Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Des dizaines de milliers de manifestants se sont masser devant le Parlement grec ce 7 Novembre à Athènes, pour protester contre le vote prévu dans la nuit par les députés d’un nouveau train de rigueur réclamé par UE et FMI pour maintenir le pays à flot. Suivez les événements en direct.


 

Les événements en direct, c’est ici !

 

Des banderoles se sont dressés devant le bâtiment illuminé, appelant à l’ »Effacement de la dette, résistance aux mesures de misères » ou à la « Résistance, lutte, renversement ».

Un important dispositif des forces de l’ordre bloquait les artères longeant la Parlement aussi bien aux automobilistes qu’aux piétons.

 

 


 

 

 

 

Ce rassemblement est le point culminant d’une grève générale de 48 heures décrétée contre les nouvelles mesures de rigueur, au lendemain de premiers défilés ayant rassemblé dans le calme quelque 60.000 personnes à Athènes et Salonique, deuxième centre urbain grec, dans le nord, selon la police.

 

 


 

 

 


Le projet de loi pluriannuel 2013-2016 que la coalition gouvernementale doit en principe faire adopter prévoit d’ici 2016 des économies budgétaires de 18 milliards d’euros, essentiellement via de nouvelles coupes dans les retraites, les salaires publics, les prestations sociales et dépenses de santé.

Le texte accentue aussi la dérégulation des marchés du travail et des services réclamée par les bailleurs de fonds, UE et FMI, et renvoie à 67 ans, contre 65 ans, l’âge légal de départ à la retraite. Son adoption est exigée par UE et FMI pour reprendre la perfusion financière au pays, exposé sinon à la cessation de paiement dès la fin du mois.

 

Sources : Zougla / Nouvel Obs / Le Journal du Siècle

Tag(s) : #Crise de l'Euro

Partager cet article