Monsanto a rendu public ses résultats financiers pour le second trimestre (qui s'est achevé fin janvier 2011) [1] : que ce soit le bénéfice net ou le chiffre d'affaire, ces indicateurs de la santé économique de l'entreprise sont en hausse.

Elle a en effet réalisé un bénéfice net de 1 milliard de dollars, soit une progression de 15% (par rapport au second trimestre 2010). Quant au chiffre d'affaire, il est ressorti en hausse de 6% sur un an, à 4,13 milliards de dollars.

La moitié de ces revenus est issue des ventes de semences de maïs GM (2,397 milliards de dollars). Les ventes de semences de soja suivent, avec 615 millions de dollars. Mais pour ces dernières, on assiste à une diminution des ventes (633 millions de dollars en 2010). Enfin, les revenus issus des ventes de semences de coton ont doublé, ce qui suit une hausse considérable du prix du coton sur le marché international depuis le début de l'année 2010. Monsanto a aussi gagné de l'argent avec la vente d'intrants chimiques qui a subi une hausse de 10%... Cela semble contredire le dogme biotechnologique qui veut que la culture de PGM permette de réduire l'utilisation des pesticides.

« Le bénéfice de Monsanto a dépassé nos attentes uniquement en raison d'une baisse des dépenses commerciales et administratives, de recherche et développement, et du taux d'imposition », précisent les analystes de la banque Morgan Stanley, cité par l'AFP [2].

[1] http://monsanto.mediaroom.com/index...