Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog



Marianne avait fait sa une sur ceux qui volent la France ! Petit rappel :
 
Alors que le Gouvernement nous taille un short grandeur XXL, le fisc pourrait réclamer 240 millions d’euros au baron Seillière et ses anciens acolytes. Mais cela fait 6 mois que Bercy aurait dû présenter la facture aux intéressés ? à suivre donc, Valérie Pécresse, la nouvelle Ministre du Budget suivant cela de près…

Pêcheurs en haute mer, producteurs de biocarburants, de films, aides à domicile et même tailleurs de pipe, la France compte trois fois plus de niches fiscales et sociales que de fromage. Ensemble ces dispositifs privent chaque année l’État et la Sécurité Sociale de 140 milliards d’euros de recette. Soit presque autant que le déficit de 2010.

Les Entreprises et particulièrement les plus grosses d’entre elles, profitent à plein de la manne (Report illimité des pertes, déductibilité des intérêts, Niche Coppé ou Sarkosy, Intégration fiscale, Régime Fille-Mère…).



Un rapport parlementaire estime la fraude sociale à plus de 20 milliards d’euros et la fraude fiscale à plus de 50 milliards d’euros : Soit près de 70 milliards d’euros par an qui échappent au trésor !
Les combines frontalières sont encore plus dommageable pour les caisses sociales ou seulement 110000 salariés en détachement international sont déclarés à l’inspection du travail alors que leur nombre serait trois fois plus important.


Renault : Une aide Européenne pour licencier sous couvert d’aide au départ genre formations bidons : Subvention réclamée pour les 4000 salariés (24,5 millions d’Euros).

Total : Le micro contribuable aux 36 milliards d’euros de chiffre d’affaires en France en 2010 (10,6 milliards de bénéfices consolidés) se permet le luxe de déclarer une perte française de 60 millions d’euros, le pétrolier disposant d’une créance de 20 millions d’euros sur l’État : En clair le contribuable lui doit de l’argent…


DEXIA : Perte estimée pour la France 2,7 milliards d’euros !

Les Sportifs ne jouent pas collectif :

Fiscalement exilés en Suisse : Gaël Monfils, Paul Henri Mathieu, Richard Gasquet, Guy Forget, Arnaud Clément, Marion Bartoli, Nicolas Escudé, Julien Benneteau, Arnaud Boetsch, Jo-Wilfried Tsonga, Gilles Simon, Amélie Mauresmo, Fabrice Santoro, CédricPioline, Jean Alesi, Sébastien Loeb, Alain Prost, Cristophe Moreau, Richard Virenque et enfin Eric Cantona à Jersey…

A noter que Yannick Noah le pote des sans-abri fait de la résistance. En effet voilà près de 15 ans que la personnalité (parait-il ?) préféré des Français refuse obstinément de régler un redressement fiscale d’environ 1 million d’euros, prétextant résider essentiellement en Suisse. Il réside désormais aux États-Unis.

Le chanteur Yannick Noah avait été débouté par le Conseil constitutionnel alors qu'il contestait un redressement fiscal d’environ un million d’euros sur des revenus qu'il touchait à l’époque ou il était domicilié en Suisse. La décision des juges du Palais royal ne le désigne pas nommément, se contentant de parler de Yannick N. Mais, lors de l’audience préalable à cette décision, la défense de celui qui reste depuis des années la personnalité préférée des Français l’avait largement cité. Le Conseil présidé par Jean-Louis Debré a rejeté une Question prioritaire de constitutionnalité (QPC) déposée par l’ex-tennisman contre une disposition de la loi de finances de décembre 1996 qui le privait, à ses yeux, d’un droit antérieur ouvert aux contribuables domiciliés hors de France. Mais le Conseil a répondu que cette loi était conforme aux droits et libertés garantis par la constitution. Le redressement, d’un total avoisinant un million d’euros, portait sur des revenus 1994-1995 de Yannick Noah, à l’époque domicilié en Suisse.

Les footballeurs, eux, s’acquittent de leurs impôts dans le Pays de leurs clubs d’accueil, le plus souvent la Grande Bretagne ou le système fiscal se révèle très avantageux pour les très gros revenus.

Un des plus célèbres, Nicolas Anelka qui a clairement laissé entendre qu’il refusait de payer ses impôts en France, alors qu’il a quand même bénéficié de la formation hors pair de l’institut national de football de Clairefontaine, sans parler des primes encaissées lorsqu’il portait le maillot des bleus. (Prends l’oseille et tire-toi, de Woddy Allen).

Ne parlons même pas des écrivains domiciliés fiscalement à Jersey (Houellebecq…), des stars du cinéma réfugié en Suisse et bien d’autres, la liste serait trop longue ! Pas grand chose donc à envier à la Grèce de ce côté la…

250 à 350 millions d’euros pour les labos qui s’enrichissent sur le dos de la Sécu en vendant des médicaments sans efficacité, sans compter le scandale du Médiator ou la Sécu a remboursé à hauteur de 65 % chacune des des 140 millions de boites vendues. Soit 500 millions d’euros auxquels il faudra bien ajouter le coût des effets secondaires…

100 millions d’euros pour les expatriés malins, qui ne cotisent pas au régime français de l’assurance maladie, mais qui se font rembourser illégalement des frais de santé lorsqu’ils viennent se faire soigner en France.

390 millions d’euros pour l’homme d’affaire Bernard Tapie qui vous savez quoi ? a investit dans des jeux en ligne aux États-Unis (Full Tilt Poker).

259,5 millions d’euros pour l’airbus A330 du Président (75243 € de fours et 310.245 € pour les rideaux à moteur).





