Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Signe de reprise ????

 

 

Les salaires avancés par le régime d'assurance chômage aux employés d'entreprises défaillantes ont dépassé le sommet atteint pendant la crise en 2009.

228,8 millions d'euros: c'est le montant des avances de salaires payées en juillet par l'Association pour la gestion du régime de garantie des créances des salariés (AGS), qui se substitue aux entreprises défaillantes (en redressement judiciaire, en liquidation judiciaire ou en procédure de sauvegarde) en partenariat avec l'Unédic.

Selon Le Figaro ce chiffre, bien que provisoire, est néanmoins préoccupant. Il dépasse les 212 millions d'euros mensuels atteints en 2009, au pire moment de la crise.

Les prestations versées par l'AGS depuis le début de l'année ont d'ailleurs augmenté de 4% par rapport à la même période en 2012, atteignant le montant de 1292,5 millions d'euros. Les affaires déjà créées en 2013 étaient 17069 fin juillet, soit 4,2% de plus que pendant les mêmes sept mois de 2012.

Le Figaro affirme que plus de 80% des demandes proviennent d'entreprises de moins de dix salariés et que sur les douze derniers mois les secteurs les plus représentés ont été le commerce, les transports, l'hébergement et la restauration (35,3%) ainsi que la construction (27,4%).

L'AGS continue néanmoins de maintenir inchangé depuis le 1er avril 2011son taux de cotisation, fixé  à 0,3% de la masse salariale. Celui-ci (qui a pourtant déjà été porté à 0,4% pendant la crise) couvre les deux tiers des besoins de l'organisme, le reste provenant de la vente des actifs des entreprises. Le montant de ces récupérations effectuées depuis le début de l'année s'élevait à 411,3 millions d'euros le 31 juillet, soit +4% par rapport à juillet 2012.

 

Source via Maitre Confusius

Tag(s) : #ECONOMIE - FINANCE

Partager cet article