Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

village typique dans la campagne de France

 

Près de 500 suicides ont été enregistrés en France en trois ans (2007 à 2009) chez les agriculteurs français, selon l'Institut national de veille sanitaire (INVS), qui a publié jeudi la première étude officielle sur le sujet.

Bretagne: un suicide d'agriculteur tous les 15 jours (élue)

France : une tentative de suicide tous les 5 jours dans le métro

 

« les grands médias occultent que monsanto a poussé 284.000 paysans indiens au suicide

« les grands médias occultent que monsanto a poussé 284.000 paysans indiens au suicide »vandana…

 

 

Le suicide est ainsi la troisième cause de décès dans le monde agricole après les cancers et les maladies cardio-vasculaires, précise l'INVS.

Au total, 417 hommes et 68 femmes sont passés à l'acte au cours de la période, avec une surmortalité particulièrement marquée chez les éleveurs (bovins-lait et bovins-viande) âgés de 45 à 64 ans.

Selon l'INVS, "la surmortalité par suicide a été de 28% en 2008 et de 22% en 2009" chez les hommes du monde agricole.

"Ces observations coïncident avec la temporalité des problèmes financiers rencontrés dans ces secteurs sur la période d'étude", précise l'INVS qui établit ainsi une corrélation directe entre suicide et difficultés économiques.

L'étude "s'inscrit dans le plan de prévention du suicide dans le monde agricole annoncé par le ministère de l'Agriculture en mars 2011", rappelle-t-il.

Elle était très attendue par le secteur et constitue le premier état des lieux officiel sur ce sujet sensible.

La population prise en compte pour ce premier rapport comprend les chefs d'exploitation agricoles et les collaborateurs de ces exploitations en activité, par conséquent "il s'agit bien d'un étude exhaustive" précisent les auteurs.

L'agriculture occupe 53,2% de la surface de la France métropolitaine. Elle employait, en 2007, 3,4% de la population active totale, selon les statistiques officielles.

source

 

 

 

Tag(s) : #Crise de l'Euro

Partager cet article