Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Selon le psychologue américain Philip Zimbardo, les jeux vidéo et la pornographie incitent les jeunes garçons à rechercher une satisfaction instantanée.

 

Dans son dernier livre, le psychologue américain Philip Zimbardo critique sévèrement les jeux vidéo. Écrit en collaboration avec la psychologue et artiste Nikita Duncan, le livre s’intitule "La disparition des hommes : pourquoi les garçons ont des difficultés et comment nous pouvons les aider" (The Demise of Guys : Why Boys Are Struggling and What We Can Do About It). Il s’appuie sur une étude menée par le psychologue en 2011 sur 20 000 hommes.

 

 

Selon Philip Zimbardo, les jeux vidéo et la pornographie incitent les jeunes garçons à rechercher une satisfaction instantanée. Et cette recherche de gratification, les empêcherait, selon lui, d’avancer  et de se développer. Ces satisfactions s’apparentent à une addiction qui empêcherait les jeunes hommes d’avancer dans leur maturité. Les garçons pourraient ainsi avoir tendance, plus tard, à éviter toute situation de la vie un peu risquée : dans leur relation de couple, leurs études ou leur vie professionnelle. "Le cerveau des garçons est transformé par la technologie qui les incite au changement, à la nouveauté, au plaisir et à l’excitation constante, ce qui veut dire qu’ils sont totalement décalés par rapport à leur vie étudiante où les choses sont plus lentes et plus statiques", explique le psychologue.

Mais les deux auteurs du livre ne veulent pas stigmatiser pour autant les jeux vidéo. "Les nouvelles technologies ne sont pas le problème, explique Nikita Duncan, mais leur mauvaise utilisation. Il y a en général une utilisation trop intense des jeux vidéo et du porno qui n’est pas équilibrée par des activités sportives ou sociales".

Une conclusion qui peut effrayer lorsque l’on se penche sur les statistiques sur les jeux vidéos : une étude américaine du National Center for Education Statistics (Centre national pour les statistiques de l’éducation) montre qu’un garçon passe en moyenne 13 heures par semaine à jouer avec sa console. Et à l’âge de 21 ans, un jeune Américain aura passé 10 000 heures à jouer à des jeux vidéo soit deux fois le temps nécessaire pour obtenir une licence. Et la pornographie disponible sur Internet n’arrange pas les choses. Selon Philip Zimbardo, elle incite les hommes à fuir les relations "normales" qui tendent à aboutir à une vie de famille traditionnelle. source

 

Tag(s) : #VIE QUOTIDIENNE

Partager cet article