Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Les membres de la zone euro doivent se préparer à céder une partie de leur souveraineté à des institutions européennes s'il veulent surmonter la crise de la dette souveraine et voir revenir les investisseurs étrangers, a déclaré lundi Angela Merkel.

 

La chancelière allemande, qui participait à la présentation d'un livre en compagnie du Premier ministre polonais Donald Tusk à Berlin, a défendu sa politique d'austérité face à la crise, ajoutant que l'Europe devait trouver un moyen de conclier croissance et orthodoxie financière.

"Tant que la pression ne sera pas plus forte, certains préféreront suivre leur propre voie. Nous devons accepter que l'Union européenne ait le dernier mot sur certaines questions. Dans le cas contraire, nous ne pourrons pas continuer à construire l'Europe," a-t-elle déclaré.

Donald Tusk a, quant à lui, jugé qu'il était "dangereux" pour les pays membres de penser que l'Allemagne était en train d'imposer son modèle économique.

Angela Merkel a répondu que l'Europe était constituée d'économies et de cultures différentes et devait s'orienter d'elle même vers d'autres pratiques.

L'Allemagne est donc prête à accepter un marché des services unique, un marché du travail commun et plus de compatibilité des systèmes de sécurité sociale.

"Nous n'avons pas toujours besoin de renoncer à nos pratiques nationales mais nous devons être compatibles," a-t-elle dit.

"Nous devons nous préparer à rompre avec le passé pour aller de l'avant. Je suis prête à le faire," a déclaré Angela Merkel.

 

SOURCE

 

RAPPEL :   L'UE prépare une loi pour dupliquer la solution chypriote en cas de crise bancaire

 


Tag(s) : #Crise de l'Euro

Partager cet article