Des parlementaires trop nombreux et trop payés (ça c’est moi qui le dit) aux avantages en nature conséquents (Prestations du restaurant niveau 4 étoiles, la buvette, salon de coiffure, 50 % sur les billets d’avion, carte SNCF gratuite, retraites somptuaires…).

1,5 millions d’euros pour le budget sondage de l’Élysée.

150 millions d’euros de fraude, touchant les professionnels de santé qui biaisent sans vergogne sur la nomenclature de leurs actes afin de gonfler leurs honoraires, dont le top 10 est attribué aux infirmiers adepte des soins post mortem et les ambulanciers aux parcours mal fléchés et aux véhicules non agrées.

30 millions d’euros de faux chômeurs.

99,7 millions d’euros de fraude aux allocations familiales.

135 millions d’euros de fraude au RSA.

Liste non exhaustive…

 

Autre exemple pour échapper au fisc !




Voici les principaux avantages d’une société offshore à Hong Kong:


- Pas d’impôt sur les sociétés ni sur les bénéfices
- Pas de T.V.A
- Pas de droit de succession sur les actions détenues par les non-résidents
- Une seule personne est nécessaire pour la constitution de la société
- Pas de capital minimum pour constituer la société
- Anonymat garanti des actionnaires et des directeurs
- Le secret bancaire est respecté
- Enregistrement de votre société en 7 jours
- Parfaite transparence vis-à-vis de vos clients et fournisseurs
- La meilleure renommée et image dans le milieu des sociétés offshore et internationales


Enfin, un point important: il n’est pas nécessaire de résider à Hong Kong pour y créer une société ou d’y exercer des activités commerciales.

Heureusement que le G20 est sensé avoir tout résolu…

Mon Point de vue concernant les fraudes fiscales :

Le mien est clair, il faut une sacrée dose d’immoralité pour que tous ces exilés fiscaux qui après avoir profité eux et éventuellement leurs ancêtres de tous les bienfaits d’un Pays, décrètent du jour au lendemain vouloir quitter celui ci, sous prétexte de payer trop d’impôts. Franchement, cela a de quoi révolter à plus d’un titre et je ne citerai même pas les noms de toutes les personnalités qui agissent ainsi, car j’ai pour eux le dédain le plus absolu.

En faisant cela, ils se sont mis eux mêmes hors la loi, on perdu le droit à la nationalité Française qui devrait d’ailleurs leur être retirée derechef (Vous verriez si cela était appliqué que plus d’un y réfléchirait à deux fois avant de sauter le pas) et pis encore, ont tout simplement trahi le Peuple Français qui a soit travaillé pour eux (Usines délocalisées et autres joyeusetés du même nom…), soit acheté leurs livres, disques ou places de cinéma… En faisant cela ils trahissent l’idéal Républicain d’une société ou chacun œuvre pour le bien public et paye ses impôts en fonction de ses revenues.

M’enfin, quand vous avez une dizaine de Ferrari, quelques villas disséminées à travers le monde (Quand ce ne sont pas des îles…) quelques Yachts de luxe, il faut avoir l’esprit sacrément tordu pour trouver que l’on paye encore trop d’impôts.

D’autres part, ces « exilés » privent ainsi le pays, qui du fait de son organisation leur a permis de s’enrichir, de ressources permettant son fonctionnement et donc augmentent le prélèvement sur ceux qui assument leur responsabilité fiscale.”

Cela signifie en gros, que nous sommes redevables pour toujours envers le pays qui nous a élevé, que cela nous plaise ou non. Le devoir de chaque citoyen Français étant de s’appliquer à œuvrer pour le bien de tous.

Après qu’il y ait une mauvaise répartition des richesses est un autre problème, que nous réglons entre nous, au gré des révolutions qui se succèdent, quitte à ce que certains y laissent leur tête…

Tout ceci, pour dire que nos élites et une certaine presse arrête de nous bassiner avec le lavage de cerveau perpétuel qui consiste à faire croire aux masses laborieuses que si on impose trop les riches ils quitteront le navire.

Et bien qu’ils le quittent le navire, à condition de laisser leur papier d’identité et carte de sécu sur la table… En fait, nos élites manquent totalement à leur devoir d’éducation en ce sens, la moralité étant exempte de leurs pensées politiques, étant eux mêmes sur la corde raide en cela, les scandales se succédant les uns aux autres…

DERNIERE MINUTE :

Johnny et Vanessa quittent la France à cause des impôts

Johnny Depp et sa compagne frenchie Vanessa Paradis ont décidé de quitter la terre natale de cette dernière ou de n’y vivre que 183 jours par an. Mal du pays ? Météo trop maussade à leur goût ? Que nenni ! Si Johnny (encore un, décidément…) et Vanessa décident de s’exiler, c’est parce qu’ils paient trop d’impôts chez nous !

L’acteur, qui possède une propriété près de Saint Tropez, a confié au journal The Guardian : « j’ai quitté la France parce qu’elle voulait un morceau de moi. Ils voulaient que je devienne un résident permanent. Ils veulent juste du pognon… de l’argent. Je ne suis certainement pas prêt à renoncer à ma citoyenneté américaine. »

Invité de Nikos Aliagas sur Europe 1 pour la promotion du film Rhum Express, l’acteur a confirmé sa décision tout en réitérant son amour pour l’hexagone : « j’adore la France. Mais ça devient compliqué avec les histoires d’impôts » .
Alors, Jack Sparrow : tes finances prendraient-elles l’eau ?


Jackturf !

source: jackturf.blogspot.com

Tag(s) : #ECONOMIE - FINANCE

Partager cet article