Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Le déploiement de Graph Search a commencé pour la version anglaise de Facebook. Elle n'est pas prévue pour tout de suite en France. Mais l'outil change radicalement l’utilisation qui peut être faite du réseau social et la manière dont les utilisateurs y apparaissent, comme nous avons pu le constater dans nos tests (lire : Nous avons testé Graph Search, le nouveau moteur de recherche sur Facebook).

 


Voici nos conseils pour éviter les mauvaises surprises.

 

Sur quoi repose Graph Search ?

Graph Search croise toutes les données que vous avez rendues publiques sur Facebook : les informations concernant votre vie amoureuse et professionnelle, les opinions politiques ou religieuses que vous avez mentionnées, les photos dans lesquelles vous avez été "tagué", les lieux où vous vous êtes rendus, vos amis, les amis de vos amis, etc.

 

 

Une recherche avec GraphSearch sur les hommes mariés qui vivent à Toulouse et qui se disent intéressés par des hommes


 

Comment régler ses paramètres de vie privée ?

La première chose à faire est de décider ce que vous voulez voir apparaître sur Facebook comme une information publique, ce que vous voulez rendre visible uniquement à vos amis, et ce que vous voulez rendre totalement privé. Tous ces détails sont configurables dans les paramètres de votre compte. Mais être conscient de tous les enjeux et de tous les réglages possibles vous permettra d'abord d'y voir bien plus clair.

Première étape : faites ce test mis en ligne par la mairie de Paris, qui servira à bien utiliser tous les paramètres de sécurité sur Facebook, et renvoie à un certain nombre de fiches pratiques très bien faites pour parfaire sa configuration. Par exemple : comment contrôler les publications de statut, y compris de ses anciennes publications ou comment rendre privé ses événements.

 


 

 

Une capture d'écran du site de la Mairie de Paris sur la sécurité de votre page Facebook

D’autres articles pédagogiques peuvent vous aider si vous n’avez jamais réglé vos paramètres, comme cette note de blog ou cet article du Nouvel observateur.


Un utilisateur de YouTube a également posté un tutoriel vidéo très complet sur la question :

Quels outils peuvent être utilisés pour le faire plus vite encore ?

L’extension Chrome et Firefox Privacyfix.com vous permet de voir quelles sont les failles dans votre profil Facebook et de les corriger. Elle est gratuite et disponible en français. Elle vous permet de sélectionner de manière assez précise si vous voulez ou pas que Facebook vous suive dans vos pérégrinations sur le Net.

Une capture d'écran de l'application Privacyfix.com

L'application Facebook Secure.me permet également une connaissance plus fine de votre activité et des risques liés à celle de vos amis sur le réseau social : il permet notamment de contrôler les applications tierces utilisées par certains de vos amis et qui peuvent récupérer certaines de vos données.

Autre outil utile : Simplewash, qui passe en revue vos publications et cherche des mot-clés associés à des thèmes précis... que vous n’avez pas envie de voir affichés sur votre salle de classe. Il fonctionne pour l’instant en anglais, espagnol, italien et allemand.
Plus radical : disconnect.me bloque les cookies provenant de Google, Yahoo, Facebook et Twitter, et vous permet de paramétrer ce filtrage site par site.


Comment vérifier vos publications passées ?

 


Une fois que vous avez choisi vos préférences de vie privée, il vous faut également décider ce que vous souhaitez conserver visible de vos publications, photos, tags, statuts précédents. Assumez-vous vos propos ou vos photos d’il y a quelques années ? Voulez-vous vraiment mentionner le nom de votre employeur, de vos employeurs précédents ? Aimez-vous vraiment toutes ces pages sur lesquelles vous avez cliqué pour des raisons promotionnelles ou pour faire plaisir à votre cousin qui a autoproduit son premier album de death metal transgénique ?

Dans la rubrique "qui peut voir mes contenus", vous pouvez également décider de "limiter l’audience des anciennes publications". Attention, une fois cette manipulation effectuée, vous ne pourrez plus revenir en arrière que manuellement, en allant rendre visible ou invisible chacune de vos publications.

 

Comment choisir ses amis ?

 

 


Enfin, l'arrivée de Graph Search est l'occasion rêvée de faire ce que vous n'avez jamais eu le temps de faire : vérifier qui vous voulez garder dans votre liste d’amis. Le principe de Graph Search est que vous pourrez être associé à vos amis dans n’importe quelle recherche du type "Mes amis qui aiment Petit Poney, la page officielle" ou "Les amis de mes amis qui aiment Petit Poney, la page officielle".

C'est le moment de décider si vous voulez garder parmi vos amis Facebook ces individus croisés dans des soirées ou des voyages, vos collègues de travail, vos anciens camarades de classe, si vous ne voulez pas être associé à leurs valeurs ou leur forme d'expression publique.

Autre détail d'importance : si vous avez des amis Syriens et que vous aimez des pages favorables à la révolte en cours, si vous avez des amis Iraniens et que vous proclamez que vous détestez Mahmoud Ahmadinejad, c'est le moment de penser à leur sécurité.

 

 

source via Incapable de se taire

Tag(s) : #INTERNET - COMMUNICATION

Partager cet article

Repost 0