Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bon, ça va avec la fin du monde dans moins de 2 semaines ? :-)
Nous autres français semblons raisonnables mais ce n'est pas le cas partout. Quelqu'un aurait lu quelque chose sur une folie similaire en France ?

On pourrait dire que la Chine a ses traditions, prophéties qui n'ont rien à voir avec le calendrier maya, mais il semble que l'égrégore de peur du 21 décembre se soit répandu partout sur la planète...
Je crains le pire pour les réactions de l'humanité.
Mike Adams disait dans un article récent que de nombreux américains vident tous leurs comptes en banque avec leurs cartes de crédit (où les sommes sont débitées plus tard) parce que le monde se termine à cette date fatidique.
Ils vont avoir de douloureuses surprises après.
Mais comme diraient Astérix et Obélix, ''Ils sont fous ces américains'' et ''Ils sont fous ces chinois''.

La Chine craint l'approche de la fin du monde

La Chine prend la date du 21 décembre – jour censé être la fin du monde – très au sérieux, des gens paniqués raflent toutes les bougies des magasins.

 

Lu Zhenghai a commencé à construire un bateau de 20 mètres en 2010 et passe sa vie à économiser les 100.000 livres (124.000 €) pour la construction d'une arche pour 20 personnes.

Le plus célèbre livre de prophéties chinois, le Tui Bei Tu du 7ème siècle, ne fait nullement mention d'une fin du monde.



Mais dans la province du Sichuan, la panique a fait se ruer les habitants de deux comtés sur les bougies par crainte que l'ancienne prédiction maya du monde se terminant le 21 décembre ne s'avère réelle.

''Les bougies se vendent par centaines, les magasins ne désemplissent pas. De nombreuses boutiques sont en rupture de stock,'' raconte Huang Zhaoli, un commerçant en gros de Neijing, au journal West China City Daily.

 


‘Bougies Russes’ candle holders. by Stephan Lanez.



M. Li, le propriétaire d'une épicerie de Guangfa à Chengdu, ajoute : ''Plein de gens ont acheté des bougies récemment. Au début, nous n'avons pas compris pourquoi. Mais nous avons ensuite entendu quelqu'un parler d'une obscurité qui n'en finirait pas.''

La source de la panique remonte à un article du Sina Weibo, version chinoise de Twitter, qui a prédit qu'il y aurait trois jours d'obscurité au moment de l'apocalypse.

Depuis début décembre, le mot ''Mayas'' s'est répandu comme une traînée de poudre sur Weibo avec des millions de flegmatiques chinois qui supposent une fin proche. ''Si les mayas sont exacts, pas besoin de payer mes factures avec la carte bancaire,'' est le message le plus populaire.

À Shanghai, la police a été obligée de publier un avertissement au public à propos de la fin du monde. ''La fin du monde n'est qu'une rumeur,'' a dit la police sur un message internet. ''N'y croyez pas et ne vous faites pas escroquer.''

Un porte-paroles a dit qu'ils avaient traité 25 cas en 24 heures se rapportant à cette histoire d'apocalypse. Un bon nombre d'arnaqueurs ont profité de la crédulité de personnes âgées, les encourageant à distribuer leurs économies pour un dernier acte de charité.

À Nanjing, une femme de 54 ans, épouse d'un professeur d'université, a hypothéqué pour 100.000 livres (124.000 €) sa maison à 300.000 livres (373.000 €), en disant qu'elle ferait don de l'argent à des enfants déshérités, et qu'elle espérait ''faire quelque chose de significatif avant la fin du monde.''

Le mois dernier, un homme de la lointaine province du Xinjiang a fait la une en disant qu'il avait passé sa vie à économiser 100.000 livres pour construire une arche pour 20 personnes.

Lu Zhenghai a commencé la construction d'un bateau de 20 mètres de long en 2010. ''Quand ce sera le moment, tout le monde pourra trouver refuge dedans.'' Pourtant, à l'approche de la date-butoir, M. Lu s'est retrouvé à court d'argent pour finir le bateau.

Il a dit que si l'apocalypse ne se produisait pas, il utiliserait le bateau pour emmener en promenade des touristes.

À Chengdu, une société internet a donné avec humour à ses employés un congé de deux jours les 19 et 20 décembre. ''Nous suggérons que vous profitiez de ce temps 'final' pour passer plus de temps avec vos proches. Nous souhaitons à chacun une belle fin du monde,'' disait-elle.

Dans l'histoire de la Chine n'apparaît aucune préoccupation d'apocalypse et la vague de paranoïa actuelle remonte à 2009 avec le film-catastrophe hollywoodien ''2012''. Alors que le film a reçu ailleurs un accueil tiède, il a fait un tabac en Chine, avec des spectateurs séduits par le complot qui montrait l'armée chinoise construisant des arches pour sauver l'humanité.

Lu Jiehua, professeur au département de sociologie à l'université de Pékin, a dit entre-temps au Global Times que la paranoïa est le reflet d'une angoisse générale qui circule dans la société chinoise.

''Ces achats panique (dans le Sichuan) ne font pas que montrer la peur d'une apocalypse à venir, mais ils reflètent aussi le sentiment d'incertitude envers la vie et la société,'' a-t-il dit.

SOURCE

  Traduit par Hélios bistro bar blog

 

L'hystérie de la fin du monde balaie la Russie

Tag(s) : #Calendrier Maya

Partager cet article