Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un excellent article du Passeur, pour savoir et comprendre….

Découverte en Décembre 2010 seulement, on entend beaucoup parler sur le web de la comète Elenin, du nom de son découvreur russe Leonid Elenin. Depuis, des informations plus contradictoires les unes que les autres circulent dans une confusion certaine, dont la NASA elle-même n’est pas absente. Le fait est que là où d’ordinaire les choses sont simples car mathématiquement calculables et vérifiables, ce n’est cette fois-ci pas vraiment le cas. Cette confusion cache-t-elle quelque chose et si oui quoi ?

Officiellement, cette comète dont le noyau ferait selon la NASA 3 à 4 km de diamètre représente un diamètre visible apparent de 80.000 km et devrait ressembler à un point lumineux d’une belle magnitude de 3,5 à partir de Septembre, comme une belle étoile brillante. Selon sa trajectoire officielle, elle devrait être très près du Soleil à ce moment et donc difficile à voir. Par contre, vers fin Septembre/début Octobre, elle sera visible à l’œil nu ou à la jumelle dans la seconde moitié de la nuit du côté de la constellation des Gémeaux et pourrait nous offrir une belle pluie d’étoiles filantes à son plus proche passage de la Terre qui devrait se situer vers le 18 ou 19 Octobre.

Concernant Elenin, à tort ou à raison, l’amalgame est fait avec Tyché (sœur de Némésis dans la mythologie grecque), qui selon certains astrophysiciens est une étoile jumelle potentielle de notre Soleil. Située dans le Nuage de Oort qui est un réservoir à comètes enveloppant notre système solaire, Tyché aurait une taille nettement supérieure à Jupiter. La NASA ne dira pas avant Mars 2012 si elle confirme l’existence de Tyché ou pas, dont il est à noter qu’elle ne sera observable de loin que dans le spectre infrarouge, comme toute étoile de type « naine brune ».

Officieusement, autrement dit si l’on essaie de recouper diverses informations crédibles qui entourent cet évènement cosmique, l’environnement du sujet est assez fumeux et conduit à se poser quelques questions.

Déjà, côté textes anciens, y compris dans ‘L’apocalypse de Saint-Jean’, un tel astre est bien évoqué, notamment chez les Sumériens qui ont inspiré depuis 6.000 ans nombre de cultures de notre histoire. L’orbite hyperbolique décrite l’emmènerait très loin de nous, jusque vers Orion puis le ramènerait à proximité de la Terre au bout d’un cycle d’environ 3.600 ans, que les astrologues de l’Inde ancienne nommaient Yuga. Plusieurs autres noms ont été donnés à cet astre en fonction des époques et des cultures : Nibiru, Marduk, Nemesis, Elenin, planète X, Hercolubus, planète rouge, Tyché…

Pour résumer ce qu’il ressort de sa signification au sein de l’horlogerie cosmique, il est dit que selon le niveau de conscience de l’humanité, son passage est annonciateur de catastrophes mais aussi d’une élévation de conscience offerte à tous les humains qui en feront le choix. Il est aussi dit qu’il doit revenir nous visiter… maintenant.

Ensuite, dans un tout autre registre, deux astronomes américains, Allan Rex Sandage et Brian Geoffrey Marsden, sont morts dans des conditions étranges, à cinq jours d’intervalle, les 13 et 18 Novembre 2010, tous deux d’une encéphalomyélite aiguë, une maladie foudroyante pourtant très rare qui détruit le système nerveux central. Ces deux astronomes internationalement réputés étaient spécialisés dans l’observation et la recherche des comètes et astéroïdes. Selon Wikistrike, bien qu’ils aient reçu des menaces de mort, ils auraient voulu révéler au grand public leurs découvertes concernant la trajectoire et la taille réelle de la comète Elenin, qui passerait en fait très près de la Terre et créerait par sa force gravitationnelle des mouvements géophysiques majeurs un peu partout sur la croûte terrestre.

De son côté, le 25 Janvier 2011, le physicien d’origine japonaise Michi Kaku est apparu à la télévision sur CNN pour prévenir de l’imminence de grands tremblements de Terre à venir, pour lesquels il affirme que nous ne sommes pas prêts : « Les gens devraient s’attendre à voir disparaître des villes aussi importantes que Los Angeles, San Francisco, Mexico City, Teheran, Tokyo. D’ailleurs, ce sont les grandes villes qui seront les plus exposées à subir des dommages. » (..) »Il faut se rappeler du tremblement de Terre de magnitude 8.8 qui eut lieu au Chili en 2010. Il fut si considérable qu’il a fait littéralement dévier la planète de 8 centimètres et depuis cette violente secousse nos journées n’ont plus exactement 24 heures ! » Fin de citation.

Pour ma part, j’ajouterai à ces informations de nature différentes, mais à mon avis reliées, que je me souviens des déclarations de deux astronomes français il y a environ deux ans qui parlaient à l’époque d’anomalies gravitationnelles aux confins du système solaire, qui ne pouvaient s’expliquer que par l’approche d’un astre ou d’une comète de taille importante. A ma connaissance, on n’a plus jamais entendu de déclarations similaires depuis.

