Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un étudiant de première année de l'université Paris-Dauphine a porté plainte après un bizutage en "lettres de sang", a annoncé samedi à l'AFP Laurent Batsch, le président de la faculté qui va se porter partie civile et convoquer un conseil de discipline.


 
L'université Paris Dauphine le 9 décembre 2008 Jacques Demarthon AFP/Archives

Lors d'une réunion de recrutement de nouveaux adhérents de l'association d'étudiants Japad, "un des membres, sous l'emprise de l'alcool, à l'aide d'un instrument qui semble être une capsule de bouteille, a gravé sur le dos du candidat les lettres +Japad+", a expliqué M. Batsch, interrogé par l'AFP.

 

"Ce ne sont pas des plaies ouvertes ni des incisions profondes, mais des lettres de sang", a-t-il précisé.

 

Ces agissements "portent atteinte à l'intégrité physique et morale" de l'étudiant, il s'agit d'"un geste odieux et abject qui a appelé une réaction déterminée dès qu'on en a eu connaissance, en fin de semaine", a-t-il ajouté.

 

L'association Japad a été "immédiatement radiée de l'université", "ses locaux fermés" et un conseil de discipline va être convoqué, "au cours duquel nous traduirons à la fois les responsables de l'association, les membres présents lors de cette funeste séance et le ou les responsables du forfait".

 

La victime, en première année de licence, venait d'entrer à l'université et "pouvait souhaiter un autre accueil", a commenté M. Batsch. "Nous l'avons rencontré et nous sommes en contact permanent avec lui et sa famille. Nous saluons le courage qui est le sien d'avoir porté plainte", a-t-il ajouté.

 

"C'est un sujet qui nous plonge dans une certaine tristesse et dans une colère à la hauteur de cette tristesse", a-t-il encore dit.

 

Le président de l'université a fait part de sa "détermination personnelle à éradiquer ce genre de pratique".

 

source: actu.orange.fr

Tag(s) : #AIR DU TEMPS

Partager cet article