Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Président s'en est pris jeudi soir au Journal anglo-saxon, qui n'a pas tardé à lui répondre.

Lundi paraissait dans le quotidien économique britannique un éditorial en faveur de François Hollande qui appelait les Européens à augmenter les investissements, dans une logique keynésienne de relance par la demande, saluée par le journal qui fait référence dans les salles de marché. Un soutien très clair qui n'a pas plu à Nicolas Sarkozy, qui s'est exprimé jeudi soir sur France 2 à ce sujet.

Sur le plateau de "Des paroles et des actes", le président-candidat a répliqué en dénonçant les positions économiques libérales du quotidien, qui reprend les paroles du président-candidat : "Ils ne sont pas d'accord avec moi, ça me réjouit beaucoup figurez-vous, parce que je ne suis pas d'accord avec eux (…) Le 'FT', comme on dit dans les milieux informés, a toujours défendu le modèle anglo-saxon, considérant que les Français étaient incorrigibles et que nous ferions bien mieux de nous aligner sur le modèle anglo-saxon (…) [il] nous explique qu'il faut faire exactement comme la Grande-Bretagne, qui est dans une situation économique bien pire que la France. Donc j'accepte bien volontiers qu'on nous donne des leçons, mais pas eux, et pas comme ça !" avait conclu M. Sarkozy.

La réponse ne s'est pas fait attendre. Vendredi, dans un court article intitulé "Eh bien, nous ne t'aimons pas non plus, Sarko" le journaliste s'adresse avec ironise au Président : "L'économie française est tellement solide au regard du président qu'il a mis en garde les Français cette semaine contre un scénario 'à la grecque' si son rival socialiste était élu." Avant d'ajouter "qu'aucun sondage depuis des mois n'a donné Sarkozy vainqueur".

Lu sur Le Monde.fr

Tag(s) : #Présidentielles 2012

Partager cet article