Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C’est l’effervescence depuis quelques heures. Francis Walsh, l’astronome amateur américain qui avait photographié le noyau d’Elenin le 2 septembre 2011, m’a adressé une série de 48 photographies prises les 13 et 14 octobre 2011. Elles ont été réalisées avec le télescope GRAS 004 de 25 cm vers 4 heures du matin au Nouveau Mexique. Le voici ICI

Sur la majorité des images du 13 octobre, il est quasiment impossible de confirmer la présence d’Elenin. Mais sur les 28 images du 14 octobre on voit nettement Elenin sur 10 d’entre elles alors que le ciel étoilé est en mouvement.

 Avant de voir ces 10 images, il important de se souvenir qu’Elenin a probablement perdu toute la matière volatile (poussière et glace) de sa surface avant et après son périhélie, période au cours de laquelle la comète C/2010 X1 (Elenin) fut « soufflée » par les nombreuses Ejections de Masse Coronale (CME) et les différentes éruptions solaires (solar flares) qu’elle a sans doute provoqué elle-même en raison de sa nature électrique qui lui permit d’avoir des interactions électromagnétiques avec le soleil.

De plus, les comètes ont un mouvement de rotation naturel sur elles-mêmes qui modifie sensiblement la perception optique qu’on peut en avoir selon l’orientation de ses faces ensoleillées par rapport à la Terre.

Ces photos montrent une comète qui n’est plus maintenant qu’un caillou de quelques kilomètres de diamètre, mais encore fortement chargée électriquement. Sa luminosité est très faible en raison du faible albédo de sa surface (4 %, proche d’un corps noir), et aussi parce ce qu’elle nous montre majoritairement sa face nocturne en ce moment.

Elenin reste fixe par rapport au centre de l’image qui pointe automatiquement sur les coordonnées spatiales théoriques de la comète grâce au moteur du télescope pendant que les étoiles bougent en fonction de la rotation de la Terre. La comète ayant une trajectoire convergente avec l’orbite terrestre, il est normal qu’Elenin « remonte le courant » des étoiles (trajectoire opposée à celle des étoiles).

Voici ces photos, dans l’ordre chronologique, séparées chacune d’une minute (temps d’exposition), sauf entre la troisième et la quatrième image séparée de plusieurs minutes en raison du changement de série, ce qui confirme et prouve que le point lumineux fixe par rapport au viseur n’est pas un artefact, mais bien Elenin :

http://imageshack.us/photo/my-images/444/diapositive19.jpg/

http://imageshack.us/photo/my-images/585/diapositive20.jpg/

http://imageshack.us/photo/my-images/824/diapositive21.jpg/

http://imageshack.us/photo/my-images/412/diapositive22x.jpg/

http://imageshack.us/photo/my-images/69/diapositive23.jpg/

http://imageshack.us/photo/my-images/809/diapositive24u.jpg/

http://imageshack.us/photo/my-images/818/diapositive25.jpg/

http://imageshack.us/photo/my-images/442/diapositive26.jpg/

http://imageshack.us/photo/my-images/69/diapositive27.jpg/

Cette preuve de la survie d’Elenin après son périhélie est inquiétante. D’abord, c’est un camouflet cuisant pour tous ceux qui ont trop rapidement annoncé sa disparition. Mais le plus important est que la théorie qui explique la corrélation entre séismes majeurs et alignements d’Elenin dans l’ombre de la Terre (en opposition) reste valide. Elle permet de prévoir qu’un « possible » séisme de magnitude 9,8 environ aura lieu autour du 22 novembre 2011. Ce séisme sera sans doute accompagné d’une activité volcanique particulièrement intense sur Terre.

Elenin11

NO COMMENT Jo^^"L'éveil 2011"

Tag(s) : #AIR DU TEMPS

Partager cet article