Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

On fonce chaque jour un peu plus dans le mur, la situation ne peut plus s’améliorer, nous sommes allés trop loin, seuls quelques médias continuent à ignorer encore cette évidence, heureusement il reste internet pour s’informer…

Les traders de Wall Street sont perplexes, ainsi que l’a expliqué Peter Yastrow, market strategist pour Yastrow Origer, à CNBC.

« Ce que nous avons maintenant est proche d’une panique entre les gérants de produits monétaires et les responsables de la gestion de la politique monétaire. Ils ne peuvent plus trouver un taux d’intérêt correct et personne ne veut mettre son argent dans des matières premières ou d’autres choses représentant des paris qui pourraient très bien marcher, ou non, en fonction de ce qui va se passer dans l’économie.

Nous avons besoin de trouver de vrais rendements et de vrais revenus sur ces actifs. Vous voyez des données médiocres, vous voyez la reprise des bons du Trésor, vous voyez toutes les obligations et les obligations à taux fixes se redresser, puis les gens qui parient contre l’économie américaine se mettent à vendre des actions. C’est une erreur énorme. »

Les actions ont chuté après que l’on a appris que le niveau de la production était tombé en dessous des prévisions en mai et que le secteur privé n’avait créé que 38.000 emplois durant le même mois.

« Les taux d’intérêts sont étonnamment bas et cela, grâce à Ben Bernanke, est en train de tout entraîner », poursuit-il. « Nous sommes au bord d’une grande crise, d’une crise gigantesque. La Réserve Fédérale le sait. Nous avons plusieurs propriétaires qui sont complètement noyés et qui ne peuvent plus s’en sortir. La frontière de la technologie est limitée pour l’instant. Nous connaissons un réel ralentissement de l’innovation et l’économie va souffrir ».

Source: express.be via noxmail.us

Tag(s) : #AIR DU TEMPS

Partager cet article