 60 ans

Dans ce cas, ou si le diplôme que vous avez acquis ne correspond pas au niveau B1, votre connaissance du français est évaluée au cours d’un simple entretien individuel avec un agent de préfecture.

 

Alors, comment a-t-elle fait ?

 

Bon, ça ne nous regarde pas !

 

 

source

 

Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article