Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pour ceux qui craignent que l'engagement nuise à leurs sentiments, il existe des chemins de traverse, vers la rue des Martyrs et la Basilique du Sacré-Cœur...

 

ndint
© Mairie du XVIIIe Daniel Vaillant face aux "non-mariés"

Ahhh, Montmartre, ses cabarets, ses petits cafés, ses artistes...

Début octobre, ce quartier de Paris redevient un village festif. On récolte les fruits des dernières vignes de la butte. On chante, on danse, on se dispute les 1500 bouteilles annuelles du cru, et l'on s'émerveille devant un feu d'artifice...

Savez-vous que chaque automne depuis 2007, le Place des Abbesses est aussi le théâtre d'une étrange cérémonie ?

Le lendemain des vendanges, c'est la célébration des "non-demandes en mariage". Une nouvelle forme d'union, pour ceux qui souhaitent être déclarés officiellement " fiancés pour l'éternité ". Un réel moment d'émotion, d'humour et de plaisir qui se termine au square Jehan Rictus, devant le Mur des Je T'aime, une immense fresque en lave émaillée où est inscrite en 311 langues la plus belle des déclarations. Séance photos et buffet vin blanc/huîtres attendent ensuite les "non-mariés" qui ouvrent alors le bal thématique.

Un moment de convivialité

Dans Alice au Pays des Merveilles, le Chapelier Toqué et de Le Lièvre de Mars, entonnent "joyeux non-anniversaire", un intermède musical avec leurs théières. Lors de ce rendez-vous entre amours insolentes et feuilles mortes, c'est Daniel Vaillant, maire du 18e arrondissement, qui officie.

Plus de trois cents couples ont ainsi mis en scène les célèbres paroles de la chanson de Georges Brassens. "J'ai l'honneur de ne pas te demander ta main ... Ne gravons pas nos noms au bas d'un parchemin".

Pour les tourtereaux qui ne veulent pas convoler

 

Vous aussi pensez que la passion s'émousse lors des consentements? Que l'on devient prisonnier de son quotidien, si l'on dit "oui" pour la vie ? Et qu'il ne reste plus rien de la magie d'une rencontre, une fois la bague au doigt ? Préférez au solennel, une bacchanale... et restez "hors-la-loi" !

(Inscriptions des joyeux réfractaires auprès de la Mairie du 18e)

ndint2
© Mairie du XVIIIe Vive les "non-mariés"!

 

 Justine Boivin, Journal des Femmes

Tag(s) : #AIR DU TEMPS

Partager cet article