Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En France, 2011 a été l'année la plus chaude depuis le début du XXe siècle et que les données des archives météo existent. Elle a dépassé de 1,5 °C la température moyenne de la période 1971-2000. Elle s'est en plus accompagnée d'une sécheresse importante. Des résultats qui confirment la tendance au réchauffement.

Météo France vient d'annoncer, avant même le 31 décembre que 2011 serait l’année la plus chaude jamais enregistrée en France depuis que des relevés de températures sont effectués régulièrement, soit depuis le début du XXe siècle. Même 2003, année de la canicule, ne fait pas le poids face à au douze derniers mois qui viennent de s’écouler.

Ces déclarations confirment l’annonce de l’organisation météorologique mondiale. Pendant le sommet de Durban, l’OMM avait en effet présenté son bilan provisoire de l’année, indiquant des records de températures. Selon elle, 2011 – pourtant accompagnée d'un épisode La Niña – entrait dans le top 10 des années les plus chaudes depuis 1950.

Ainsi, en France métropolitaine, la température moyenne a été de 13,6 °C au cours des douze derniers mois, ce qui correspond à une anomalie positive de 1,5 °C par rapport à la moyenne calculée sur la période 1971-2000. À titre de comparaison, pour 2003, l’anomalie était de +1,3 °C.

L'année 2011 : chaude et sèche

Les mois qui ont le plus contribué à cette chaleur globale sont avril, novembre et mai avec des anomalies respectives de 4, 3 et 2,4 °C (par rapport aux mois respectifs de la période 1971-2000). Décembre devrait également intégrer cette élite puisque les valeurs provisoires semblent s’orienter vers une température de 3 °C supérieure à la moyenne. En revanche, juillet a été un mois plutôt froid avec une anomalie négative de 1,3 °C. C’est d’ailleurs le seul mois qui présente une température inférieure à la moyenne.

En outre, 2011 fut plutôt sèche. Le printemps a en effet été le plus sec depuis 1959. De fortes disparités résident néanmoins d’une région à l’autre. Si l’ouest et le nord de la France présentent une pluviométrie globale nettement inférieure à la période 1971-2000, il en va différemment pour les régions du sud est qui ont connu des précipitations égales ou supérieures à la moyenne.

Et les quatre derniers jours de décembre devraient confirmer la tendance...


Source © Bruno Scala, Futura-Sciences



France : 2011, année la plus chaude depuis le... par BFMTV

Tag(s) : #SCIENCES - TECHNOLOGIE

Partager cet article