Rapprocher les points comme toujours est intéressant. D’un côté des évènements majeurs particulièrement présents depuis le début de l’année sont médiatiquement tus, en tête desquels l’activité sismique réelle.

(Pour d’autre détails, je vous invite à revenir sur cet article). D’un autre côté, les catastrophistes de tous bords copient et recopient sur le web les mêmes fantasmes plus ou moins délirants.

Le royaume de la rumeur se porte donc bien et la presse institutionnelle fait exactement la même chose en surfant sur les mêmes contre-vérités. L’année 2012 associée à la fin du monde est l’exemple type de ces rumeurs fondées sur rien d’autre que l’ignorance et la bêtise. Les Mayas n’ont jamais dit ce qu’il leur est prêté sur nombre de blogs bêtas et dans les grands médias télévisés, qui n’ont jamais pris la peine de vérifier plus loin que les colporteurs de rumeurs. Les Mayas ont parlé en détails de la fin de grands cycles et de l’avènement d’une nouvelle ère, pas de fin du monde. Mais la grossièreté brutale du mensonge fait davantage vendre qu’une vérité bien trop subtile pour les manipulateurs d’opinion.

Comme on le voit, le vrai, le faux et l’étrange se côtoient quotidiennement, à propos d’Elenin comme à propos d’autres évènements inhabituels. C’est une observation typique des situations relevant d’une désinformation organisée. Et si l’hypothèse d’un astre important en approche, comme il était annoncé il y a fort longtemps, est la vérité, alors on peut imaginer que ceux qui se disent l’élite feront tout pour masquer jusqu’au dernier moment dans un nuage de confusion cet évènement socialement déstabilisateur, tout en préparant le maintien de l’ordre établi par tout un arsenal logistique et juridique.

Il n’y a pas qu’aux Etats-Unis que ça se vérifie, c’est aussi le cas de la France, qui de projets de lois en décrets étudie à la demande de l’UMP la possibilité de créer à tout moment des milices comme aux heures sombres de 1943, et vient d’autoriser le 1er Juillet dernier la police à utiliser des armes de guerre et à tirer à balle réelle sur des manifestants « troublant l’ordre public » (Décret n° 2011-795 du 30 juin 2011). N’oublions pas aussi que depuis quelques mois, la gendarmerie ne dépend plus du ministre des armées mais, comme la police, de celui de l’Intérieur. Qu’attendent donc les dirigeants actuels pour s’arnacher de tant de précautions peu habituelles dans des pays dits démocratiques ?

Savent-ils quelque chose que nous ne sommes pas sensés savoir ?

Dans ce qui se trame, il est possible que convergent bientôt plusieurs évènements d’ordre différents, mais liés, susceptibles de changer la face du monde. L’aspect terrestre de ces évènements devrait concerner une mise à zéro du système économique mondialiste douloureuse pour beaucoup, mais ce n’est, si j’ose dire, qu’un détail au vu des implications des autres évènements possibles.

Les anciens ont toujours attribué à ces manifestations une nature cyclique cosmique. Leur étude des astres leur a permis d’embrasser une vision des étapes de la vie qui non seulement leur a donné une compréhension plus large et moins « personnellement dramatique » de l’existence, mais les a également conduit à reconnaître la nature du vaste théâtre cosmique jusqu’à bâtir des mythologies et des religions qui, selon leur compréhension, étaient à l’origine le reflet plus ou moins fidèle de ces connaissances. Tout le monde a oublié que les religions actuelles se sont fondées sur la préexistence d’un culte solaire dominant.

Il me paraît sain d’essayer de nourrir comme le faisaient les anciens une vision plus panoramique des évènements qui se préparent. Là encore, la peur pourra jouer le premier rôle si tant est qu’on la laisse remplir l’espace nouveau qui se créera en nous tous. Evidemment, à travers les films-catastrophe et certaines informations des médias et du web, le terrain a été copieusement fertilisé en ce sens. Mais il n’y a aucune fatalité à céder aux sentiments collectifs qu’on verra peut-être naître, si brusquement demain surgit un nouvel astre dans notre ciel ou s’il apparaît que la comète Elenin n’a pas exactement la trajectoire qu’on attendait.

Si une telle chose devait arriver, souvenons-nous que les anciens insistaient sur le fait qu’une conscience nouvelle est également la signature de son passage et tâchons de nous focaliser là-dessus. La peur en tout est l’ennemie de la lumière et son souffle est puissant. Mais une vision plus élevée des situations que nous vivrons peut-être nous maintiendra hors de portée de ses miasmes.

Fraternellement,

© Le Passeur – 13 Juillet 2011 – http://www.urantia-gaia.info > Cet article est autorisé à la copie à la seule condition de respecter l’intégralité du texte et de citer la source.

Partagé avec:

leveil2011.syl20jonathan.net

Tag(s) : #AIR DU TEMPS

Partager cet article