Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

http://www.jovanovic.com/DATA/N12-Alf-Red-Christine-Lagarde.jpg

 

Bucarest (awp/afp) - La directrice générale du Fonds monétaire international (FMI) Christine Lagarde a loué mardi à Bucarest le "courage" des pays d'Europe de l'Est face à la crise économique estimant que "le pire était probablement passé" pour eux.

"Cinq ans après le déclenchement de la crise, le pire est probablement derrière vous, la plupart des pays (d'Europe centrale et orientale) ont renoué avec la croissance", a déclaré Mme Lagarde lors d'un discours devant des banquiers et des journalistes.

"Seulement deux pays devraient être en récession en 2013, la Croatie et la Slovénie, contre huit l'année dernière", a-t-elle ajouté.

La croissance moyenne dans les pays d'Europe de l'Est a été positive au premier trimestre alors que le Produit intérieur brut (PIB) a reculé de 0,1% dans l'Union européenne.

La Lettonie (+1,4%) et la Lituanie (+1,3%) sont en tête du peloton.

Le FMI a abaissé la semaine dernière ses prévisions de croissance économique mondiale et dans la zone euro.

Mme Lagarde a appelé les pays d'Europe de l'Est à continuer leurs politiques de stabilité macro-économique tout en répartissant leur poids également entre les différentes composantes de la société afin de tirer profit des progrès enregistrés depuis la chute du communisme il y a un peu plus de 20 ans.

"Ce qui s'est passé dans cette partie du monde sert d'exemple pour ce qui peut être fait dans d'autres parties du monde" en termes de transition vers une économie de marché, a-t-elle estimé.

Elle a toutefois mis en garde contre les "obstacles" que constituent selon elle les administrations incompétentes et la restitution inachevée des propriétés confisquées par les communistes.

Elle a par ailleurs loué "l'immense effort de consolidation budgétaire" fait par la Roumanie.

Après avoir subi deux ans de récession sévère en 2009 et 2010, le pays a renoué avec la croissance après un accord de sauvetage avec le FMI et l'Union européenne. source

Tag(s) : #Crise de l'Euro

Partager cet article