Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 
L’autorité de la protection de la vie privée irlandaise demande "des clarifications supplémentaires urgentes de la part de Facebook".

L’autorité de la protection de la vie privée irlandaise demande "des clarifications supplémentaires urgentes de la part de Facebook". Crédit Reuters

 

Pour Facebook, il s’agit d’une innovation. Pour les utilisateurs, c’est plutôt ennuyeux et les autorités irlandaises ont immédiatement réagi. Mercredi 24 novembre, l’entreprise de Mark Zuckerberg a déclaré vouloir faire certaines modifications de ses règles de confidentialité. Il s’agirait notamment d’ "améliorer la qualité des publicités" en croisant ses données avec celles des annonceurs et affiliés, comme les actions de l'internaute sur des publicités sur Facebook ou un autre site.

De plus, le réseau social souhaite supprimer le système de vote de ces règles de confidentialité par les utilisateurs, jugé peu efficace. "Les commentaires que nous recevons de votre part nous sont très précieux, mais le mécanisme de vote a créé un système qui privilégie la quantité de commentaires par rapport à la qualité de ces commentaires", justifie Facebook dans un communiqué.

Pour l’autorité de la protection de la vie privée irlandaise, la démarche inquiète. Alors qu’elle avait salué une attitude positive en décembre 2011, elle demande aujourd’hui "des clarifications supplémentaires urgentes de la part de Facebook". "Nous considérons que les changements proposés requièrent un consentement spécifique des utilisateurs européens", explique Gary Davis, un des responsables de l'autorité, à Bloomberg.

En septembre, après une décision de l'autorité, Facebook avait dû supprimer des données d'utilisateurs européens liées à la reconnaissance faciale.

lu sur Le Monde

Tag(s) : #INTERNET - COMMUNICATION

Partager cet article