Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les fous de Bruxelles ont franchi un nouveau cap avec leur fonds de "sauvetage", vous savez, l'EFSF... Figurez-vous que personne n'en veut de l'EFSF et que celle-ci, faute d'acheteurs, a décidé d'acheter elle-même ses propres obligations selon un article explosif de Harry Wilson et Kamal Ahmed dans le Telegraph de Londres! J'ai relu le papier 3 fois pour être sûr de comprendre, et oui, c'est bien ça. Je ne sais même pas comment cela s'appelle, un établissement financier qui rachète ses propres obligations... Et tout cela parce que la mise en vente de ses premières obligations, 3 milliards sur 10 ans, a été mal couverte... "Europe's 1 trillion euros rescue fund has been forced to buy its own debt as outside investors become increasingly concerned about the worsening eurozone sovereign debt crisis. Sources said the EFSF had spent more than 100m buying up its own bonds to help it achieve its funding target.", lire ici la suite. Les journalistes sous-entendent aussi que ce qui a été vendu l'a été parce qu'il y a eu des obligations d'acheter données à certaines banques centrales par les politiques. Bref, dès son départ, l'EFSF a appuyé sur le bouton nucléaire, c'est-à-dire le rachat de son papier par elle-même. Fabuleux... Les commentaires du reste de la presse est catastrophiste. La dette qui achète la dette qui monétise une nouvelle dette, etc. ce n'est plus une cavalerie c'est un porte-avions (de dettes)... Revue de Presse par Pierre Jovanovic ©

Tag(s) : #ECONOMIE - FINANCE

Partager cet article